Arrestations extrajudiciaires au Mali : Le camp de Soumaïla Cissé adresse une lettre à la communauté internationale

12
Paul Ismael Borro
Paul Ismael Borro

Bamako, le 28 août 2018

//-)

S.E. Monsieur le Représentant Spécial du Président de la Commission de la CEDEAO au Mali

S.E Monsieur le Haut Représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel MISAHEL S.E. Monsieur le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies au Mali, Chef de la MINUSMA,

En leurs bureaux BAMAKO

Messieurs les Représentants Spéciaux,

Au nom de la Coalition « Restaurons l’Espoir », j’ai l’honneur de vous écrire pour exprimer notre vive indignation au sujet des violations répétées des droits humains fondamentaux dont les partisans de l’alternance et du changement sont victimes depuis plusieurs semaines à Bamako.

Des hommes armés au visage masqué par des cagoules, opérant à bord de véhicules tout terrain sans plaques d’immatriculation procèdent à des arrestations extrajudiciaires en violation totale de la constitution et de la loi.

Les cas plus récents sont les suivants :

  • dans la nuit du 27 au 28 août 2018, Moussa Kimbiri, jeune leader de la Coalition pour l’alternance et le changement a été enlevé vers 01h, près de son domicile à Bozola (Bamako) par une dizaine de porteurs d’uniformes à bord de deux véhicules 4X4 de type V8 aux vitres teintées, sans numéro d’immatriculation. Moussa Kimbiri a été menotté et emmené vers une destination inconnue. Toutes les recherches effectuées par son père dans la matinée du 28 août dans les commissariats de Bamako ont été vaines.
  • dans la nuit du 26 au 27 août, au quartier de Koulouba (Bamako), plusieurs dizaines d’hommes armés ont investi le domicile de Paul Ismaël Boro, vice-président du Mouvement Mali-Kanu, pointé leurs armes sur son épouse et sa fille, menotté et bandé les yeux de Paul. Sans mandat de perquisition, les assaillants ont fouillé sa maison de fond en comble à la recherche, soi-disant, d’armes.

Paul Ismaël Boro a été emmené et détenu dans une prison secrète : vingt-quatre après son enlèvement, ni sa famille, ni ses avocats, ni le commissaire de Koulouba, ni le Procureur de la République, ni le Procureur anti-terroriste n’avaient de nouvelles du séquestré.

De toute évidence, nous sommes en présence, d’enlèvement et de séquestration de leaders politiques par une police parallèle au service du régime.

Ceux qui ont choisi de détourner la Sécurité d’État de sa mission cardinale de défense de la sécurité nationale et de la transformer en police politique pour intimider les opposants au régime actuel ne sont pas à leurs premiers actes arbitraires et illégaux.

Déjà, le 12 août 2018 à 15 heures des agents de la Sécurité d’État, sans aucun mandat légal, ont fait irruption dans les locaux de la société chargée de la communication du candidat Soumaïla Cissé, Smart Média, pour arrêter le personnel, confisquer des ordinateurs et des téléphones.

Le même jour, vers 18 heures, Abel Konan Kouassi, technicien-monteur de Smart Média a été enlevé par des hommes armés à bord de deux pick-ups et séquestré dans une prison secrète, torturé et soumis à des traitements cruels, inhumains ou dégradants. Il a été détenu illégalement pendant deux jours, les yeux bandés, sans boire ni manger.

Quarante-huit heures plus tard, le directeur de Smart Média échappait à une tentative d’enlèvement en pleine rue et en plein jour d’un escadron armé et cagoulé, son domicile familial fut assiégé pendant une demie journée.

Le silence et l’impunité qui caractérisent les activités des escadrons de Bamako ne cessent de nous étonner.

Pour notre part, nous condamnons et dénonçons les dérives autocratiques et liberticides du régime.

Nous prenons à témoin les représentants de la communauté internationale, les organisations de défense des droits de l’homme : les atteintes aux droits démocratiques et les tentatives d’intimidation et de musèlement des forces populaires ne sauraient continuer sans conséquences.

Le président sortant et son gouvernement sont entièrement responsables des actes illégaux posés par leur police politique.

Je vous prie d’agréer, Messieurs les Représentants Spéciaux, l’expression de nos sentiments distingués.

