Société civile : la lutte contre la délinquance financière au sein de l’administration publique au cœur d’un atelier

0

A l’initiative du Conseil national de la société civile, plusieurs responsables des organisations de lutte contre la corruption  ont pris part, du 18 au 19 août,  à un atelier de partage de documents de l’observatoire de lutte contre la délinquance financière au sein de l’administration publique.

maliweb.net -Pour le Conseil national  de la société civile la délinquance financière  a un effet négatif  sur le fonctionnement  des institutions et l’administration.  Ce phénomène, selon elle, menace la gouvernance et la stabilité du pays, nuit  aux valeurs démocratiques,  mine la crédibilité de l’Etat et fragilise la confiance des populations dans les instituions.  Toujours selon elle,  la délinquance financière prive les populations des services sociaux de base.

En  citant  quelques conséquences de ce phénomène,  la société civile  estime que  sa lutte doit aller de pair  avec le renforcement d’un  Etat de droit, la bonne gouvernance et le rétablissement des institutions solides.   Pour apporter sa contribution  en cette période des réformes administratives et institutionnelles,  le CNSC a  organisé cette rencontre  dédiée à la lutte contre la délinquance financière dans l’administration publique  en réunissant des représentants de la plateforme des OSC des régions de Ségou, Sikasso, Kayes, Koulikoro, Mopti, Tombouctou , Gao et du district de Bamako.

Durant les deux jours,   les participants ont été informés sur les  documents de l’observatoire de lutte contre la délinquance financière au sein de l’administration publique. Aussi, ils ont pu identifier  les besoins de formation et de renforcement des capacités, élaborer le programme de formation à dispenser  aux organisations de la plateforme et  échanger sur les actions de renforcement de la stratégie des synergie  des OSC ouvrant dans la lutte contre la délinquance financière  au sein de l’administration publique.

Lors de l’ouverture des travaux de cette rencontre, le président du CNSC, Boureima Allaye Touré, a indique qu’elle vise à mettre en place des mesures préventives, incitatives et correctives  contre la délinquance financière. Malgré  la création de nombreuses structures contre l’enrichissement illicite,  le classement du Mali  dans l’indice  de la corruption reste mitigé. Ce qui explique que le Mali peine à respecter ses engagements  en matière de la délinquance financière sur le plan international.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here