De l’Alternative 2000 au RPM : L’étrange destin d’un parti au pouvoir

88
Ibrahim Boubacar Keïta au micro de RFI
Ibrahim Boubacar Keïta au micro de RFI. Pierre Rene-Worms/RFI

IBK gouverne aujourd’hui mais le sort du parti présidentiel né 15 ans plus tôt de la déchirure d’un parti au pouvoir (Adema PASJ) semble n’avoir pas évolué depuis l’an 2000. Colère et indignation sont les sentiments les plus partagés au sein du Rassemblement pour le Mali (RPM) surtout avec  le dernier remaniement ministériel intervenu le vendredi dernier, 15 janvier 2016. Pour l’instant rien ne viendra publiquement témoigner du ressentiment des cadres du RPM qui n’ont eu jusqu’ici que la ponction congrue.

Le RPM est un parti au pouvoir pas comme les autres, avec des ministres que l’on peut compter du bout des doigts dans un gouvernement comptant une trentaine de portefeuilles. Il y a de quoi être frustré pour les compagnons d’IBK qui savent bien qu’on n’est pas en face d’un gouvernement d’union. Un analyste se plaisait à dire que les militants du RPM auraient été mieux servis si l’on avait mis à l’écart les ministres proches de la famille du Président.

Côté officiel, l’état-major du RPM tente de minimiser la portée des commentaires de la presse sur l’éviction de Dr Bokary Tréta du gouvernement. Le communiqué pondu par le Bureau exécutif national cache mal le malaise qui réside au sein du parti, en invitant les militants à être «mobilisés autour du projet de société et du programme du Parti ». Egalement, de nombreuses prises de position faites çà et là par des  militants du parti font comprendre qu’il s’agit d’une décision concertée entre l’ex-ministre du Développement rural et le président Keïta pour consolider l’implantation du parti présidentiel à travers le pays.

Pourtant, c’est le RPM qui a fait le président IBK, même si ce dernier a soutenu qu’il doit son élection au peuple malien. Que fait donc le président des années de braise qu’il a traversé avec les cadres de son parti qui poirotent toujours ? Il faut surtout se rappeler le travail de fourmi abattu par les démissionnaires de l’Adema qui ont créé Alternative 2000 animé par des figures comme Bokary Tréta, Issa N’Diaye et bien d’autres.

A l’actif de ce mouvement : la saignée de l’Adema dont une grande partie des militants ont démissionné pour fonder plus tard le RPM en 2001. Beaucoup de militants qui ont suivi IBK en quittant l’Adema, l’ancien parti au pouvoir, voient leur rêve de promotion s’effondrer avec le départ de leur camarade Tréta qui a bu avec IBK le calice jusqu’à la lie. On dit que c’est lui qui a créé le parti, alors qu’IBK était en « exil » au Gabon.

C’est dans ce contexte que l’on s’attend à une exacerbation de la fronde menée en douce au sein du parti au pouvoir. Des observateurs rapportent que les mécontents du RPM sont dans la logique de créer leur propre parti, une aventure qu’il vaudrait mieux éviter. Au vu des reproches que l’on fait à l’ancien ministre du Développement rural, il a intérêt à ne pas prendre la porte du parti au pouvoir pour s’exposer à des ennuis.

En revanche, il y a des risques que la confrontation de deux camps au sein du parti au pouvoir puisse se poursuivre pendant longtemps. L’on se souvient de l’épisode de l’Assemblée nationale où la tendance du secrétaire général du parti (Dr Tréta) a affronté le camp adverse pour le contrôle du bureau du Parlement national.  On sait également que le président Keïta soupçonne des soutiens de Tréta d’être derrière la fuite d’informations censées compromettre le Premier ministre.

Soumaila T Diarra

 

PARTAGER

88 COMMENTAIRES

  1. « Cette boutade du président IBK lors de la rencontre avec les leaders de la mouvance présidentielle à Ségou a été très significative »
    En effet, cet acte est salutaire car il fallait faire savoir aux brebis galeuses qu’elles ne sont pas intouchables et qu’elles sont là pour travailler pour le peuple alors ceux qui ne font pas convenablement leur travail seront inquiétés. Évidemment c’est ce qui a été fait.

