Ali Nouhou Diallo ne lâche pas prise

5

L’ancien président de l’Assemblée nationale, le l’professeur Ali Nouhou Diallo n’est pas près de déroger à ses principes et continue de résister à toutes les récriminations que lui attire constamment sa posture inflexible. Convaincu que le passage d’Ebola doit laisser des traces positives, il profite pour enseigner la prévention de toutes les autres maladies manu-portées c’est à dire transmissibles par le contact avec les mains d’autrui.  C’est l’exemple que ce spécialiste de la question voudrait donner en prolongeant le refus de tendre ou de serrer la main aux concitoyens même après Ebola. Il préfère croiser les bras et faire un signe de la tête pour saluer, même quand l’ancien président du Parlement de la Cedeao est invité aux grandes cérémonies de portée nationale grâce aux qualités que lui confèrent ses fonctions antérieures de président d’institution. Et même la main tendue du président de la République, à l’ occasion des protocoles d’usage, ne lui fait pas changer de posture. Le commun des mortels a beau être scandalisé, le professeur en médecine demeure fidèle au principe qu’il est préférable de prévenir le ravage des maladies infectieuses que de faire face à leurs conséquences.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. C’est un petit Monsieur, Il n’a pas de respect pour notre nation, sinon refuser la main du president c’est une offense a notre democratie. Il doit le savoir “le president est une institution” il lui doit respect et obeissance.

  2. C’est IBK en 2016 qui avait refusé de lui serré la main jusqu’à ce que Ali le suivait en posant la question pourquoi vous refuser de me saluer Mr le président. il a été prudent ou a voulu lui rendre sa monnaie. dans tous les cas les deux personnes se connaissent.

  3. Merci Prof je vous sais bon médecin. Je me rappelle qu’en 1997 tu as sauvé un camarade de promotion alors que partout où il était passé avant on nous confiait la cause perdue. Il est Directeur d’Ecole aujourd’hui à Djénné.
    Mais Prof Pourriez vous me dire quel autre service au delà du soin des congénères que vous avez aussi bien prodigués avez vous réalisé en abandonnant votre clinique du Point G au profit de votre perchoir de Bamako et Abuja? Vous qui avez tout abandonné pour être Médecin afin avez vous dit un jour de soigner les souffrances des autres? Avez vous le sentiment qu’au perchoir avez un seul jour soigné un quelconque mali du Mali? Merci éminence

  4. Je préfère dire et maintient que le vieux Ali Nouhoum Diallo est méchant, c’est tout. Il a juré de ne pas saluer IBK dans le reste de sa vi. C’est ce qu’il est entrain d’appliquer tout en se cachant derrière son fameux principe ou sa fameuse profession. C’est tout. Qu’il sert les mains ou qu’il ne les serre pas ne va pas l’empêcher de mourir un jour. Tout être humain est candidat à la mort. Qu’il le sache une fois pour toute. C’est un exercice que chacun est appelé à faire. A un certain âge, il faut vraiment être un rassembleur et non un destructeur. Il a été toujours un destructeur et va mourir destructeur. Et Amadou Koufa qu’il est entrain de soutenir mordicus au nom de sa ethnie répondra un jour devant le bon Dieu de tout ce qu’il a commis comme crime au nom de la tolérante religion musulmane. Qu’il sache qu’il a aussi fait son temps dans ce pays. Il faut qu’il accepte que les autres aussi en font pour eux. Il n’est pas plus correcte que les autres. On se connait très bien dans ce pays. Un conseil, qu’il descende de ses chevaux et aider s’il peut à construire ce pays.

  5. 😀😀😀😀 On le sait, les Bandit-chefs ont trop peur de la mort. Depuis que monument vivant de la Nation Malienne est devenu octogénaire il est devenu le repère des bandits de A KOUFA et AG ALY. Les bandit-chefs ont peur de la mort Ô !! 😎😎😎😎😎😎

Comments are closed.