Mali: la Cour constitutionnelle déclare le colonel Goïta président de la transition (officiel)

97

La Cour constitutionnelle malienne a déclaré vendredi le colonel Assimi Goïta chef de l’Etat et président de la transition censée ramener les civils au pouvoir, indique un arrêt de la cour, parachevant le deuxième coup de force conduit par l’officier et les militaires en neuf mois.

L’arrêt stipule que le vice-président de la transition, le colonel Goïta, “exerce les fonctions, attributs et prérogatives de président de la transition pour conduire le processus de transition à son terme”, et qu’il portera “le titre de président de la transition, chef de l’Etat”.

La Cour constitutionnelle en arrive là après avoir constaté la “vacance de la présidence” consécutive à la démission de celui qui était jusqu’alors le président de la transition, Bah Ndaw. “En raison de la vacance de la présidence de la transition, il y a lieu de dire que le vice-président de la transition assume les prérogatives, attributs et fonctions de président de la transition, chef de l’Etat”, écrit-elle.

Le colonel Goïta, homme fort du Mali depuis le coup d’Etat qu’il a mené le 18 août 2020 avec un groupe d’officiers, avait fait arrêter lundi le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane, cautions civiles de la transition ouverte après le putsch. Assimi Goïta avait annoncé mardi les avoir démis de leurs charges. Leur mise à l’écart a ensuite été présentée comme une démission, sans qu’on sache si elle était volontaire.

Commentaires via Facebook :

97 COMMENTAIRES

  1. AU MALI IL YA DESORMAIS 4 PEUPLES POLITIQUES:
    > LES ARABOPISSES CHERCHANT A AL’AHIZER LE VOL SUR LE RESTE.
    > LES FRANCOCHIES,QUI A PERDU LA CONFIENCE,S ALLIE LES 1-ERS.
    > LES MILITAIRES,DESORMAIS TOUS ”DEMOCRATIQUEMENTPOLITISES”
    PUIS
    >99% DES MALIENS, SPECTATEURS, AFFAME’S,ISLAMOFRANCISES!

    bob les-moores

  2. A ma soeur Kenedougou je te demande de te mefier du roi MAUDIT de segou car il a mis son epouse en prison depuis 15 ans dans le Bronx et il a le courage de se plaindre ici meme qu’il doit eduquer seul ses 3 filles! Est-ce un etre humain normal, ou un homme normal, ou un chef de famille normal ce roi MAUDIT de segou? A toi de tirer tes conclusions! Je te repete cette histoire! Seul Dieu sait comment ses 3 filles sont en train de grandir sans leur mere que leur pere a mis en prison?

    • L’ACCENT RESTE SUR LE MALI! C’EST BIEN LE MALI QUI EST LE SUJET DE CE DEBAT! JE NE TE LAISSERAI PAS ME DISTRAIRE POUR CHANGER DE SUJET!

  3. @Kenedougou je te demande de te mefier du roi MAUDIT de segou car il a mis son epouse en prison depuis 15 ans dans le Bronx et il a le courage de se plaindre ici meme qu’il doit eduquer seul ses 3 filles! Est-ce un etre humain normal, ou un homme normal, ou un chef de famille normal ce roi MAUDIT de segou? A toi de tirer tes conclusions! Je te repete cette histoire!

    • MANA MANA KOUMA DABILA!
      Ma famille n’a jamais habite’ dans l’etat de New York! Le Bronx est un quartier de la ville de New York! IL FAUT DONC CESSER TES MENSONGES!
      Je ne te laisserai pas changer de sujet! C’EST LE MALI QUI EST LE SUJET DE CE DEBAT! SI TU AS DES IDE’ES POUR AIDER A’ FAIRE SORTIR NOTRE FASO DE L’IMPASSE, JE TE PRIE DE LES AVANCER. SINON TU PEUX TE FAIRE ET LIRE/ECOUTER LES AUTRES! NOUS N’AVONS PAS DE TEMPS POUR DES IDIOTIES!

  4. APPEL AUX CHEFS D’ÉTATS et de GOUVERNEMENTS DE LA CEDEAO

    Il conviendrait de ne pas infliger de sanctions au vice-président de la transition au Mali, SEM Assimi Goita, aux éléments de l’ex CNSP et aux éléments de l’armée malienne qui ont aidés le vice-président à faire ce nouveau coup de force.

    Félicitations pour l’armée Malienne pour avoir relaxé, SEMs l’ex Président Bah N’DAW et l’ex Premier Ministre
    Ouane Moctar mais aussi de relaxer aussi les personnes emprisonnées en même temps qu’eux ET faire une mise au point aux protagonistes dont le vice-président, les ministres de la défense et de la sécurité du gouvernement Ouane I.

    Je suis Dr Anasser Ag Rhissa, Expert TIC, Gouvernance et Sécurité.

    Devant la vacance des postes de Vice-Président et premier ministre de la transition au Mali, je suis candidat à ces postes.

    J’appelle la communauté nationale et internationale à supporter ma candidature à un de ces postes (vice-président de la transition devenu vacant ou bien premier ministre de la transition).

    Je suis disponible pour occuper l’un de ces postes.

    Je m’engage à m’impliquer pour l’organisation des élections transparentes et crédibles dans le délai de neuf mois restants pour la transition.