  2. Le président de la république a une très bonne vision pour notre pays parce qu’ayant été responsables de plusieurs domaines.
    Cependant, il ne bénéficie plus depuis un certain moment de l’apport de certains collaborateurs avec lesquels il avait l’ambition de réaliser son ambition pour ce pays pour de simple questions de leadership au niveau du gouvernement. Il est acculé de toute part par des détracteurs prétendant qu’il n’a pas de vision pour le pays. Situation qui je penses à susciter ce recadrage gouvernemental afin que les choses puissent bouger pour le bien de la population. Chose à laquelle nous devons osez y croire et de notre modeste contribution y participer.

  3. Le premier ministre Modibo kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses (notamment Tréta) qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le président IBK à apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous.

  4. Le président IBK n’a pas limogé Tréta et Igor pour faire plaisir à qui que ce soit mais avec les dérives de Tréta la sanction s’imposait. Comment comprendre que des personnes veulent prendre en otages une institution aussi importante qu’est la primature pour une question de parti politique. Bien que le premier ministre Modibo n’est pas membre du rpm; il travaille pour ce pays et il est donc inadmissible que des personnes comme lui mettent les bâtons dans les roues fut-ils secrétaire général du parti au pouvoir. Toute personne qui a des compétences reconnus doit pouvoir les mettre au profil du pays sans distinction aucune.
    Le Mali n’appartient pas au rpm encore moins à tréta, de la même manière IBK n’est pas le président de rpm mais de tous les Maliens.

  5. Je crois que si nous en sommes arrivé là c’est bien par la faute de Tréta car le président de la république n’a jamais jugé ces ministres et autres membres d’institutions sur les paroles. Il a toujours vérifié les faits et les faits ont condamnés cette fois ci le ministre Tréta.
    On peut être co-fondateur d’un parti politique et ne pas forcement occuper des hautes fonctions car la gestion des affaires du pays est une affaire de compétence et je crois que le premier ministre Modibo en a plus que Tréta.

  6. Le RPM doit revenir sur terre, ses membres doivent réfléchir avant d’agir. IBK n’a jamais fait de la discrimination. Il l’a toujours dit qu’il veut travailler avec ceux qui sont prêt pour aider le Mali quelque soit son bord politique, chose que Tréta et certains membres du parti ne partage pas mais entre le bien du pays et les humeurs de certains individus; il faille bien choisir le pays.

  7. IBK est le président des maliens et non du RPM par conséquent s’il y a des citoyens compétents qui ne sont pas de son parti et qui peuvent travailler pour le pays, je cautionne qu’il travaille avec eux pour les intérêts du pays. LE MALI D’ABORD!

  8. Au Mali, certains hommes politiques font de la politique du ventre. Ils vont là où ils ont leur intérêts. C’est le cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique adhérant à l’idéologie de son parti ne le trahira jamais quelques soit le motif.

  9. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels et après deux ans IBK sait qui est qui et qui fait quoi donc il travaille “avec ceux qui ont l’amour du Mali” dans l’âme”; alors laissons les histoires de partis et misons sur les compétences.

  10. C’est vraiment regrettable de voir une telle situation car des personnes qui sont des compagnons de lutte en arrive à cette extrême. Le président IBK a donné plusieurs avertissements pour que cette situation n’en arrive pas là mais hélas les faits sont là et on doit bien l’analyser afin de ne pas nous tromper dans nos choix car le président IBK ne veut que le bien du Malien et on doit le soutenir dans ses décisions même si elles ne plaisent pas à tous. Avec le temps nous en verront le bien fondé.

  11. Je ne sais pas du tout sur quoi compte Tréta dans ce pays mais je pense qu’il serait mieux qu’il ressaisisse car un individu ne peut absolument rien devant un État.
    C’est mieux pour lui de faire profil bas car il est d’avance perdant de tout bras de fer avec le président.

