Semaine Nationale de lutte contre la corruption : La COSCLCCP unis contre la corruption pour le développement, la paix et la sécurité au Mali

0

9 décembre journée de  lutte contre la corruption célébrée chaque année au Mali à travers la Semaine Nationale de lutte contre la corruption par le gouvernement. En ce qui concerne l’édition de 2019, la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Lutte Contre la Corruption et la Pauvreté (COSCLCCP), une faitière de plus de 40 collectifs membres ont tenu  un meeting sur la thématique qui était aussi l’occasion du lancement des activités de la semaine, hier soir à la place Can sous la présidence du Ministre Amadou Thiam, chargé des Réformes Institutionnelles et des Relations avec la Société Civile.

La lutte contre la corruption nécessite une synergie d’actions entre toutes les structures engagées dans ce combat comme le Bureau du Vérificateur Général, le Pôle Economique et financier et l’Office Centrale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite pour atteindre des résultats escomptés. L’un des rôles majeurs des organisations de la  société civile étant d’appuyer ces structures de lutte contre la corruption afin que le maximum des populations à la base puisse connaitre leurs missions de tous les jours et surtout savoir ce qu’est  attendu d’elles par à l’application des recommandations de ces différentes structures.

Pour le Président de la COSCLCCP M Souleymane Dembélé, force est de constater que la majorité de la population malienne ignore les rôles et responsabilités des structures de lutte contre le fléau.  L’année 2019 est marquée par un début de prise en compte des recommandations avec plusieurs interpellations. C’est pourquoi, il expliqua qu’un mouvement de soutien à la justice doit s’instaurer pour renforcer l’indépendance de cette dernière.

A en croire les membres de la COSCLCCP, la semaine s’étendra sur une durée de 7 jours allant du 9 au 15 décembre 2019 à travers les villes tels que Bamako, Sikasso et Mopti avec une stratégie adaptée d’influence des politiques et de sensibilisation des populations pour un changement de comportement positifs.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here