Le président Ibrahim Boubacar Kéita prendra ses quartiers à l’actuelle primature : Le PM Diango Cissoko et ses collaborateurs déménagent ce vendredi

15

Le nouveau président de la République ayant choisi d’installer provisoirement ses bureaux à l’actuelle primature sise à la Cité administrative, le Premier ministre Diango Cissoko et ses collaborateurs vont devoir revenir à l’ancien siège du gouvernement. Le hic est que le président du Haut conseil des collectivités, Oumarou Ibrahim Ag Haïdara, serait réticent à céder le luxueux bureau, mais il n’a pas le choix…

 

Le siege de la Primature du Mali
Le siege de la Primature du Mali

Le palais de la présidence de la République a payé un lourd tribut aux événements violents du 22 mars 2012. L’édifice a non seulement essuyé des tirs dévastateurs suite aux affrontements entre les éléments de la junte et la garde présidentielle, mais aussi certains de ses compartiments ont été pillés. Un pillage qui a été aggravé lors de l’agression du président intérimaire, le 21 mai 2012.

 

Ainsi, les travaux de réfection qui doivent être effectués dans ce haut lieu du pouvoir au Mali et qui doivent durer au moins un an pour près de 4 milliards F CFA font que l’édifice ne peut accueillir son nouveau locataire, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Celui-ci aurait décidé d’installer ses bureaux dans les locaux de l’actuelle primature. Laquelle lui semble, en effet, plus appropriée que le secrétariat général de la présidence, sis à Koulouba, qui servait au président intérimaire et à son équipe pour remplir leurs fonctions.

 

 

Le président IBK n’est pas homme à se contenter d’une portion congrue de l’image de souveraineté dont il est le dépositaire. Il va de soi qu’il n’ait pas accepté de devoir loger ses services au Secrétariat général de la présidence. Il a donc décidé, selon nos sources, de prendre ses quartiers de travail, à l’actuelle primature, sise à la Cité administrative. Ce qui oblige l’actuel Premier ministre Diango Cissoko, dont les jours sont, du reste, comptés à son poste, à faire ses cartons.

 

 

Les chargés de missions et autres conseillers techniques du chef du gouvernement avaient ainsi rangé tous leurs dossiers  depuis plusieurs jours. L’équipe doit vider les lieux ce vendredi. Selon nos sources, le Premier ministre Cissoko et tout le personnel de la primature doivent s’installer dans les locaux de l’ancienne primature au quartier du Fleuve. Or, les lieux ont été mis à la disposition du Haut conseil des collectivités, qui y siège depuis plusieurs mois.

 

 

Il nous est revenu que le président de cette institution, Oumarou Ibrahim Ag Haïdara, n’a pas bien accueilli la nouvelle de la réinstallation de la primature dans les lieux. Il s’est, pendant un temps, montré réticent  à devoir quitter le bureau qui doit accueillir à nouveau le Premier ministre. Ce qui avait poussé les responsables de la logistique de la primature à envisager d’aménager au secrétariat général de la présidence. Mais de nombreux collaborateurs du Premier ministre Diango Cissoko n’ont pas apprécié le fait de devoir se déplacer sur une longue distance (jusqu’à Koulouba) pour des fonctions qu’ils s’apprêtent à quitter avec l’arrivée de la nouvelle équipe, celle du chef du gouvernement d’IBK. Finalement, le ton a été haussé et le pauvre président du Haut conseil des collectivités doit céder et libérer les lieux. Pour retourner à son ancien siège à Ngolonina ? Wait and see.       

     Bruno Djito SEGBEDJI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. DJANGO SISSOKO ET SES VALETS NE DOIVENT PAS S’EN TIRER FACILEMENT ILS ONT DES COMPTES À RENDRE À LA NATION ,LE NOUVEAU RÉGIME FERA UN AUDIT SANS COMPLAISANCE .PROFONDEMENT,
    LES COUPS BAS DES CORRUPTIONS DOIVENT ÊTRE DÉNONCER ET PIUNIS !LES MALIENS SONT FATIGUÉS ,
    LES DJANGO VEULENT JOUER À LA PROLONGATION.ILS NE SONT PAS TRANQUILLES .IL FAUT LES JETÉS EN PRISON,COMME ATT LES AVAIT FAIT EN 1991 .