  12. Le Mali a en ce moment besoin d’un premier ministre d’expérience et travailleur car après le coup d’état il faut noter le Mali est revenu de loin avec le président IBK et tout le monde sait que Modibo Kéïta est la personne appropriée..
    On ne fera donc jamais plaisir aux caprices de Tréta en lui confiant un dossier qu’il ne maitrise pas du tout.
    Il aurait dû se contenter de son poste de ministre car c’est ce qui lui convenait.
    Mais hélas!!!

  13. C’est pas parce qu’on est Secrétaire Général du RPM qu’on doit être forcement nommé premier ministre.
    Si le président juge bon que d’autres personnes en dehors de sa famille politiques sont plus aptes à occuper ce poste,je vois pas du tout le problème.
    Il faut dire que c’est gourmandise qui a fait perdre Tréta.

  14. Le limogeage de Tréta doit être compris sous plusieurs angles.
    D’abord,il faut dire que ce monsieur a été coupable de plusieurs scandales financiers qui ont mis à mal la crédibilité du président et de son parti.
    Ensuite,il est à la base d’une division de membres au sein du parti présidentiel pour juste faire de tort à IBK.
    Enfin,pour cette histoire de primature il a montré aux yeux de tout le monde que ce qui le préoccupe c’est sa petite personne et non le Mali.
    Son départ est donc salutaire car mon n’a que faire des égoïstes…

  15. IBK n’est pas venu au pouvoir pour faire plaisir à quelqu’un.
    Ce qui compte en ce moment c’est l’intérêt de notre pays.
    Si la personne capable vient du RPM,elle sera nommée.Mais si elle vient d’un autre parti elle sera aussi nommée.
    Dans tous les cas c’est le Mali qui gagne.

  16. Le Mali n’est pas un gâteau dont chacun viendra se servir et partir.Si le RPM pense que c’était forcement son tour,moi je viens lui dire ce n’est le tour de personne.C’est plutôt le tour de celui qui peut être capable mettre notre pays sur les rails par son expérience et son dévouement.
    Que cessent alors les discours divisionnistes pour le bien être du pays.

  17. La primature ou un poste ministériel ne sont pas forcement les seuls endroit où un citoyen peut servir son pays.
    Si Tréta n’a pas eu la primature pour une raison ou pour une autre,il peut effectivement attendre car il ne suffit pas d’être du RPM pour prétendre à la primature mais il faut aussi avoir les qualités requises.

  18. Appartenir au RPM seulement ne suffit pas pour prétendre au poste de premier ministre du mali en ce moment.
    On peut bien sûr être de la majorité présidentielle mais la qualité indispensable pour occuper ce poste est la capacité.
    Je pense que Tréta a mal compris cela et en a fait les frais.

  19. Moi je pense que tous ceux qui sont à la majorité présidentielle pour profiter des faveurs du pouvoir en place doivent comprendre qu’avec IBK ça ne marche pas comme cela.En ce moment,c’est la qualité qui doit prévaloir au Mali d’aujourd’hui.Donc ne vous mettez pas à compter sur vos partis pour accéder à des postes dont vous n’avez pas le mérite.

  20. TRETA est le seul responsable dans l’affaire d’engrais frelaté, il est obligé de réparer toutes actes devant la justice.
    On sait réellement qu’IBK est entouré par des éminents ministres capables de satisfaire tous les besoins quotidiens du peuple Malien.

  21. IBK est un homme raisonnable , donc impossible de travailler avec les incapables.
    Alors c’est normal que Tréta soit limogé

  22. IBK est arrivé au trône cela fait 1an 10mois 20jours, donnez-lui un peu de temps, le Mali était KO depuis 20ans, alors, il reste suffisamment de temps pour qu’il réalise ce qu’il a dit.
    Tout compte fait, les coupables seront punis conformément à la loi en vigueur.
    Vive le gouvernement, Vive IBK

  23. Monsieur le journaliste, vous n’êtes ni juriste, ni administrateur civil pour critiquer le gouvernement en rendant la justice au coupable.Alors on limoge toujours ceux qui ne fassent pas leur boulots
    Vive IBK, vive le gouvernement

