Autrement dit : Au pays des autruches !

7

Un pays dans lequel on assassine, froidement, un commissaire de police (dépositaire de l’autorité publique) ; pour ensuite filmer, tranquillement, son cadavre, commérer sur son corps encore chaud, gisant dans le sang, et le poster sur les réseaux sociaux ; et il se trouve d’autres Maliens pour demander à ce que ces images ne soient pas publiées, qu’elles soient censurées, cachées du reste du monde.

C’est seulement au Mali qu’on peut assister à ce genre de scènes suivies de telles réactions hypocrites. Faire toujours comme si tout allait bien. Tellement si bien que le Malien, comme le dit l’artiste, même pendant qu’il enterre sa propre mère, vous lui demandez si «ça va», il vous dira : «ça va». Tout le monde joue à l’autruche.

Chacun s’enfouit la tête dans le sable, croyant se cacher, pendant que le reste de son corps est dehors, sur la place publique, livré au monde entier et faisant sa risée. Ici au Mali, on n’a jamais eu le courage d’affronter les choses en face, quelle que soit leur nature. Toujours dans l’arrangement, l’hypocrisie, le compromis et, la plupart du temps, la compromission, nous sommes.

Le drame, c’est que nous avons tellement joué à faire semblant que tout va bien, que nous avons fini par nous convaincre, nous-mêmes, que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, même dans les moments les plus difficiles. L’on parvient, par conséquence, à travers le monde, difficilement, par notre propre faute, à cerner ce qui se passe chez nous.

Ne nous arrêtons, d’ailleurs, pas qu’au Malien lambda. Voyons simplement le contraste qui existe entre le comportement de nos plus hautes autorités et les difficultés et autres crises que vivent les populations de Gao, Kidal, Tombouctou, ou Niono (où on vient d’assassiner froidement le Commissaire de police pendant que le président de la République se trouvait à la fête de la culture à Luanda).

Depuis le début de cette année, combien (nous taisons volontairement le nombre) de Maliens innocents ont trouvé la mort, soit parce qu’ils se trouvaient à Sobane-da, Ogossagou, Tombouctou, Mopti, Douentza, Gao, Gossi, Kidal ; victimes d’une gouvernance en faillite, en déperdition et dans le déni total.

Avez-vous vu, un seul jour, ce macabre décompte influer le comportement de nos dirigeants ? Ont-ils, un seul instant, renoncé à quoi que ce soit, en termes d’avantages ou d’intérêts, parce que des Maliens mourraient tous les jours ?

 Makan Koné

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Et oui Makan, ton constat est incontestable !

    Exemples :
    Nos armées mortes de peur ne traquent jamais UN SEUL terroriste et restent cachées dans leurs camps (où elles dorment la nuit au lieu de monter la garde !), mais une foule d’abrutis continue pourtant à clamer haut et fort que “nous n’avons aucun besoin des forces étrangères ” 😎😎😎

    Notre pays est infesté et gangrené par DE REDOUTABLES TERRORISTES LOURDEMENT ARMÉS qui sèment la terreur et la mort, et nos “autorités sécuritaires” n’en finissent pas de se féliciter et de se glorifier quand elles parviennent à arrêter… de simples voleurs de Djakarta …😎😎😎

    C’est pathétique…

  2. Merci M. Makan KONE . Vraiment il n’y a plus rien à ajouter qu’a faire le constat de l’echec d’IBK , qui est le porteur malheur de tous ces événements malheureux . Le motif est simple, il ne peut pas commander même un pays normal à fortiori le nôtre qui est en guerre . Le passage d’IBK à la présidence du Mali, va retarder le pays de plus de deux siècles . Il a d’autres priorités que de s’occuper des problèmes des maliens et du Mali. Le constat est clair : jamais IBK ne s’est trouvé au Mali lors d’un événement malheureux. Il est toujours hors du pays sans aucune retombée , bien au contraire pour dilapider nos maigres ressources . C’est grave ! A qui la faute ? A nous les maliens . Le Mali ne disparaîtra pas, sinon il se fera à l’absence de IBK.