    Compte-tenu de leur laxisme et de la lenteur dans la prise de décisions et leurs exécutions, force est de constater que SEM l’ex Président Bah N’DAW et SEM l’ex Premier Ministre Ouane Moctar n’ont pas su éviter l’intervention de l’armée qui était prévisible compte-tenu des mésententes incessantes durant les neufs premiers mois de la transition
    entre SEM le vice-président de la transition et SEM le Premier Ministre sur qui rapporte à qui concernant la gouvernance, la gestion et le reporting sur les activités du ministre de la défense et sur ceux (gouvernance, gestion et reporting) sur les activités du Ministre de la sécurité.

    Pour préparer, par exemple, les conseils des ministres, qui doit rendre compte à qui ?

    Qui doit décider en premier sur les questions liées à la défense et à la sécurité sachant que ce sont les prérogatives du SEM le vice-président. Il y a obligatoirement un conflit d’attribution de fonctions, de gouvernance et gestion.

    L’arbitrage que devait assurer SEM l’ex Président de la transition a-t-il été fait normalement et a-t-il été suffisant ?

    N’y a-t-il pas eu un impact de cela sur le fait que certains disaient que SEM le vice-président n’assistait plus aux conseils des ministres ? Ce qui vient d’etre, en partie confirmé par le vice-président, SEM Assimi Goita. Son conseiller spécial, Baba Cissé, a confirmé que des différends, sur le fond et sur la forme, opposaient SEM l’ex président, Bah N’DAW, et SEM le vice-président Assimi Goita, tout le long des premiers mois de la transition.

    N’y a-t-il pas eu une dégradation du climat de confiance et d’entente entre eux ?

    . Surement

    Le remaniement ministériel est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase qui était déjà plein par les problèmes de gouvernance, gestion et inclusivité induits part la transition, tels que :

    (1) rapports conflictuels latents entre les protagonistes précédents (vice-président de la transition, ex Premier Ministre Ouane Moctar, le Ministre de la défense du gouvernement Ouane I, le Ministre de la sécurité du gouvernement Ouane I) et meme avec SEM l’ex Président Bah N’DAW.

    (2) pour la non clarté des liens professionnels entre le vice-président et SEM l’ex président de la transition,

    (3) pour la non clarté des liens entre la constitution et la charte de la transition : qui l’emporte ? Le vice-président peut-il destituer le président ? …

    (4) pour n’avoir pas réglé les problèmes entre les protagonistes précédents mais aussi au sein du CNT, pour le rejet de la classe politique et d’une faÇon générale pour l’insuffisance de l’inclusivité de la transition, en particulier pour y intégrer des représentants de toutes les forces vives comme, par exemple, ceux de toutes les composantes du M5 RFP et ceux des syndicats (UNTM, …).

    Comme effleuré précédemment, les torts sont partagés entre la gouvernance et la gestion de la transition (entre SEMs l’ex président Bah N’DAW et le vice-président) et SEM l’ex Premier Ministre, Ouane Moctar, sans oublier les ex ministres de la défense et de la sécurité du gouvernement Ouane I.

    Il convient donc :

    – de relaxer, comme Ça été déjà fait, SEMs l’ex Président Bah N’DAW et l’ex Premier Ministre Ouane Moctar. Il serait juste aussi de relaxer les personnes emprisonnées en meme temps qu’eux.

    – De respecter les démissions de l’ex président de la transition, SEM Bah N’Daw et son ex premier ministre, SEM Ouane Moctar.

    – Compte-tenu des torts partagés et du fait que la CEDEAO a aussi une part de responsabilité pour n’avoir pas résolu les problèmes ayant occasionné le coup de force lors de ses différentes tentatives de conciliation) de demander à la communauté internationale (CEDEAO, UA, ONU, …) de ne pas infliger de sanctions au vice-président, SEM Assimi Goita, aux éléments de l’ex CNSP et aux éléments de l’armée qui ont aidés le vice-président à faire ce nouveau coup de force,

    – d’accepter au nom de la cohésion et de l’unité que le vice-président devienne président de la transition même si la charte de la transition ne le prévoit pas.

    – de conserver l’architecture de la gouvernance de la transition composée d’un président civil, un vice-président militaire et un premier ministre civil. J’avais proposé dès le départ un telle architecture.

    SEM Assimi Goita ayant été choisi comme président de la transition, le poste de vice-président et celui du premier ministre doivent, donc, être occupés par des civils par soucis d’équilibre au niveau de la présidence.

    Les fonctions du vice-président doivent éviter, autant que possible, les conflits avec celles des ministres de la défense et de la sécurité.

    L’interface des fonctions de ces derniers avec celles du Premier ministre doit etre précisée : il doit être clair que ces ministres doivent rendent compte au premier ministre et au vice-président.

    Éviter les conflits de gouvernance et de gestion en établissant et renforÇant les liens opérationnels (vision à court terme) et fonctionnel avec le premier ministre et les liens stratégiques (vision à long terme) et tactiques (vision à moyen terme) mais aussi opérationnels (vision à court terme) avec le vice-président.

    Le premier ministre doit aussi recevoir des ministres un aperÇu sur les aspects tactiques et stratégiques.

    Les liens stratégiques, fonctionnels et politiques, liés à la vision long terme sur un horizon de plus de cinq ans, relèvent de la gouvernance et les liens tactiques (vision à moyen terme sur un horizon entre six mois et trois/cinq ans) relevent de la gestion et les liens opérationnels relèvent de la vision à court terme sur un horizon d’au plus six mois.

    On comprend bien, pourquoi il y avait, entre le vice-président et le premier ministre, des conflits liés à la gouvernance et à la gestion (opérationnelle et tactique) des ministères de la défense et de la sécurité.

    Meme pour le prochain gouvernement, ces conflits doivent etre évités.