  24. On devait chercher ensemble de résoudre le problème que le Mali confronte actuellement, au lieu de rendre la situation beaucoup plus compliqué. Quel journaliste !!
    C’est dommage qu’un membre du parti lui souhait la mort du président de la république.
    TRETA est un mauvais choix fait par IBK, il doit répondre toutes ces actes qu’il a commi

  25. ” Le RPM est un parti au pouvoir pas comme les autres, avec des ministres que l’on peut compter du bout des doigts dans un gouvernement comptant une trentaine de portefeuilles. ”
    Sincèrement, je ne comprend pas ces journalistes. Lorsque le président décide de travailler avec les compétences peu importe le bord de celui-ci, ces journaleux s’en plaignent car il n’a pas favorisé ces frères de main. Si jamais le président commence à faire face à ces frères de lutte, on qualifierait d’autre mot. Que voulez-vous franchement mes chers journaleux ? On se doit de vous le demander.

  26. TRETA est limogé car c’est un véritable criminel, un mauvais homme.
    Et le reprendre dissolvait la confiance entre IBK et le peuple

  27. TRETA a été limogé car il est responsables de cette bassesse. Cela sera un exemple pour les ministres de notre pays

  28. J’aimerais éclaircir certaines opinions surtout ces journaleux qui veulent tout faire pour mettre le feu au sein du RPM. Il faut que vous ( Journaleux) compreniez une chose que la Nation Malienne ne repose pas sur la seule tête de Tréta. Si, son employeur a jugé mieux de le congédier, qu’on ne fasse de cela un scandale ?
    D’ailleurs, des compétents comme Tréta, il y en a autant. De grâce foutez nous la paix !

  29. Si les journalistes peuvent se doter d’un minimum d’objectivité et de responsabilité en arrêtant de nous pomper l’air avec les histoires de limogeage de Tréta et Igor. Ce sont de vaillants et loyaux fils de la nation qui sont venus servir celle-ci et qu’aujourd’hui la force des choses ont fait qu’ils ne sont plus dans la nouvelle équipe. C’est un poste nominatif, chacun vient apporter sa part dans l’édification de la nation et s’en va.
    Donc qu’on arrête de nous faire croire le contraire.

  30. Monsieur le journaliste, épargnez nous de vos sentiments personnels. Il s’agit de l’avenir du pays et non d’une famille. Le ministre Tréta a fait ce qui devrait faire et nous lui en savons gré. Cependant, il faut aller de l’avant au lieu d’alimenter des polémiques.

  31. Je pense qu’on a pas à crier au scandale parce que tel ou tel ministre est parti au détriment de l’autre. Pourquoi c’est pas tel ? Si ces deux ministres sont pas partis c’est qu’il y a de bonnes raisons. Evitez mes chers journalistes d’alimenter les polémiques pour des histoires des hommes alors que de nombreux défis nous attendent.

  32. Je pense que les résultats de ce ministre à la tête de son département ne fait pas de lui une personne indispensable. Donc, arrêtez mon cher Soumaïla T Diarra de dramatiser les choses. Il y a des personnes aussi compétentes que lui.

  33. Franchement, nous finirons jamais d’être servis par ces journaleux. Il y a quelques jours que ceux-ci publiaient par ci et par là le remaniement. Aujourd’hui, le nouveau gouvernement a été formé. Voici qu’on cris pourquoi d’autres sont partis au détriment d’autres ? Que voulez-vous mon cher Tiecorobani ? Est-ce des personnes indispensables pour la cause du pays ? Je dis Non. Des personnes compétentes comme ces deux, notre en possède autant. Il s’agit de leur donner leur chance. Et c’est ce que le président a fait.

  34. A mon avis, l’heure n’est pas aux polémiques suite au limogeage de certains ministres dont nombreuses voies trouvent qu’ils ont été parfait dans l’accomplissement de leur mission, mais au travail. Je pense que si son parti, c’est qu’il y a une raison valable. Ceux qui sont partis ne valent pas mieux que leurs remplaçants. L’avenir nous en dira plus.