  2. Président nous vous soutenons car nous voulons que le Mali renaisse et retrouve sa dignité . Ce qui implique que vous devriez choisir des personnes qui vous ressemblent et non des ouvriers de la 25eme heure qui ont baigné dans toutes les sauces. Ne vous fiez pas a tout ce que vos amis vous disent

  3. C’est bizarre ! Pourquoi ces gens là ne veulent pas partir à la retraite. O TOUMA FAMAYA TE BAN? Ou bien ils pensent que cet un héritage. De grâce, soyons responsables et cédons la place aux nouveaux arrivants. De ce fait, nous vous souhaitons un bon repos pour services “bien” rendus. Bandes de voleurs, vous nous avez déçus!

  4. A vrai dire, ces gens là ne veulent pas finir la transition. Ils n’ont plus besoin de bureau pour continuer à voler et cacher les dossiers. Ils doivent tout simplement vider les lieux et laisser place aux nouveaux occupants. Ils ne peuvent pas fonctionner en parallèle. A partir du 4 Septembre 2013, nous allons mettre fin à Dioncounda, Django,racailles et conssorts pour l’honneur du Mali.

  5. J’ai l’impression que chacun montre ses muscles envers l’autre dans cette affaire: Le président envers le premier ministre, le premier ministre envers le haut conseil des collectivités, le haut conseil des collectivités envers le Koroboroboutiqui et enfin le koroboroboutiqui envers le froufrouferéla. Cela s’appelle le pouvoir!

  6. Au moins, il y’aura du sérieux dans le comportement des fonctionnaires de la cité administrative, ils ne pourront pas venir quand ils veulent et repartir inopinément !

  7. Bon débarras………………Ils peuvent même rentrer definitivement chez eux, au lieu d’aller importuner les gars du HCCT pour 3 jours…..Cette information n’a meme pas de sens…..le gouvernement de Django disparaitra avant meme qu’ils aient le temps de deposer leurs cartons au HCCT.

  8. IBK ne pourra même pas s’installer à Koulouba parce que un sinistre individu nommé Sanago la tête dans les étoiles et sa racaille on massacré le palais de Koulouba et pillé le mobilier. Les chinois ont été sollicités pour faire les réparations à leurs frais. C’est-à-dire en échange de terrains pour cultiver le riz.
    Le peuple applaudit et dit merci Sanogo vous êtes un grand homme pour faire des conneries que nous devrons payer !!!!

    Merci Sanogo vous nous avez ouvert les yeux en détruisant le palais!!!
    Merci Sanogo vous nous avez ouvert le porte monnaie pour longtemps !!!!

  9. Il y a juste 24 heures que le Ministre de Finances des ce gouvernement incapable, nous disait que la rénovation de Palais n’ayant pas eu de financement de chinois et n’étant pas dans la ligne budgétaire n’avait pas commencé. Alors, de quelle rénovation parles t on ici?

  10. SANOGO ET SA BANDE DOIVENT VRAIMENT ÊTRE FIER D’EUX MÊMES.C’EST LA PREMIÈRE FOIS QUE LE PRÉSIDENT NE POURRA PAS S’INSTALLER DANS CE JOYAU ARCHITECTURAL QUI EST KOULOUBA.UNE BANDE DE CLEPTOMANE,ÉGOÏSTE,MAFIOSO,ONT DÉVALISÉ,BOMBARDER CE PALAIS,AU NOM D’UNE PROTESTATION CONTRE UN PRÉSIDENT DÉMOCRATIQUEMENT ÉLU.HONTE A VOUS LES FUYARDS FEMMELETTES DE KATI

    • Tu as menti! Tu n’es qu’un ignorant!!! Il faut te renseigner sur l’endroit que Moussa Traore’ avait choisi comme son quartier general apres sa prise du pouvoir, avant d’aller au palais presidentiel de Koulouba!

  11. La primature ancienne n’a pas besoin de siège. La primature nouvelle pourrait occuper le secretariat general de la presidence. Ce ne sont pas les locaux qui font le boulot, tchrrrr

  12. C’est le Haut Conseil des Collectivités qui doit même disparaître. Il n’a aucune utilité dans l’arsenal institutionnel du Mali. L’occasion est alors idoine pour cela ! Il y a lieu de procéder à un audit institutionnel pour pouvoir faire un choix éclairé de nos institutions en fonction de leur pertinence, mais également en fonction de nos propres réalités. Cessons de mimer les autres !!!

Comments are closed.