  3. Oui Makan KONE, vous avez parfaitement raison, nous sommes aujourd’hui des phénomènes dans ce monde ici bas; regardez comment ces Dames se comportent en distribuant des billets de dix mille franc CFA aux griots pendant que leurs frères et sœurs ont des ordonnances non payées. Les maliens d’aujourd’hui sont des diables avec des comportements sataniques; pourtant, nous n’étions pas comme çà il y a de cela seulement quinze ans; mais force est de reconnaitre qu’on sentait ces prémices dans nos sociétés traditionnelles. Les crises actuelles ont exacerbé ces comportements d’autruche. Nous restons certains que la situation est irréversible, nous sommes partis pour de bon vers la méchanceté. C’est dommage de voir cette situation qui finira par détruire le Mali pour de bon. Personne ne respecte personne, personne n’écoute personne, personne n’apprécie personne, silence total quand il y a des mensonges et des tricheries, alors que lorsque ces fléaux se font en votre présence sous votre silence, vous êtes complice, c’est catastrophique. Nous sommes dans une torde terrible dont la bonne finalité est incertaine.

  4. ET OUI …
    ET OUI …
    BIZARRE ….AUCUN COMMENTAIRE ?
    POURTANT …NOUS , APRES 18 ANS DE SOUFFRANCE …ON A BEAUCOUP DE CHOSES A RACONTER ..
    N EST CE PAS , MAITRE BASSALIFOU SYLLA ?
    …ET VOUS …PARTICULIEREMENT …VOUS N ETES PAS SANS SAVOIR QUE VOTRE SAISIE EFFECTUEE APRES LE 17 MARS 2010 SUITE AU JUGEMENT 043 DE LA COMMUNE IV ….QUE LE PRESIDENT DE LA COMMUNE AVAIT UNE PREMIERE FOIS REFUSE D AILLEURS …ETAIT UNE FAUSSE SAISIE ….
    D ABORD …VOUS AVEZ BIEN RECU A VOTRE CABINET , LE 27 AOUT 2007 , A QUINZE HEURE CINQUANTE DEUX MINUTES , EXACTEMENT …MAITRE SYLVAIN MAKAN KEITA …QUI VOUS A REMIS COPIE DU TITRE DE PROPRIETE DES HALLES DE BAMAKO ..APPARTENANT A SICG SA …A ABIDJAN ..
    VOUS SAVEZ QUE CE TITRE A ETE OBTENU SUR PRESENTATION DE L EXONERATION DES REGLEMENTS DE DROITS …ACCORDEE TANT A SICG SA ( SIGNATAIRE DU BAIL A CONSTRUCTIONS ) QU AUX CLIENTS ……..
    VOUS LE SAVEZ …MAIS CELA NE VOUS A PAS EMPECHE DE SAISIR CES BIENS …EN LES ATTRIBUANT A SICG-MALI …
    AH …LA COUR D APPEL DE BAMAKO …
    AH …ET LA CCJA …A ABIDJAN …
    OU PENDANT DES ANNEES NOS AVOCATS N ONT PU ENSUITE EXERCER LEURS TALENTS …POUR LA SIMPLE RAISON QUE VOUS AVIEZ FAIT EN SORTE DE LES ” PRIVER ” DE LEURS ROBES …
    DOIS JE EXPLIQUER ?
    MAIS VOILA …NOUS SOMMES RESTES DEBOUTS …
    UNE AFFAIRE DE 18 ANS …
    18 ANS …QUELQUE PART …UNE VIE …
    ET MAINTENANT , MAITRE ….IL VA VOUS FALLOIR RENDRE CE QUE VOUS NOUS AVEZ VOLE …
    EN LE SACHANT PERTINEMMENT ….EN PLUS …
    ET PENDANT TOUTES CES ANNEES , VOUS N AVEZ FAIT QUE JOUIR DE BIENS VOLES …AVEC PLEIN DE VOS CONCITOYENS …
    ET VOILA QUE LA CCJA …A ENFIN JUGE …
    UNE AFFAIRE POSEE EN OCTOBRE 2010 …QUI EST REFUSEE UNE PREMIERE FOIS EN 2014 …NOS AVOCATS N ETANT PLUS DES AVOCATS ….QUI EST DE NOUVEAU REFUSEE DEUX FOIS …AVANT D ETRE ENFIN ACCEPTEE …
    ET …?
    ET BIEN , VOUS N AVEZ PAS FINI MAITRE !
    CONDAMNE …VOUS ALLEZ FAIRE INVENTER UN FAUX VIREMENT DE 1.7 MILLIARDS …SUR UN COMPTE QUE VOUS AVEZ FAIT FERMER …POUR ALLER RACONTER AU TRIBUNAL DU COMMERCE DE BAMAKO ..QUE VOUS AVEZ PAYE …ET VOUS OBTENEZ ..A BAMAKO NATURELLEMENT …UN SURSIS DE UN AN POUR REGLER VOTRE DETTE !
    EXTRAORDINAIRE ! NON ?
    POURVU QUE CA DURE , PENSEZ VOUS ….
    ET BIEN NON !
    CAR TOUT LE MONDE SAIT …A PART A BAMAKO ..CERTAINEMENT ..
    QUE LES ARRETS DE LA CCJA NE FONT L OBJET D AUCUN RECOURS …
    ON SE COMPREND , MAITRE BA SALLIFOU ?