  35. Mon cher journaliste, arrêtez de donner des raisons sur le limogeage de l’ex-ministre Tréta. N’essayez pas de donner des raisons que vous n’auriez pas attendu de la part de nos autorités. Il serait sage que vous cherchiez les vraies causes de ce débarquement. C’est le rôle d’un journaliste d’aller chercher les informations vraies pour éclairer nos lanternes.

  36. Mon cher Soumaïla T Diarra, pour servir la nation, ce n’est pas une question de préférence de personne. S’il a été congédié c’est qu’il y a une bonne raison. C’est la gestion d’un Etat et non d’une famille.

  37. Tréta est à la tête de la commission de l’agriculture à l’assemblée nationale donc il peut continuer son travail.Il faut savoir que s’il s’avère qu’ils sont meilleurs ils reviendront pour continuer leur mission

  38. IBK a une belle raison de les écarter donc arrêter de nous faire croire autre chose. Nous savons tous ce qu’on vous a donné. Je porte à ta connaissance que c’est l’argent volé à l’état malien.
    Vous êtes tous des journalistes pourris 😀 😀 😀
    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  39. Tréta et Igor ont fait leur travail et il est temps de partir. Ce sont des postes nominatifs pas un royaume mon cher journaleux sans formation. Ils ont remplacé d’autres donc si à leur tour s’ils sont remplacés cela fait quoi. Ils ne sont pas les seuls à servir ce pays

  40. Le RPM est rempli d’opportunistes et d’incompétents. IBK veut le développement du pays et donc il ne saurait travaillé avec de telles personnes de peur de mettre notre pays en retard.

  41. Il faut que les journalistes comprennent que pour servir son pays, on na pas besoin d’être ministre. S’ils étaient autant reconnu de tous pour leur travail, ils auraient servi tous les présidents qui sont succedés à la tête du Mali

  42. Le président a bien prévenu que tout ceux qui seront cité dans un quelconque scandale partira du gouvernement. Alors que Tréta nous prouve le contraire qu’il ne sait rien des scandales dont il est accusé Monsieur le journaliste

  43. Le président IBK doit son élection à l’ensemble du peuple malien. C’est vrai qu’il est issu du RPM mais cela ne doit l’obliger à forcément prendre des gens qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel. Mr Tréta se prenait pour le président de la président au point d’en vouloir aux personnes nommées par IBK.

  44. Le RPM doit comprendre que le président sait ce qu’il veut. Ce parti doit savoir qu’il n’a pas porté le président IBK pour venir se remplir les poches mais pour travailler.
    Si Tréta est parti c’est qu’il ya une belle raison et il peut être appelé pour d’autre mission. Ce n’est pas seulement ministre qu’on peut servir son pays

  45. Le problème pour vous les journalistes maliens, est que vous manquez de formation de journalisme à proprement dit. Vous avez tant clamé ce remaniement, il est fait pourquoi nous fatiguer avec de tels articles à la con.
    Ils ont failli en quelque sorte à leur mission sinon ils resteraient à leur poste

  46. Si le directeur de la CMDT a été demis de son poste dans le scandale des engrais frelatés, dis moi pourquoi pas son ministre car à ma connaissance, il n’était pas content à l’annonce de cette nouvelle de limogeage de son direction. Tréta n’est pas le président de la république malienne qu’il aille géré le parti

  47. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Un vieux médiocre sans intégrité …affamé de pouvoir et d’argent … ne peut créer qu’un parti de médiocres …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Moussa AG,… PAUVRE RPM …. un vrai Rassemblement Populaire de Médiocres …

    ZON BRIN sait que son élection n’a pas grand chose à avoir avec son rang de médiocres … donc il s’en fout pas mal de vos larmes …:lol: 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • 😆 😆 😆 ,
      Redis le encore et encore kopin soldat raté alias Moussa Ag :mrgreen: .
      Nous l’avons vu sous AOK et ATT et actuellement ce vieux requin – crocodile veut Nous faire croire qu’il est blanc comme ma chere blanche neige :mrgreen: et noir comme toi même 😆 . Paradon koi. 😆 .
      Le Maliba et mon Maliba merite plus que tous bouffons. Les vampires sont là et nous sucent alors a nos gardes 😉 .

