Mamadou Kenri Konaté, le nouvel ambassadeur mali en suisse

5

Le président IBK a nommé, le jeudi 25 mai 2017, son conseiller spécial Mamadou Henri Konaté en qualité d’ambassadeur plénipotentiaire du Mali à Genève, en Suisse. Petit-fils et homonyme de Mamadou Konaté, l’un des plus grands hommes d’Etat du Mali, Mamadou Henri Konaté, 54 ans, est le fils de Tiéoulé Konaté, ancien ministre des Finances, Président fondateur de la Banque de développement du Mali (BDM) et challenger, lors de la présidentielle de 1992, du candidat de l’ADEMA Alpha Oumar Konaré.

Mamadou Henri Konaté est l’un des rares Africains et le premier Malien diplômés de l’ENA (École nationale d’administration) de Paris, promotion “Victor Hugo”. Pour rappel, l’ENA a formé des personnalités célèbres comme l’ancien président Jacques Chirac, l’actuel président Emmanuel Macron, les anciens Premiers ministres Alain Jupé, Michel Rocard, Lionel Jospin et Édouard Balladur. Konaté détient aussi un Brevet d’études diplomatiques et un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en relations internationales.

An 1997, il est recruté par la BCEAO (Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest). En 2003, il est détaché en 2003 auprès de la Présidence de la République du Mali, sous Amadou Toumani Touré (ATT). Après avoir bien organisé, en juin 2003, la visite d’Etat du président français Jacques Chirac, au Mali, Konaté, déjà chevalier de l’Ordre national du Mali, reçoit des mains de Chirac la médaille d’Officier de la Légion d’Honneur française. Dans la foulée, il est nommé Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République. Puis Conseiller Spécial du chef de l’Etat. Un poste qu’il conserve sous les présidents Dioncounda Traoré et Ibrahim Boubacar Keïta.

Pas de doute qu’avec son intégrité et ses talents d’organisateur, Konaté portera avec succès le flambeau du Mali dans ses nouvelles missions d’ambassadeur auprès de la Confédération helvétique et des organisations et institutions spécialisées du Système des Nations Unies établies à Genève et à Vienne (Autriche).

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Avec le respect dû à leurs bagages intellectuels, le problème de tous ces grands commis de l’état est qu’ils ne laissent pas de trace dans notre cher Mali. Aucune loi, aucune reforme de notre administration ne porte leurs noms et ça c’est très dommage. Le Mali a beaucoup contribué à ce qu’ils sont aujourd’hui mais ils ne lui rapportent quasiment rien en retour à part profiter encore et davantage de ses privilèges (les postes, les voitures et maisons de fonctions etc.). Ce genre de personne doit être normalement plus utile à la tête d’un ministère que dans une ambassade en occident. Que de gâchis!

  2. Dans ma vie j’ai, jamais vu un ministre incompétent, que mr Diop il nomme un vaurien comme chef de protocole en France qui connaît rien et aussi un chauffeur diplômé qui a fait un bon parcours pendant 5 bne annee a ete remercie .pour le chef de protocole n’était autre que le coursier de Mme Diop l’ivoirienne. …

  3. Dans ma vie j’ai, jamais vu un ministre incompétent, que mr Diop il nomme un vaurien comme chef de protocole en France qui connaît rien et aussi un chauffeur diplômé qui a fait un bon parcours pendant 5 bne a ete remercie .pour le chef de protocole n’était autre que le coursier de Mme Diop l’ivoirienne. …

Comments are closed.