IBK candidat en 2018 !

3
Le président Ibrahim Boubacar Keita
Le président Ibrahim Boubacar Keita

Un secret de polichinelle pouvait penser grand nombre d’observateurs pour ce qui est de la candidature du président Ibrahim Boubacar KEITA à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. C’était sous-entendu, soutenu, annoncé, prédit, connu ! Mais il fallait y mettre la forme et de la manière la plus solennelle. Oui le RPM lors de sa conférence nationale l’a investi candidat. Oui les partis de la majorité présidentielle sont allés lui faire allégeance jusqu’à Koulouba pour lui dire tout ce qu’ils pensent de lui en grand champion.

Et ces derniers jours, beaucoup de supputations ont couru pour annoncer toutes formes d’évènements pour permettre à IBK d’annoncer officiellement sa candidature. Sikasso, Kayes, Ségou, dans une mosquée, au palais des sports de Bamako, au Stade du 26 mars…tout a été proposé, murmuré, supputé.

Voilà que le locataire de Koulouba a longtemps muri sa formule à lui. Ce sera à la maison, dans une déclaration et avec la sobriété qui y sied.

C’est donc le lundi 28 mai dans la journée qu’IBK accueille mes médias publics pour se faire enregistrer dans une déclaration de candidature d’environ 15 mn.

Dans cette déclaration, le président sortant revient sur les cinq ans du premier mandat qui s’achève. ‘’La tâche était considérable, le challenge complexe et le contexte difficile. Mais je me suis mis à la tâche avec la confiance absolue de celui qui sait qu’il n’œuvre pas dans la solitude’’.

Non sans évoquer les acquis. ‘’Investi de votre confiance, j’ai mené sans relâche le combat contre le péril terroriste. J’ai doté nos vaillantes forces armées des moyens nécessaires à la protection de nos populations et à la sécurisation de notre territoire et j’ai contribué à la mise en place d’une réponse concertée de la région sahélienne à la menace extrémiste’’.

Et il dira que ‘’le plus important est de capitaliser les résultats obtenus dans le travail et dans l’engagement, de hausser le niveau de nos ambitions, d’accentuer notre effort en faveur des couches les plus défavorisées et de dégager des perspectives nouvelles’’.

Alors pour aller dans cette logique du travail à continuer au service des maliens, il finit par lâcher le mot : ‘’ Voilà la raison pour laquelle je me porte candidat à la présidentielle du 29 juillet 2018. Voilà pourquoi je vous demande de me renouveler votre confiance. Lorsque je serais élu, je me donnerai comme priorités de consolider les acquis, d’améliorer la prise en charge des urgences et de restituer entièrement à notre pays sa grandeur de nation debout’’.

IBK sera donc debout lors de la campagne présidentielle à venir pour poursuivre son œuvre pendant les cinq autres années. Ce sera son dernier vrai combat politique sur un ring qu’il occupe depuis plus de trois décennies.

Ibrahim MAIGA

Source: LE TEMPS DU SAHEL

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

    • Faran,
      il ne faut pas traiter le vieux de voleur.
      Tout ce qu’il fait, c’est avec l’argent de sa poche. Et sa poche, c’est le trésor public malien.
      Il s’amuse seulement. il y a l’argent, lui il mange. C’est tout.
      Son fils mange, sa femme mange, ses proches mangent, ses amis mangent.
      Ils ne connaissent pas le ramadan, ils mangent matin midi et soir.
      L’argent du Mali est bon , il n’est pas contrôlé.
      Eeeehh !! KABAKO

      • Comme toujours ces Atlantistes sont des Dealeuroccidentaux!

        Le premier procès de grands fabricants d’opiacés débute ce mardi dans l’Oklahoma. Les laboratoires pharmaceutiques Johnson & Johnson et Teva comparaissent devant un juge pour avoir arrosé le marché de médicaments anti-douleurs addictifs que sont le tramadol, la codéine et l’opium.

Comments are closed.