Appréhensions sur les engagements contenus dans le budget 2018 : Plus de 300 milliards F CFA à transférer aux collectivités territoriales ?

0

Dans le projet de loi de finances 2018, qui sera examiné et voté le cas échéant, dans les prochaines heures par l’Assemblée Nationale, le Gouvernement s’engage à transférer 30 % des recettes budgétaires aux collectivités territoriales. « Dans cette optique, le montant total transféré s’élève à 326,238 milliards de F CFA en 2018 contre un montant de 261,822 milliards de F CFA en 2017 », précise un député (de la majorité) de la Commission des finances de l’Assemblée nationale.

Pour les cadres du ministère de l’Economie et des finances, cette somme à transférer aux collectivités territoriales représente 19,77 % des recettes budgétaires en 2018 contre 18,3 % en 2017. Et cette progression, à les croire, découle essentiellement du renforcement du Fonds national d’appui aux collectivités territoriales (FNACT), de la création du Fonds pour le développement durable, ainsi que l’identification par les départements sectoriels, de lignes budgétaires (fonctionnement et investissement) transférables aux collectivités territoriales.

Selon le ministre de l’Economie et des finances, Dr Boubou Cissé, la déconcentration budgétaire a été renforcée à travers l’inscription de crédits supplémentaires d’un montant de 35,194 milliards de F CFA au profit des régions et du district de Bamako, faisant passer le budget des administrations déconcentrées des régions de 302,839 milliards F CFA en 2017 à 338,033 milliards F CFA en 2018. «Ces crédits supplémentaires sont destinés essentiellement au fonctionnement des services régionaux en vue de réduire les charges locatives, à la réhabilitation des infrastructures de tutelle des collectivités territoriales et aux charges du personnel des collectivités », lit-on dans le projet de loi des finances 2018.

Pour plusieurs députés de l’opposition, comme Adama Kané, cet engagement gouvernemental est un effet d’annonce. « Le gouvernement ne respectera pas de telles mesures, vu l’état de déconfiture dans lequel se trouve le pays avec des difficultés de trésorerie et les conditions d’insécurité aggravées dans lesquelles certaines de nos collectivités territoriales au centre et au nord du pays… », ont indiqué des députés de l’opposition et même de la majorité.

Signalons qu’arrêté en recettes à 1 957, 625 milliards de F CFA en termes de prévisions de recouvrement et à 2 330,778 milliards F CFA en dépenses, le projet de budget 2018 présente un déficit budgétaire global de 373,153 milliards F CFA contre 356,183 milliards F CFA dans le budget rectifié de 2017. Soit une augmentation de 4,76 %. Ce déficit, expliquent les sources du ministère de l’Economie et des finances, sera financé par les ressources provenant des aides budgétaires extérieures et la mobilisation de l’épargne à travers les titres d’emprunts émis par le Trésor.

Bruno D S

Commentaires via Facebook :

PARTAGER