  48. Tréta croyait que quoi ? Qu’il allait continuer comme si de rien n’était, ou encore qu’il pouvait, disons qu’il allait même être premier Ministre ? C’est qu’il rêvait en plein midi !!!

  49. Tréta ne pouvais que pouvais que perdre cette bataille, en dépit de tout ce qu’il a pu faire au cours de son passage en tant que Ministre, le président de la république lui a laissé beaucoup de marge de manœuvre, mais il a persisté !!!

  50. Tréta Bocari à complètement faillit à sa mission, il a été une erreur monumentale dans le gouvernement du président de la république, et il n’a pas su se rattraper !!!

  51. Le Ministre Tréta n’était pas à la hauteur des attentes du président de la république et de son premier ministre, il s’est planté dans l’accomplissement de sa tâche !! On lui a laissé le temps de se rattraper, il n’a pas pu le faire !!

  52. Tréta a perdu cette bataille depuis le jour où il a été nommé Ministre, il se devait de remplir au mieux la mission qui lui avait été assigné !!! Il a tout foutu en l’air depuis longtemps !!!

  53. Tréta n’avait absolument pas le mérite de rester au sein de ce gouvernement, c’est plus qu’un incapable et il l’a démontré plusieurs fois de par ses actes de négligence et de cruauté !!!

  54. IBK a eu raison de virer Tréta de son gouvernement, car les incompétents n’ont pas leur place dans ce gouvernement de valeur et de prestige !!! Seul les plus charismatiques peuvent rester !!

  55. Le Ministre Tréta, du moins l’ancien ministre ne pouvais être reconduit dans ce gouvernement une fois de plus, car depuis sa nomination, il n’a fait que poser des actes d’un irresponsable dans ce pays, donc obliger qu’il soit viré !!!

  56. Le président de la république a très fait de mettre à la porte cet incapable de Tréta, car pour le développement de ce pays tous les maillons faibles du gouvernement doivent disparaitre !!! 👿 👿 👿

  57. Avec Treta Bocari ou sans lui, avec le RPM ou sans RPM, le gouvernement d’IBK sera toujours fonctionnel. Treta n’a pas pu faire preuve de responsabilité de confiance. De nombreux scandale ont été remarqués dans son secteur. L’irresponsabilité a marqué le secteur de Treta Bocari de son emprunte.

  58. Je pense qu’une chose doit être claire pour les partisans de Treta Bocari, Treta Bocari ne sera jamais premier ministre de ce pays. 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 il l’a déjà démontré étant dans le gouvernement qu’il n’est pas capable de le faire. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 Si Treta devenais premier ministre de ce gouvernement la population allait immédiatement perde toute sa confiance au régime d’IBK. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  59. Vraiment l’aventure de Treta Bocari devrait s’arrêter depuis fort longtemps. Etant, ministre Bocari Treta n’est rien fait de crédible, d’objectif et de concret pour ce pays. Le PM Modibo Keïta à très bien fait de limoger. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  60. Tu as raison, depuis la nomination de Treta Bocari comme ministre du développement rural de nombreux scandales se sont succédé. Le gouvernement ne peut aller de l’avant avec un ministre qui enregistre le maximum de scandale dans son département.

  61. Les membres du RPM doivent savoir que l’intérêt générale qui est primordiale, ils doivent plus moins digérer le limogeage de Bocari Treta, qui d’alleur n’a pas pu accomplit de travaille crédible, objectif et salutaire.

  62. Tous les hommes politiques maliens, je veux dire les soi-disant hommes politiques maliens sont des assoiffés. Ils n’intègrent pas un parti politique parce qu’ils partagent l’idéologie de ce parti. Mais parce qu’ils voient en celui-ci un éventuel victorieux des élections du moment. C’est le cas du RPM. Sinon je ne vois pas pourquoi ce parti est contre le départ de Treta.

  63. C’est à cause de la mauvaise gestion du rural dans ce pays qui a fait que la campagne agricole 2014-2015 a été jugée mauvaise par les hommes politiques et les détracteur. Ce qui a eu de l’impact sur le bilan de la gestion de l’actuel locateur de Koulouba.