Pour la Coalition

Tiébilé Dramé

Ampliations :

– Ambassadeur de l’Union Européenne

– Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique

– Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne

– Ambassadeur de la République Populaire de Chine

– Ambassadeur de France

– Ambassadeur du Royaume Uni

– Ambassadeur de la Fédération de Russie

– Ambassadeur du Canada

– Ambassadeur du Royaume du Maroc

– Ambassadeur de la République Fédérale du Nigéria

– Ambassadeur d’Afrique du Sud

– Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire

– Ambassadeur du Ghana

– Ambassadeur d’Algérie

– Ambassadeur du Sénégal

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. “l’homme rouge alias le DRAME” a oublié beaucoup d’ambassades dans sa litanie. tu risques l’incident diplomatique si tu ne cesses pas tes inepties. Comme tu ne représentes rien, tu peux continuer à pinailler.

  2. L’opposition veut mettre le pays à feu et à sang.
    Votre plan est monté depuis longtemps.
    Je jure que je ne suis ni du RPM ni de la Majorité, mais je les supplie de prendre leur responsabilité pour éviter l’anarchie dans ce pays.
    C’est trop méchant ce que l’opposition est en train de faire depuis 2013.
    Vous avez passez combien de temps au pouvoir? plus de 20 ans. Maintenant que vous n’y êtes pas vous pensez que les autres n’en ont pas droit. Et vous voulez tout enflammer pour avoir ce pouvoir ou pour y figurer. Ayez un peu honte.

    IBK, SBM, RPM et sa majorité présidentielle, prenez toute vos responsabilités. N’acceptez aucune anarchie et aucun désordre.

    Que Dieu vous aide et que Dieu Protège le Mali.
    Amen

  3. Tous tes ampliataire aux quels tu fais appel ton dis que le scrutin présidentiel a été assez correct et tu es dans la rue et maintenant tu leurs fais appel il faut savoir se que tu veux.

    S.E. Monsieur le Représentant Spécial du Président de la Commission de la CEDEAO au Mali

    S.E Monsieur le Haut Représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel MISAHEL S.E. Monsieur le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies au Mali, Chef de la MINUSMA,

    En leurs bureaux BAMAKO

    Messieurs les Représentants Spéciaux,

    • Zozoa tu es un abrutit on te parle d enlevement de citoyens en dehors de toute procedure legale
      Et toi tu parles d election
      Lisez bien les textes avant d ouvrir vos caquets
      Salute

  4. Soumaila et compagnies comment vous pouvez encore parler de communauté internationale. Cette institution a félicité notre pays tout en prononçant sur le bon déroulement du scrutin et tu es tjrs dans la rue comme un bambin. Maintenant vraiment je ne vous comprend pas.

  5. Oui SMB n’est pas a sa premiere experience. C’est sous Alhpa Oumar Konare et avec le meme IBK comme 1er Ministre, Boubeye avait transforme la Securite d’Etat en une milice politique servant les interets de l’ADEMA et du gouvernement.

  6. Wallaye Lastus, vous avez dit vrai! Sortons pacifiquement pour réclamer les têtes de ces martyrs sans casse ni banditisme. Sortons en grande personne. Ne faisons pas de dégâts, mobilisons-nous d’une manière pacifique et nous vaincrons. Condamnons ces barbaries d’une autre époque avec la bonne manière. Avec la manière la plus noble, tout le monde nous écoutera.

  7. Lorsque certains organisent, programment des marches intempestives, exécrables voire liberticides; on ne saisi pas la communauté internationale. Mais dès l’instant que l’État essaye de rétablir l’ordre on prend balafon et tambour pour appeler la communauté internationale.
    Aucun pays ne peut se construire dans l’anarchie.
    Que Dieu bénisse le Mali.

  8. Vous inventez une marche pacifique qui n’a pas sons sens le 25 Août et ce qui s’en sort, vous criez sur les toits que c’est une arrestation arbitraire! Une seule marche de protestation suffit mais vous voulez créer des problèmes où il n’y a en pas. De Grâce, je demande à l’opposition d’arrêter son cirque!

  9. C’est au peuple de prendre ses responsabilités et non aux ambassadeurs……………….. Lorsque Ras Bath a été arrêté, il a été libéré au bout de quelques jours ou même quelques heures parce qu’il y a eu une réaction appropriée d’une foule acquise à sa cause……………………. On devrait avoir ce même type de réaction chaque fois que ces circonstances se répètent car il faut prouver à Boubeye que nul ne saurait plus être en-dessous de la loi dans ce pays!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • “…Lorsque Ras Bath a été arrêté, il a été libéré au bout de quelques jours ou même quelques heures parce qu’il y a eu une réaction appropriée d’une foule acquise à sa cause……………………. On devrait avoir ce même type de réaction chaque fois que ces circonstances se répètent…”
      EXACTEMENT ! SI ON LAISSE PASSE CES CAS SANS REAGIR, DEMAIN ILS CONTINUERONT AVEC nOUHOUM TOGO CHOGULE MOUTAGA TALL OU SOUMI ECT… OU UN ANNONYME…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here