Ibrahim Boubacar Keïta : « Iyad Ag Ghali a rejeté l’accord d’Alger et en assumera les conséquences »

0
le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a eu droit aux fastes d'une visite d'État en France
Ibrahim Boubacar Keïta, président du Mali depuis le 4 septembre 2013 ©

Dans un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique, le président malien défend son bilan à mi-mandat et déclare la guerre à Iyad Ag Ghali, le chef d’Ansar Eddine, toujours insaisissable.

« Cet homme est l’ennemi du Mali. Et il doit être traité comme tel » : le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, ne négociera pas avec Iyad Ag Ghali. C’est ce qu’il affirme dans une grande interview qu’il a accordée à Jeune Afrique, dans l’édition en kiosque du 13 au 19 décembre.

La sécurité et la préservation de l’unité du pays restent ses préoccupations majeures. « Pour un attentat commis, nous en déjouons dix », soutient-il avant de poursuivre : « Les groupes jihadistes ont été émiettés et poussés dans leurs retranchements. »

…..Lire la suite sur jeuneafrique.com

SOURCEjeuneafrique.com
PARTAGER