    – de réunir tous les protagonistes (non démissionnaires), le prochain premier ministre, le prochain président de la transition et le vice-président, faire une mise au point et un éclaircissement, échanger sur tous ces problèmes et répartir en toute cohésion et confiance en rappelant à chacun son role et ses prérogatives, pour une transition réussie et inclusive.

    Pour une refondation collective du Mali et une transition inclusive et réussie, optons pour la cohésion, l’unité nationales et le renforcement de la confiance.

    Concernant l’exigence du M5 RFP de prise en compte de son mémorandum, les éléments non pris en compte par le gouvernement et la gouvernance de la transition pourront etre couverts par des solutions issues des recommandations et résolutions du DNI (Dialogue National Inclusif).

    Tous les Maliens doivent se retrouver autour de compromis et points d’entente pour une conciliation durable.

    Ainsi, le M5 RFP pourra participer au gouvernement moyennant des compromis et points d’entente couvrant ses exigences et s’appuyant sur le DNI .

    La meilleure faÇon de rectifier la trajectoire de la transition est de rectifier ses propres positions en intégrant cette transition via un comité piloté par les forces vives (à créer) ou le gouvernement ou le CNT (à redimensionner et remembrer) et d’orienter ses décisions stratégiques à travers des propositions pertinentes impactant sérieusement et efficacement la dite trajectoire.

    Malheureusement, le M5 RRP semble hésiter pour faire sienne cette stratégie.

    Le M5 RFP doit se ressaisir en contribuant à la transition par des actes réels et efficaces (entrer dans le gouvernement de transition et dans le CNT) au risque de se voir marginaliser.

    INITIATIVES POUR UNIR LES FORCES VIVES DU MALI

    Le 06 février 2021, lors du débat sur Renouveau TV auquel j’avais participé, j’avais conseillé que le Mali, pour sortir de la crise et pour son développement, gagnerait à essayer d’unir toutes les forces vives dont le M5 RFP.

    J’avais envoyé le 08 février 2021 à SEM l’ex Président MBah N’DAW et à SEM l’ex Premier Ministre Ouane Moctar, une lettre accompagnée d’une clé USB contenant ce débat et les conclusions qu’on peut en tirer.

    Cette lettre était intitulée “Cultivons la confiance et la tolérance : Impliquons-nous, de faÇon diligente, tous les Maliens pour une transition apaisée, inclusive et réussie”.

    Elle était précédée par une autre lettre portant sur l’appel de l’Union sacrée des foces vives pour un CNT inclusif.

    Cette dernière avait été aussi envoyée à SEM le vice-président.

    SEM l’ex Président Bah N’DAW m’avait appelé pour me féliciter de ces initiatives.

    Il ressort de ce débat et de cette lettre, comme le stipule la CEDEAO, le souhait de l’union de toutes les forces vives pour une transition apaisée, inclusive et réussie.

    J’appelle les forces vives du Mali à s’engager pleinement pour ce faire.

    Je m’engage à oeuvrer dans ce sens en s’appuyant sur un dialogue inclusif.

    J’avais proposé une méthodologie inclusive pour un tel dialogue en 2012, en 2017 (utilisée par la conférence d’entente nationale) et 2019 (utilisée en 2019 par le DNI).

    Dr Anasser Ag Rhissa

    Email :
    [email protected] r

    TEL au Mali : 00 2 23 78731461
    TEL au Niger : 00 2 27 81204817

  5. Kenedougou je te demande de te mefier du roi MAUDIT de segou car il a mis son epouse en prison depuis 15 ans dans le Bronx et il a le courage de se plaindre ici meme qu’il doit eduquer seul ses 3 filles! Est-ce un etre humain normal, ou un homme normal, ou un chef de famille normal ce roi MAUDIT de segou? A toi de tirer tes conclusions! Quand a la Cour Constitutionnelle, elle a decide pour la paix afin de pousser le pays vers la normalisation politique et sortir de la transition, car President et Vice-President ne peuvent co-habiter que quand ils ont une vision commune, une collaboration franche et une confiance mutuelle l’un-l’autre.

    • Kinguiranke,

      Ce n’est pas le roi bidon qui a mis sa femme en prison c’est la justice américaine et je peux te dire que si elle a pris 15 ans c’est qu’elle a été reconnue coupable de faits graves. Un citoyen ne peut pas envoyer un autre en prison sans procès

      De plus le rôle de la cour constitutionnelle n’est pas de savoir quel est le choix le plus judicieux pour le pays. Elle a pour vocation de vérifier si la règle de droit a été respectée. Ce n’est pas un tribunal. Donc je n toute logique elle ne peut pas valider un coup d’état ….mais c’est le MALI le pays du tout possible surtout de ce qui est illogique

      • Ma cherie kenedougou, kinguiranke veut me distraire pour changer de sujet! Son probleme n’est pas avec le message mais avec le messager! kinguiranke’ doit comprendre que notre faso traverse une crise profonde et les risques de sanctions sont reels! Nous devons donc utiliser 100% de nos energies pour nous mobiliser pour notre peuple afin de trouver des solutions reelles a’ la crise qu’on lui impose!
        Don’t worry about kinguiranke’. He just doesn’t know any better!

    • …trop de gueule ici…
      je reviendrais apres avoir reecoute’
      CE MEC 1991. TROP D EGO, IL ME SEMBLE!
      merci cousin

      • There are two sides to each story. Depuis le jour du deuxieme coup d’etat des jeunes colonels, on nous repete leur version des faits. personne n’a entendu le president Bah N’daw et son PM dire leur version des faits! Je pense que cette interview represente une version oppose’e a’ celle des militaires! Notre but est d’aider notre faso a’ retrouver la paix, l’union et la concorde! Pour atteindre ce but, toute la verite’ doit etre connue!