    JE DEBALLE ENCORE ?

  5. “…comme le dit l’artiste, même pendant qu’il enterre sa propre mère, vous lui demandez si «ça va», il vous dira : «ça va».”
    OUI, AUTANT LA REPONSE A LA QUESTION EST SAUGRENUE, AUTANT LA QUESTION ELLE MEME EST INDECENTE. ( MEME SI ON L’EMPLOI ICI COMME UN METAPHORE)

  6. “…et il se trouve d’autres Maliens pour demander à ce que ces images ne soient pas publiées, qu’elles soient censurées, cachées du reste du monde. C’est seulement au Mali qu’on peut assister à ce genre de scènes suivies de telles réactions hypocrites…”
    PAS VRAI! CELA SE FAIT PARTOUT DANS LE MONDE. CERTAINES IMAGES SONT CENSUREES ….ET EN LIGNE, DANS LES JOURNAUX ET A LA TELE.
    MAKAN, POURQUOI ALORS N’AS-TU PAS DEMANDE, EXIGE QUE LES IMAGES DES CORPS EVENTRES ET MUTILES DE NOS SOLDATS A AGHEL HOC SOIENT “VENTILES ” PARTOUT?
    SI LES REBELLES ONT CONTAMINE CERTAINS MALIENS ( DANS LA DIFFUSION D’IGNOBLE IMAGES), LE MALI N’EST PAS OBLIGE DE SUIVRE CES “BATRACIENS” DANS LEUR SALE BESOGNE.

  7. Oui Makan KONE, vous avez parfaitement raison, nous sommes aujourd’hui des phénomènes dans ce monde ici bas; regardez comment ces Dames se comportent en distribuant des billets de dix mille franc CFA aux griots pendant leurs frères et sœurs ont des ordonnances non payées. Les maliens d’aujourd’hui sont des diables avec des comportements sataniques; pourtant, nous n’étions pas comme çà il y a de cela seulement quinze ans; mais force est de reconnaitre qu’on sentait ces prémices dans nos sociétés traditionnelles. Les crises actuelles ont exacerbé ces comportements d’autruche. Nous restons certains que la situation est irréversible, nous sommes partis pour de bon vers la méchanceté. C’est dommage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here