  64. ➡ ➡ ➡ Je pense qu’un remaniement ministériel avec le nom de Bocari Treta figurant toujours sur la liste est un remaniement passé à côté de la plaque. Depuis la nomination de Treta Bocari au poste de ministre au développement rurale, les scandales se sont enchainés dans son département. Le gouvernement malien ne peut avancer avec lui. ➡ ➡ ➡ ➡

  65. Ce n’est le départ de Bocari Treta qui m’a choqué mais celui de Mamadou Igor Diarra, le ministre de l’économie et des finances de l’Etat. Je suis plutôt content du départ de celui à la faute de qui le président de la république n’a plus de bonne image aux yeux des détracteurs suite à la présence des engrais hors norme dans notre pays.

  66. Monsieur le journaliste le départ de Bocari Treta a été une bonne solution pour notre agriculture et pour que les paysans fassent de nouveau confiance à l’actuel locateur de Koulouba. L’affaire des engrais frelatés a été une balle perdue pour le bilan d’IBK.

  67. Ibrahim Boubacar Keïta depuis son arrivée au pouvoir s’est montré disponible et prêt à placer toute personne qui a la capacité et le talent de mieux faire. Il n’a pas affiché l’image de celui qui prime l’intérêt du parti sur l’intérêt de toute la nation en plaçant les militants de son parti. Voilà pourquoi il a été exposé à toute sorte de critique de part et d’autre. Tantôt ma famille d’abord, tantôt mon parti d’abord. Il a bien fait pour Treta frelaté.

  68. Le RPM ne doit pas se sentir offensé face au limogeage et à l’absence d’un membre du RPM dans le gouvernement. Pour le moment le Mali est crise donc le régime au pouvoir ne peut se permettre de jouer la carte du favoritisme.

  69. Les militants du RPM n’ont pas pu jusqu’à présent enterrer les cicatrices de la nomination de Moussa Mara. Ils voyaient en cette nomination une humiliation de la part de leur patron, Ibrahim Boubacar Keïta. Mais et pourtant je n’ai vu aucun problème en cela. Et le départ de Treta vient de tout foutre à l’air au sein de ce parti. 🙄 🙄 🙄 😈 😈

  70. Je suis tellement contente du départ de Bocari Treta, l'ex-ministre du développement rural et non moins secrétaire général du RPM, le parti présidentiel. Le monsieur en question se croyait à la hauteur du chef de l'Etat. Il voulait aussi qu'IBK se débarasse de son confident, Modibo Keïta, le PM.

  71. Les membre du parti RPM ne doivent pas prendre le limogeage de Bocari Treta comme une déclaration de guerre entre eux et le président de la république, non loin de là. C’est Bocari Treta en personne qui n’a pu fait de bon résultat. Le ,RPM doit essayé de comme prendre l’action du gouvernement et le soutenir car elle dans l’intérêt générale.

  72. Rare sont des hommes qui ont intégré le parti présidentiel par plaisir et à cause de la conformité de son idée à celle dudit parti. C’est après le premier tour des élections présidentielles de 2013 que certaines personnes se sont dans une obligation, pas forcément une obligation en tant que telle, il s’agit de parvenir coûte que coûte à ses fins, d’être membre de ce parti. Ce sont aussi ces mêmes individus qui font tout pour fragmenter le parti majoritaire.

  73. Je ne savais pas que les militants du parti présidentiel, le Rpm, se haïssaient jusqu’à ce point. Si le président est confronté à des critiques à la longueur de journée et sans adversité, c’est parc que son parti ne pense ps à sa gestion. Les militants veulent tous des places. Et les journalistes profitent de cela pour raconter de n’importe quoi. Le départ de Treta ne doit en aucune manière compromettre les liens entre le président et son parti.

  74. Les membres du RPM doivent savoir qu’il n’est point obligatoire que le gouvernement d’IBK soit remplit des membres du RPM, cela porte atteinte à la démocratie du pays. Les membres du RPM doivent faire preuve de bonne foi et patriotisme.