  6. = C’est au Mali où ” La loi du plus fort est toujours la meilleure. ”
    = Si vous réussissez votre coup d’État, la constitution devient votre torchon.
    = Alors, vous aurez toujours des Drs Constitutionnalistes pour vous torcher, proprement.
    = Mais, mais, si jamais vous êtes accusé, même à tort, d’une simple tentative de putsch, alors un simple procureur vous trimbalera jusqu’à la Cour de Cassation.
    = Et gare à ce faible qui s’indignera, que la justice au Mali est corrompue, ou tout simplement qu’il n’y en a pas : il sera entôlé pour, tendez bien les tympans : ” outrage à magistrat ! ”
    = En effet, le Mali, c’est la jungle, le pays des deux poids deux mesures, la patrie des magistrats éhontés indignes qui n’ont jamais honte de justifier l’indigne du genre humain ; et qui malheureusement croient malgré tout qu’ils ne nous font pas encore vomir : en voilà ce qui est à la fois marrant et révoltant …

  7. Damn shame we had to have so much chaos to reach Transition leadership those truly considering all people of Mali best interest believed we should have had as Transition leader from onset. It appear President Goita association with Boubou Cisse is condition that will plague his government. Is President Goita member of Boubou Cisse family or close friends? Many of us have friendships or/ plus relatives who presence is not in our or what we do best interest. It is one of those conditions we embrace being under total circumstance we give our association to that not right more consideration or/ plus value as oppose to what it truly deserve. I have been in that position on multiple occasions but when similar conditions rise now believe me I do not commit stupid too much consideration action. Many will see President Goita with Boubou Cisse family status as verification of who he truly is as in needed leader who will timely upgrade living conditions plus security in Mali plus Sahel or European ass kisser that will deliver riches to Europe plus his family but continuation of poverty to most Malians. In this hour of global warming it is will of good leaders that fulfill all of their people essential needs.
    Now that President Goita have Transitional Government position he coveted what will he prove to be? There is no middle ground . Excuses for failure must not be tolerated. Transition from military life to being great civilian leader is to have government of capable people acting in accordance with being capable in government that is timely, accountable, transparent, inclusive plus have will to achieve feasible goals while making greater goals more feasible.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  8. – Ce n’est judicieux de comparer le président GOITA à Sanogo !
    Sanogo n’a pas fait un coup d’état… Quand le minable att a fouit, les jeunes soldats sont partis le prendre dans son grin pour qu’il soit leur chef ! Sanogo n’a jamais eu un agenda !!!

    – Assimi GOITA a fait un coup d’état !!!

    -Assimi GOITA a comme référence : Jerry Rawling, Thomas Sankara…

    -Assimi GOITA est detsté par la franSS… Cela est une très bonne chose…
    Car la franSS préfère les dirigeants minables esclaves cravatés comme le mec Sall de Dakar, le rat d’Abidjan…

    Encore, une fois, calmez-vous… Observez ce qui se passe !
    ET JUGEZ GOITA SUR SES ACTIONS !!!

  9. Face à des hommes armés , et dans un pays où la corruption est est légale, un coup d’état est évidemment constitutionnel

    • Ma cherie kenedougou tient toujours a’ etre maire de Sikasso! Elle dit qu’au pays de ma defunte mere Nene Soumare’ la corruption est legale et le coup d’etat est constitutionnel! Ma cherie, tu viens de marquer un but! Dans peu de temps kenedougou enverra ses elements pour amener le maire de Sikasso a’ Kati. Nous contacterons Mr Toure’ de la Cour Constitutionnelle pour declarer kenedougou…. MAIRE DE SIKASSO!
      Kenedougou, si tu sais preparer TO ANI BASSI ANI DEGUE’ ANI MONI. JE SAERAIS TON CONSEILLER PATRIOTE ET IMPERTURBABLE!!!! RIRE! QUE FAIRE? IL FAUT BIEN SUIVRE LES PAS DE L’IMPERTURBABLE PATRIOTE ET CONSEILLER KAOU DJIM!

    • QUFAAROHW,, SEKOU TOURE A MONTRE LE CHEMIN, MEME POUR LE PROBLEME dit'' PEULH''! je suis peulh

      QUFAAROHW 29 Mai 2021 at 15:44
      🙂 LA SEULE SOLUTION PEULH , C EST AUX AUTRES DE SE COUCHER SOUS, …OUI SOUS LES PEULHS, LES FESSES ECARTEES 🙂

      ALLEZ VOIR PARTOUT, MEME AVEC L IMAM DICKO!

      COUSIN MERCI POUR LES VIDEOS

  10. 😂 😂 😂 😂 😂
    Les mêmes naïfs et cons qui ont juré que le CAPI 5 Gris-Gris a sauvé le Mali, vont te jurer que Maréchal GWACHIMI a sauvé le Mali … 😂 😂 😂 😂 😂

    Chaque peuple mérite ses dirigeants… et le malien mérite sa racaille de soldats ratés et dirigeants malhonnêtes… corrompus … irresponsables … inconscients… opportunistes… 😞 😔 😢 😢

    Ils sont à notre image …

    Moussa Ag,… Le problème est culturel… et la solution n’est pas pour demain …

    • …probleme culturel, nous l avons dit ici il ya longtemps, suivez nous bien…
      Aussi, quelqu un nous dira ici que les militaires ont dirrige’ le Malai depuis 1991 jusqu a 2012..n est ce pas, si les civils-puants francophiles avaient la solution, elle ne tarderait pas a etre visible , n est ce pas?…

      🙂 COMBIEN DE MILITAIRES DOIVENT ENCORE MOURIR A CAUSE DE LA MAUVAISE GESTION ET LA MEDIOCRITE’E DE CIVILS IMBECILES ET STUPIDE MALHONNETES ET HYPOCRITES RELIGIEUSEMENT? 🙂

    • 🙂 LA SEULE SOLUTION PEULH , C EST AUX AUTRES DE SE COUCHER SOUS, …OUI SOUS LES PEULHS, LES FESSES ECARTEES 🙂

      ALLEZ VOIR PARTOUT, MEME AVEC L IMAM DICKO!

