Crise socio-politique au Mali : La Jeunesse CMAS de la Commune I de l’imam Dicko et le M5-RFP ne parlent pas le même langage ! Met en avant le dialogue et l’intérêt supérieur du Mali

1

Apparemment, la CMAS de l’imam Mahamoud Dicko est en déphasage avec le M5-RFP par rapport à la sortie de crise. La jeunesse de la CMAS de la Commune I vient de prouver lors d’un point de presse. Elle met en avant le dialogue et l’intérêt supérieur du Mali. Et tout sauf la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et de son régime. Ce qui est de l’avis du parrain du M5-RFP, l’imam Mahamoud Dicko. Aujourd’hui, beaucoup de gens s’interrogent déjà si le navire M5-Rfp ne commence pas à prendre l’eau, les prochains jours nous édifierons davantage.  En tout cas, la CMAS semble être plus modérée que les autres membres du M5-RFP.

 Intitule de dire aujourd’hui que le regroupement politico religieux M5-RFP traverse une zone de turbulence depuis  son meeting du 19 juin dernier. Car après ce grand rassemblement, l’autorité morale de cette coalition l’imam Mahamoud Dicko a appelé au calme, au dialogue tout en renonçant désormais la revendication primordiale à savoir la démission pure et simple du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Cette revendication a été désormais remplacée par un mémorandum avec des doléances comportant la dissolution de l’Assemblée nationale, la désignation en leur sein d’un Premier de pleins pouvoirs….

Ce mémorandum d’ailleurs faut-il le rappeler n’a pas fait l’unanimité dans ledit groupe pour la simple raison qu’Espoir Mali Koura (une composante du M5-Rfp) n’a pas jusqu’à présent mis sa signature au bas du document. Ce qui fait que de nos jours, ce sont deux camps qui font face celui des modérés dirigés par l’imam Dicko et des caciques avec à leurs têtes des membres de EMK et certains anciens ministres.

Il nous revient aussi que les partisans de l’imam Dicko en Commune I à savoir la  jeunesse de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mouhamoud Dicko (Cmas) était en conclave le week-end dernier pour faire  bloc derrière la proposition de l’imam Dicko à privilégier la voie du dialogue, de la cohésion sociale…La rencontre s’est déroulée dans une salle archicomble.

Une vue de l’assistance au cours du point de presse

Au cours de cette rencontre, les participants ont apporté leur soutien sans faille à l’imam Mahamoud Dicko qui exige le maintien du Président IBK à son poste et prônent le dialogue pour une sortie de solution à la crise.

En tout cas, la jeunesse de la CMAS de la Commune I souhaite l’apaisement et la retenue de tous les  maliens dans l’intérêt supérieur de notre pays.

«Nous exhortons tous les maliens  à mettre le pays et l’intérêt supérieur du Mali au dessus de toutes considérations partisanes. Réitérons notre inconditionnel et indéfectible soutien au très respecté imam Dicko, parrain de la Cmas et à tous les leaders du M5-Rfp….Enfin nous membres de la Cmas de la Commune I reste et resterons mobiliser toujours derrière notre imam Mahmoud Dicko» peut-on lire dans ledit discours de la présidente, Mariam Kéïta.

Il faut rappeler que le M5-RFP exige la mise en place d’une Transition dans les conditions ci-après : la dissolution immédiate de l’Assemblée nationale ; la mise en place d’un organe législatif de transition ; le renouvellement intégral des membres de la Cour constitutionnelle ; l’adoption d’une Feuille de route de refondation de l’Etat et de sauvegarde de la démocratie, de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale, assortie d’un chronogramme précis, à l’issue de concertations nationales ouvertes à toutes les forces vives de la Nation ; le respect des textes relatifs au droit et à la liberté syndicale, à la justice sociale et aux engagements entre les parties ; l’adoption d’un pacte pour la stabilité sociale, la sécurité, la croissance et le développement ; l’adoption d’un mécanisme de suivi-évaluation annuel ; le détachement des services exécutifs de l’Etat de la présidence de la République.

Il convient de noter que l’organisation exige également la mise en place d’un gouvernement de Transition, avec les caractéristiques ci-après : le Premier ministre est désigné par le M5-RFP qui ne peut être démis par le président de la République que dans les conditions prévues par la Charte de transition et qui forme son Gouvernement en entier. Aussi, le Premier ministre nomme aux hautes fonctions nationales (Administration, Justice, Forces armées et de sécurité, …).

Par ailleurs, le M5-Rfp exige la signature d’un accord politique sur l’ensemble de ces points avec de solides garanties de sa mise en œuvre jusqu’à la fin du mandat en cours. Dans le schéma du M5-Rfp, une Charte de transition précisera et formalisera les termes convenus dans l’accord politique pour concilier les dispositions constitutionnelles actuelles avec les organes pertinents de la Transition.

Dans son mémorandum, le M5-Rfp exige également la libération du chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, victime d’enlèvement depuis plusieurs mois. «Le M5-Rfp entend poursuivre ses activités, notamment ses manifestations au Mali et dans la Diaspora jusqu’à l’aboutissement total de son juste combat pour la survie du Mali et le bonheur des Maliens. Le M5-Rfp invite le Peuple malien à rester confiant, vigilant, déterminé et mobilisé», a conclu le mémorandum.

Correspondance particulière

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “…La Jeunesse CMAS de la Commune I de l’imam Dicko et le M5-RFP ne parlent pas le même langage ! Met en avant le dialogue et l’intérêt supérieur du Mali…” «Nous exhortons tous les maliens à mettre le pays et l’intérêt supérieur du Mali au dessus de toutes considérations partisanes. Réitérons notre inconditionnel et indéfectible soutien au très respecté imam Dicko, parrain de la Cmas et à tous les leaders du M5-Rfp….Enfin nous membres de la Cmas de la Commune I reste et resterons mobiliser toujours derrière notre imam Mahmoud Dicko»” OU EST LA DISCORDANCE ICI?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here