Concertations au Mali: Ils ont dit….

1

Moussa Mara, Ancien Premier ministre, président du parti Yélèma : «Ça commence bien. Nous espérons que les uns et les autres pourront continuer à dire tout ce qu’ils ont à dire, et qu’après, on fasse de bonnes synthèses».

Fahad Ag Almahmoud, secrétaire général du GATIA : «Je pense que c’est une bonne chose que les Maliens discutent des maux du pays afin de s’entendre sur ce qui devrait être une transition démocratique».

Fousseyni Doumbia, professeur de droit constitutionnel : «Au regard de la situation de crise que nous vivons, il est particulièrement important que les Maliens se retrouvent pour décider de l’avenir de notre pays. Il est également important qu’un consensus sorte de cette concertation pour le bonheur exclusif du peuple malien».

Dr Abdrahmane Sylla, ancien ministre, secrétaire politique du RPM : «Il faut se réjouir de l’atmosphère qui règne au sein des différentes commissions. Je pense que dans la sérénité des débats, nous aurons sûrement de bons résultats».

Mohamed Salia Touré, membre de la CMAS : «C’est un grand jour que les Maliens et les Maliennes se retrouvent pour parler du destin du Mali. Nous espérons que les recommandations qui vont sortir de cette rencontre nous permettront d’aller à une transition inclusive».

Mahamadou Farka Maïga, membre du Haut conseil des Maliens de l’extérieur : «Les événements qui se sont succédé nous obligent aujourd’hui à être ensemble pour trouver une solution de sortie de cette crise. Ce qui est en train de se passer est extrêmement important et entre en ligne directe des valeurs et cultures qui incarnent ce pays et ses hommes».

Propos recueillis par
Bembablin DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. À mon avis, je pense bien que les Militaires doivent impérativement avoir le dessus. Non seulement ceux sont les plus tués sur le terrain des opérations et ensuite ceux sont eux qui sont venus parachever le combat initié par le M5 RFP. Mais à vrai dire ceux sont des Militaires avant tout. Ceux sont eux qui nous protègent. Ma vision est le Colonel Assimi GOITA Chef de l’état soit le Superviseur Général de la Transition avec son STAFF Militaires. À mon avis je veux que la Transition soit supervisée par les Militaires. Mais c’est pas un crime. La Transition elle même soit entretenue par: Soumana SACKO Président Transition ; Oumar TATAM LY Premier Ministre ; Bassary TOURÉ comme Ministre des Finances et de l’économie ; Docteur Paul TRAORÉ comme Ministre du Budget ; Igor DIARRA Ministre d’un endroit en lien avec les banques ; Moussa Sinko COULIBALY comme Chef des Armées avec rang de Ministre ; Clément DEMBELE à la Justice Garde des Sceaux ; Cheick Oumar CISSOKO le Cinéaste à la Culture ;Ismael WAGUE comme Chef Adjoint des Armées avec rang de Ministre ; Issa Kaou N’DJIM aux Relations extérieures avec rang de Ministre des Affaires étrangères ; Mahamadou KASSOGUE Directeur Pôle économique et Financier avec rang de Ministre et autres seront issus du Clan Militaires et Civils. Point Barre. Vraiment il va falloir que les Militaires supervisent à la loupe la Transition. Comme déjà la Transition est composée des Cadres valables, intègres, justes et honnêtes ; il n’y aura pas de problèmes entre les Militaires et la Transition. Aucune trace déjà sur les enquêtes menées sur I.B.K. et l’opérateur économique; le premier a un compte vide et le second les enquêtes n’ont rien trouvé. DIANTRE – FICHTRE – BIGRE. Le CNSP doit agir rapidement pour la récupération de nos Milliers de Milliards de F CFA volés par les délinquants financiers déchus. Vraiment c’est une urgence et une exigence nationale. On risquera de tomber dans un problème de trésorerie. Le CNSP faites très très attention ; les ESCROCS sont entrain de rôder autour de vous intelligemment. Vive la Transition supervisée dans sa généralité par certains Militaires dont le Colonel Assimi GOITA Chef de l’état sera le Superviseur Général. Que Dieu sauve notre MALI Amen AMINE YARABI. Merci beaucoup.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here