      COUSIN MERCI POUR LES VIDEOS

  11. ” La Constitution. – Le Coup d’État est un crime imprescriptible au Mali !
    Amadou Haya SANOKO. – A bas ATT !
    La Constitution. – C’est ATT qui est volontairement parti du pouvoir.
    Assimou GOÏTA. – A bas IBK !
    La Constitution . – C’est IBK qui a démissionné !
    Assimou GOÏTA. – A bas Bah NDAW !
    La Constitution . – C’est une vacance du pouvoir ; un vide constitutionnel !
    Le Procureur. – Boubou, Ras Bat et all, en prison pour tentative de putsch !
    Ras Bat. – On s’est acharné sur nous !
    La justice. – Outrage à magistrat : allez, en prison !
    Le Mali. – Je vous hais, vous les acteurs des deux poids deux mesures ; où est la justice, l’honneur et la dignité chez vous ? Honte à vous, des malhonnêtes éhontés et indignes de moi !
    La Constitution . – Allez : en prison ! “

    • Tu vois? La constitution des francais, c est pas pour nous, nous avons besoin de rois, la democratie c est de la farce partout dans le monde , de la Birmanie aux USA du roi biton de segou RBS…40% des prisonniers aux USA sont BLACKS,

      🙂 25% DES PRISONNIERS DU MONDE ENTIER SONT AUX USA 331 MILLIONS D AMERICAINS COMME RBS ET SLEEPY-JOE, LE PAYS DES LIBERTE’ES, PLUS DE PRISONNIERS QU’ EN CHINE DE 1.4 MILLIARDS D HABITANTS! OU EST CE QUE LES HOMMES SONT PLUS LIBRES? 🙂

  12. La Constitution. – Le Coup d’État est un crime imprescriptible au Mali !
    Amadou Haya SANOKO. – A bas ATT !
    La Constitution. – C’est ATT qui est volontairement parti du pouvoir.
    Assimou GOÏTA. – A bas IBK !
    La Constitution . – C’est IBK qui a démissionné !
    Assimou GOÏTA. – A bas Bah NDAW !
    La Constitution . – C’est une vacance du pouvoir ; un vide constitutionnel !
    ” Le Procureur. – Boubou, Ras Bat et all, en prison pour tentative de putsch !
    Ras Bat. – On s’est acharné sur nous !
    La justice. – Outrage à magistrat : allez, en prison !
    Le Mali. – Je vous hais, vous les acteurs des deux poids deux mesures ; où est la justice, l’honneur et la dignité chez vous ? Honte à vous, des malhonnêtes éhontés et indignes de moi !
    La Constitution . – Allez : en prison ! “

    • MERCI BIEN KINGUY, LES JEUNES DOIVENT PRENDRE LE POUVOIR ET LAISSER LES VIEUX EN CONSEILLERS! L AVENIR D UN PAYS, CE SONT LES JEUNES, LES VIEU EUX ONT TOUS
      DES BILLETS SUR ”AIR KOLODJEBOUGOU”

