Ambassade du mali à Ankara : Mohamed Aly Ag Ibrahim limogé !

4

L’ambassadeur du Mali à Ankara, en Turquie, Mohamed Aly Ag Ibrahim, vient d’être rappelé par les autorités de la Transition. Son décret de nomination en date du 7 mars 2019 a été abrogé le 27 août 2021. 

Mohamed Aly Ag Ibrahim n’est plus l’ambassadeur du Mali à Ankara, en République de Turquie. Nommé le 27 mars 2019, cet Inspecteur des Finances vient d’être rappelé par les autorités de la Transition. Son décret de nomination a été abrogé  par le Décret N°0556 en date du 27 août 2021 signé par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, le Premier ministre Dr Choguel Maïga et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop.

Pour le moment, on ignore les raisons de son limogeage. Mais, selon nos informations, Mohamed Aly Ag Ibrahim et les autorités de la Transition ne parlent plus le même langage depuis quelques mois. Et son départ était donc attendu.

Notons que Mohamed Aly Ag Ibrahim fut ministre du Développement industriel sous le régime d’Ibrahim Boubacar Kéïta renversé par un coup d’Etat le 18 août 2020.

En plus du Consulat à Istanbul, le Mali dispose d’une Ambassade à Ankara. Cette nouvelle représentation diplomatique avait été inaugurée par l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, lors de sa visite en Turquie, en février 2015, sur invitation du président turc, Recep Erdogan.

L’Ambassade du Mali à Ankara est l’une des 471 représentations étrangères en Turquie et l’une des 136 représentations étrangères à Ankara. Elle est également l’une des 92 représentations diplomatiques et consulaires du Mali dans le monde.

Il faut préciser qu’en plus de Mohamed Aly Ag Ibrahim, trois autres diplomates ont été également rappelés. Il s’agit de Mamadou Macki Traoré, ambassadeur du Mali auprès de la République Fédérative du Brésil, de la République d’Argentine, de la République du Chili, de la République de Bolivie, de la République du Paragay, de la République de l’Urugay, de la République de l’Equateur, de la République du Pérou,  du Guyana, du Suriname, de Trimidad et Tobago, de la République Bolivarienne du Venezuela, avec résidence à Brasilia ; Lamine Kéïta, consul général du Mali à Lyon, en France et Oumar Daou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Mali au Rwanda, avec résidence à Kigali.

                                                   El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Merci Kinguiranke pour ta pertinente analyse,
    Ce petit vaurien, nullard, impoli est corrompu aussi comme son père IBK, le plus fainéant et escroc président nul que le monde n’est jamais connu.
    Imaginez, quand il était ministre du développement industriel, il s’est battu pour avoir 500.000.000 FCFA POUR PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL DU MALI.
    Je vous dis que ce mécréant, ce cafard a bouffé tout ce budget en séminaire, atelier et consultation fictive.
    Il va en enfer ce dinosaure, ce lèche kui, ce baratineur.

  2. Tous des suppots de Boua le ventru IBK l’enfant maudit de Sebenikoro, un corrompu et un voleur sans vertu, sans dignite, sans honneur et sans scrupules!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here