  75. Tous les hommes politiques maliens, je veux dire les soi-disant hommes politiques maliens sont des assoiffés. Ils n’intègrent pas un parti politique parce qu’ils partagent l’idéologie de ce parti. Mais parce qu’ils voient en celui-ci un éventuel victorieux des élections du moment. Cela sied à certains militants du RPM.

  76. Avec ou sans la participation du RPM, le président réussira sa mission, IBK n’est pas celui qu’il faut accompagner pour des intérêts personnelle.
    Honte à ce parti politique de n’importe quoi….

  77. Le RPM n'a pas demérité ce qui lui arrive aujourd'hui. Si ce parti politique, pas moins parti présidentiel, ne compte plus de militants dans le gouvernement et autres postes nominatifs, c'est parce qu'il compte moins de figures capable de relever des défis dans un pays qui traverse une crise. Cela a été le cas de Bocari Treta qui est à l'origine des negrais dits frelatés.

  78. Ces militants du parti de la majorité ont lamentablement déçu le président de la République et aussi le peuple malien. Tout compte fait avec eux ou sans eux le président Ibrahim Boubacar Keita ira très loin.

  79. Les militants du RPM n’ont pas à se mesurer au président IBK, d’ores et déjà c’est grâce à lui que ce parti est au-dessus de tous les partis. De grâce, s’ils ne peuvent pas le remercier qu’ils ne se mettent pas à travers son chemin.

  80. De toute évidence, les ennemis jurés du président IBK ne se trouvent pas seulement dans l’opposition, mais aussi dans son propre parti. Ces députés du parti majoritaire n’ont jamais été là pour le président de la République. Au lieu de l’aider à reconstruire la nation, ils préfèrent contribuer à la destruction du Mali. Le départ de Tréta est la moindre des choses qui peut arriver au RPM.

  81. Heureusement que les maliens soutiennent le président IBK, d’ailleurs c’est eux qui l’ont conduit au pouvoir et non le RPM. Chose étant ces militants du RPM peuvent aller au diable.

  82. Quel dommage, ces individus mal intentionnés oublient que ce n’est pas eux qui ont porté IBK au sommet. Je rappelle que l’actuel chef de l’Etat a été élu avec 77% des voix électorales. A présent, tout porte à croire que si ça ne tenait qu’au RPM, IBK ne serait pas là où il est aujourd’hui.

  83. Au lieu d’aider le président de la République à gérer le pays, les membres du parti de la mouvance présidentielle se sont mis contre lui. Quelle déception!!! La rentrée dans le gouvernement du Dr Bocary Tréta a été une erreur de la part du chef de l’Etat car ce dernier n’a fait que lui apporté des ennuis.

  84. S’il y’avait quelqu’un qui devrait se donner au travail plus que tous les Ministres c’était Bocary Tréta mais ce fut le contraire. Or, Le RPM sans IBK à l’appui, c’est complètement vide. C’est grâce au président IBK que le RPM est ce qu’il est aujourd’hui. Mais malheureusement pour eux, l’ingratitude a pu les dominé, donc mieux vaut qu’ils se débrouillent sans Ladji Bourama.

  85. Les militants du parti RPM ont délaissé IBK, alors que, c’est eux qui devraient être là son chevet. Depuis l’accession d’IBK au pouvoir, ces gens en qui ils comptaient sont devenus ses véritables ennemis. Maintenant que Bocary Tréta a été limogé, ils osent démontrer leurs mécontentements.

  86. Le RPM peut faire ce qu’il veut, ou encore dire tout ce qu’il veut mais le départ du Bocary Tréta est un jour à fêter chaque année. Cela doit rentrer dans la constitution du Mali, ce monsieur n’a fait qu’apporter des ennuis au sein du gouvernement et rein d’autres.

  87. Les membres du RPM peuvent se débrouillé sans IBK, d’ores et déjà ils se sont écarté du président IBK. Ces militants du parti de la majorité font comme s’ils n’ont jamais vus IBK depuis son accession à la tête de la magistrature suprême.

Comments are closed.