      🙂 LA MORT EST NATURELLE, LE PARADIS ET L ENFER N EXISTENT QUE DANS LA VIE. 🙂

  13. Un intellectuel doit rester honnete! L’acte pose’ par le president de la Cour Constitutionnelle sert a’ consolider le coup d’etat. L’Article 94 de la Constitution du Mali dit: ” … Les decisions de la Cour Constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoir publics, a’ toutes les autorite’s administratives et juridictionnelle et a’ toutes les personnes physiques et morales.”
    Le president Amadou Ousmane Toure’ ne devait pas perdre de vue que la Cour Constitutionnelle tranche entre 2 ou plusieurs parties ayant des pretentions oppose’es. A’ mes connaissances, personne n’a saisi la Cour pour dire qu’Assimi n’est pas le president. Si la Cour s’est donne’e ce role, elle est donc devenue ….. juge et partie! L’Article 36 de la Constitution du Mali dit clairement que s’il le president ne peut plus exercer ses fonctions que la Cour Constitutionnelle doit etre saisie par le president de l’Assemble’e Nationale et le Premier Ministre. Les fonctions de president doivent etre exerce’es par le president de l’Assemble’e Nationale. Aujourd’hui, c’est le CNT qui s’est donne’ le role de l’Assemble’e Nationale. Nous savons egalement que la Cour Constitutionnelle a deja declare’ que le CNT n’est pas l’Assemble’e Nationale du Mali! QUE FAUT-IL FAIRE ALORS? On est oblige’ de revenir a’ cette question de “demission ” du president de la transition Bah N’daw. Comme je l’ai souligne’ dans d’autres posts, Bah N’daw n’a pas demissionne’ mais IL A ETE’ DEMIS DE SES FONCTIONS! Le president de la Cour Cour Constitutionnelle devait se baser sur plusieurs articles de la Constitution du Mali dont les ARTICLES 1,3,6,9,25,26,29 ET 30 pour demander le retablissement du president de la transition Bah N’daw dans ses fonctions!!!!
    Moussa D , j’ai lu votre reaction a’ mon post. Vous oubliez que je participe au debat malien depuis plus de 10 ans. l’actuelle Cour Constitutionnelle est nee a’ la suite des marches du M5/RFP contre les resultats des legislatives. Amadou Ousmane Toure’ est une nommination d’IBK. 3 membres ont ete’ nomme’s par l’Assemble’e Nationale du Mali, 3 membres ont ete’ nomme’s par le Conseil Superieur de la Magistrature et 3 membres dont Toure’ ont ete’ nomme’s par IBK. J’ai mes doutes a’ propos des nomminations car la Constitution du Mali donne un mandat de 7 ans renouvelable une seule fois a’ la Cour Constitutionnelle. L’equipe de Manassa Danioko a pris fonction en 2015. son mandat devait prendre fin en 2022. C’EST LA CEDEAO QUI AVAIT CONSEILLE’ SA DISSOLUTION. IBK a agi pour satisfaire cette demande de la communaute’ internationale tout en sachant que l’acte qu’il a pose’ etait une violation de la Constitution du Mali. Moussa D, L’actuelle Cour Constitutionnelle est ne’e le 7 aout 2020 et le coup d’etat a eu lieu le 18 aout de la meme anne’e! Si je dis que l’actuelle Cour est pour les colonels, je sais de quoi je parle. C’ETAIT BIEN LE M5/RFP QUI S’EST DECLARE’E OUVERTEMENT ETRE LA BRANCHE POLITIQUE DU CNSP, QUI AVAIT EXIGE’ LA DISSOLUTION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE DIRIGE’E PAR MANASSA SACHANT QUE SON MANDAT N’AVAIT PAS PRIS FIN.
    Moussa D., est-ce que l’union que nous voyons entre le CNSP et le M5/RFP va durer? I don’t know! I am sure that colonel Assimi is buying time!
    Attendons le sommet de la CEDEAO qui aura lieu demain pour avoir une tres bonne ide’e de la suite des evenements!
    NB.
    J’ai ecoute’ Kaou Djim dire que le Mali fait frontiere avec tous les pays de l’Afrique de l’Ouest. Thierno N’djay de l’Ouverture Media n’a rien dit de la NOUVELLE GEOGRAPHIE DE L’EXPERT DU CNT ET CONSEILLER PRINCIPAL ET PATRIOTE DE L’IMPERTURBALE, PATRIOTE, ELAIRE’ ET ECLAIREUR, DUMENT ET DUREMENT ELU A’ LA TETE DU CNSP ET CONFIRME’ PAR LA COUR CONSTITUTION, LE COLONEL ET CAMARADE GUIDE SUPREME ASSIMI GOITA! (Mon fils Assimi, il faut penser a’ ton tonton le Roi Biton de Segou)! JE DEMANDE QUE TU LAISSES LE TITRE… D’IMPERTURBABLE! RIRE!!!!!
    Kaou Djim, le Benin, le Cap Vert, le Ghana, la Gambie, le Liberia , le Nigeria, la Sierra Leone le Togo et la Guinee Bissau n’ont aucune frontiere avec le Mali! Comme il s’agit de Kaou Djim, il faut reconnaitre que tous les pays cite’s plus haut font frontiere avec la republique de Bougouni! QUE FAIRE QUAND ON A AFFAIRE A’ KAOU DJIM?
    ALLAH KA MALI DEME’!!!!

  14. @PKagama, en effet reduire le train de vie du gouvernement est l’une des priorite du M5-RFP alors nous allons les voir tous Assimi et Choguel a l’epreuve maintenant, vont-ils devenir le bulldozer de Tanzanie ou Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba de Sebenikoro?

  15. Je crois qu’il faut faire preuve de pragmatisme. Il y a bien une crise du leadership au Mali. Depuis le début de l’ère démocratique, nous avons connu des dirigeants incapables de conduire notre pays par le truchement d’une bonne gouvernance(qu’elle soit politique ou économique).C’est incontestable sinon on ne les aurait pas piteusement chasser du pouvoir. C’est leur échec mais pas celle de la démocratie. Nous vivons dans un désert politique(en terme de leadership).
    Le droit n’étant pas une science exacte, chacun peut y aller de son interprétation. Toutefois, ne perdons pas de vue l’essentiel. Qu’il ait démissionné sous la contrainte ou de son plein gré, la certitude est que le poste de président est aujourd’hui vacant. Faut-il laisser le pays aller à vau-l’eau? Je pense que non. Alors il faut bien que la seule autorité qui subsiste encore s’assume. Il s’agit en l’occurrence d’Assimi. Ce qui est navrant, c’est la faiblesse de l’engagement citoyen de notre peuple. On élit nos président et puis on leur tourne, aussitôt, le dos dans l’indifférence la plus totale. Nos soldats font leur coup d’Etat et ils sont applaudis. Une absence totale de redevabilité fait que nos dirigeants se complaisent dans l’impunité et la médiocrité. Tous coupable? En tous cas, il est difficile de se retrouver dans ce méli-mélo.

    • ON TOURNE DOS PUISQU ILS NE SONT PAS ELUS DANS NOS VALEURS SOCIETALES ET NOS CODES!!
      LES ELECTIONS DEPUIS LES ERES COLONIALES SONT DES FETES INDESCRIPTIBLES, DES LUTTES SUREALISTIQUES, COMPARABLES AUX OEUVRES DE DALI SALVADOR, UN CUBISME A EN AVOIR LA TETE EN CUBE.

      ”….On élit nos président et puis on leur tourne, aussitôt, le dos dans l’indifférence la plus totale. Nos soldats font leur coup d’Etat et ils sont applaudis. Une absence totale de redevabilité fait que nos dirigeants se complaisent dans l’impunité et la médiocrité. Tous coupable? En tous cas, il est difficile de se retrouver dans ce méli-mélo…..”

  16. Hr tu penses que c’est une question de partenaires ou de nous-memes Maliens? Le budget de l’armee a ete detourne par nous les Maliens par la surfacturation ou l’achat d’avions et d’helicopteres qui ne volent meme pas ou sinon des blindes en carton, etc…et pas les partenaires. Alors on peut venir nous aider mais jamais personne ne peut nous remplacer!

    • QUFAAROHW, JE PENSE QUE ASSIMI GOITA ''THINKS OUT THE BOX''! L ARME'E CONNAIT SES BESOINS!

      oh combien vrai :” Alors on peut venir nous aider mais jamais personne ne peut nous remplacer! ”

      Mais, et si nous sommes forme’s a etre et rester ZERO, hein Kinguiranke? Regardez toute cette masse de Dr. Prof. et autres haut-diplome’s civils, sortis d un systeme bien raffine’, mais des handicape’s mentaux, des hypocrites des demagogues, voleurs…qui nous remplacera? ”Qui, au moins pour donner un example, puisque nous sommes devenus des etres de la ”recitation et de la singerie interminable?”

      🙂 LES SINGES, SINGEURS SONT CEUX LA QUI ONT ETE FAIT SINGES DANS LE SYSTEME FRANCO -ET- ARABO DEBILISME, UNE MINORITE’E DE DOC. PROF, IMAM, CHERIF, A ECARTER DU POUVOIR SURTOUT S ILS SONT FRANCO-SOUDANAIS 🙂

  17. Honte à la basse cour inconstitutionnelle ! Comme la détention des armes a été le critère fondamental de toutes ces accrobaties juridico-politiques pour légitimer un crime imprescriptible contre le peuple, alors Bilal Ag Acharif, Iyad Ag Ghaly, Amadou Koufa sont de bien meilleurs candidats. Eux, au moins, ils gagnent des batailles.

    Pensées rebelles.

    • QUFAAR. IL YA PLUS D INTELLO PARMI CEUX LA QUI N ONT JAMAIS ETE A L ECOLE ABRAHAMIQUE FRANCO-et-ARABE!

      ‘ YA DES HOMMES QUI VIVENT SANS CONSTITUTION ET TRES BIEN, ALORS?

      🙂
      NIGGER
      NIGER
      NIGERIA

      qui changera ces noms la?…. si meme le N-word est interdit de pronounciation mais inoubliable car desormais fait pour mieux stimuler les pense’es et l imagination raciale des autres, nous savons que l interdit est plus puissant a travers sa reference….

      Pietre d intelligencia!!! chez les negres!
      🙂

  18. Je pense que la cours constitutionnelle a fait boulot pour le bien des maliens. Dans une telle jungle il faut toujours être réaliste et cela très vite. Imaginez un peu la traine de cette situation …ce que ca peut causer comme dégâts …!

    Assimi n’a qu’a prendre le pouvoir …mais hélas ça ne veut rien dire encore tant que les aspirations profonde du peuple ne sont prises en compte et appliquées…. c’est pour cela que nous avions chassé GMT, chassé ATT et chassé IBK. La REFONDATION DE L’État est absolument impérative au Mali …c’est tout ce qui compte et rien d’autre …

    ASSIMI doit commencer le travail par montrer l’exemple lui-même….. il ne pourra plus prendre 150 million par mois alors que des millions de maliens n’ont pas 15000 f par mois (pour manger a leur faim).

    • PKagama, en effet reduire le train de vie du gouvernement est l’une des priorite du M5-RFP alors nous allons les voir tous ASssimi et Choguel a l’epreuve maitanant, vont-ils devenir le bulldozer de Tanzanie ou Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba de Sebenikoro?

    • PKagame, tu as absolument raison !
      Nous allons juger le président GOITA sur ses réalisations !!!

      Quand Bah N’daw a été désigné président, il a refusé de presenter sa fortune et continue d’empocher des milliards. On verra ce que le président GOITa, fera …

      Il ne faut inclure les onul, ua, cedeao… et autres merdes dans nos affaires !
      NOUS DEVONS PRENDRE EN MAINS !

  19. CEla fait 30 ans que les politichiens nous trahisent, nous vendent à la franSS, l’onul, le fond de misère interternationale, la banque mondiale oxydentale …
    Et ils ne font que voler l’argent du peuple, pour eux-même et leurs familles…

    L’insanité s’est : “Continuer encore et encore à faire la même chose, tout en espérant un résultat différent”…

    Je suis pour le changement. Je suis pour que les militaires prennent le pouvoir dans notre pays, je ne compte pas sur les politichiens !

    J’attends de voir. Je luis souhaite bonne” chance pour le bien du peuple malien qui souffre, qui a trop souffert des politichiens…

    Je vais juger le président GOITA, sur les résultats…

  20. Je suis content de voir le colonel Goita assumer enfin son pouvoir !!!
    Ca ne sert à rien de se cacher derrirèe des minables comme et lâche comme Ouane…

    Il ne faut pas remettre de suite le pouvoir aux politichiens, sinon ils vont continuer à nous vendre à la franSS, l’onul et le reste de la maudite communauté internationale !!!

    Et, puis la franSS pensait contrôler le mali… Mais la frnaSS a fait l’erreur de féliciter le coup d’état du Tchad, par le fils Deby… Du coup elle ne peut rien dire… aux militaires makliens…
    La franSS est un petit pays blanc, c’est juste que nos dirigeants qui ne le voient pas !!!!

    D’ailleurs les Turcs, les Russes et les Chinois… ont dénoncé les manipulations de la franSS en afrique, pour ses intérêts… D’un côté, au Tchad, la frnaSS félicité le coup d’état et au mali, la franSS ne veut pas des colonels au pouvoir.
    Parce que que Mali, les models des colonels maliens sont Sankara, Jerry Rawling, Kagamé….

    Mais bon, espérons que les colonels vont complètement changer les partenaires du mali : dégager la franSSS et l’onul et nous sortir des morts quotidiennes !

    • Hr tu penses que c’est une question de partenaires ou de nous-memes Maliens? Le budget de l’armee a ete detourne par nous les Maliens par la surfacturation ou l’achat d’vions et d’heicopteres qui ne volenet meme pas ous sinon des blindes en carton, etc…et pas les partenaires. Alors on peut venir nous aider mais jamais personne ne peut nous remplacer!

      • King,

        – Oui c’est un problème de partenaires : le duo oxydent (franSS…) + onul, n’a apporté la paix null part dans le monde : regarde libye, irak, yemen…

        – Oui c’est un problème de partenaires : les institutions blanches oxydentales de prédations n’ont développé aucune nation dans le monde (banque mondiale…)

        – Oui c’est aussi et surtout nous-même les problèmes, nos dirigeants sont dans l’insanité à continuer avec les partenaires qui ne marchent… Et il faut qu’ils arrêtent de mettre en esclavage leur propre peuple !

        Le problème est à la fois endogènes (les mauvais dirigeants) et exogènes (le reste de l’humanité n’a pas intérêt de voir une afrique libre et puissante et qui maitrise ses ressources)

  21. 🙂 NOTRE PERE-SOUDANAIS BA DAOU, N A PAS PU, TOUT COMME NOTRE PERE SOUDANAIS IBK, IL FAUT LAISSER NOS PERES -SOUDANO-FRANCAIS EN PAIX, ILS NE PEUVENT PAS ! LAISSEZ NOS ARABO-SOUDANAIS EN PAIX iLS NE PEUVENT PAS, LEUR ADN A ETE DECOMPOSE’ PAR LA RECITATION ET LA REPETITION EXCESSIVE, ILS SONT DES ROBOTISE’S POUR LA MAJORITE’E, LAISSEZ-LES DANS LEURS CHAMPS OU AVEC LEURS CHAPELETS DE PRIERES…. 🙂

  22. Le problème du Mali, c’est la mauvaise gouvernance. Tant qu’il y’aura mauvaise gouvernance, il y’aura des coups d’etat et aucune refondation ne changera cela.
    On ne peut pas erriger le vol et le nepotisme en mode de gouvernance et s’attendre a autre chose.
    Tous ces jeunes officiers etaient au front avant le coup d’etat! Leurs hommes mouraient par faute de moyens, pendant que des politiciens vereux detournaient l’argent destiné aux troupes! Et nous sommes etonés qu’ils viennent a Bamako faire un coup d’etat!
    Soyons serieux!
    Certains denoncent Goïta d’avoir violé la constitution en faisant un (des) coup d’eta! Soit! Mais detourner, aussi l’argent des soldats au front est une haute trahison! Tripatouiller les elections c’est aussi violer la constitution! Et j’en passe!
    La verité est que tous les regimes “democratiques” qui se sont succedé au Mali, depuis 30 ans violaient la costitution regulièrement, et personne ne criait au scandal!
    Nous vivons dans une situation exceptionnelle depuis le 18 aout 2020. La cour constitutionnelle ne fait que s’en accomoder et trouver un semblant de normalisation pour que les semblants d’institutions qui nous restent puissent fonctionner. Certains me diront que le droit ne s’accomode pas! Mais le droit a foutu le camp du Mali il y a belle lurette! Et, on parle de constitution quand il y’a un etat! Sauvons d’abord ce c qui en reste, ou nous n’aurions meme pas un pays pour y appliquer cette constitution, qui nous tient tant au coeur!
    Meme si nous organisons des elections credibles demain, tant que nous ne chageons pas, d’autres soldats viendront faire un autre coup d’etat!
    Plus tot nous le comprenons, mieux ça vaudra pour nous!
    Desolé!

  23. Aujourd’hui IBK doit bien rigoler depuis la Côte d’Ivoire. Après Manassa, on a un autre guignol aux commandes de la cour constitutionnelle. La transition qui était censée jeter les bases pour des institutions fortes et crédibles, fragilise encore un peu plus l’instance habilitée à réguler la démocratie dans notre pays. Voilà un type qui se disait “grand commis de l’Etat, intègre et rigoureux” qui se retrouve à faire le jeu trouble de celui qui l’a nommé” juste pour garder ses privilèges au détriment de son honneur et sa dignité.

    • LA POLITIQUE ET LE PRAGMATISME REALISTE! TOUREH KEH EST UN KAFAAROHW, IL A TOUT COMPRI ''LA CONSTITUTIONMALIENNE C EST ZERO ET N EXISTE PAS DANS NOS VALEURS''

      LES TEXTES EUROPEENNES IMPOSE’S A NOS CONDITIONS AFRICAINES, SUPERPOSE’S A NOS CULTURES ET LOGIQUES! CA NE MARCHERA QUE DANS LES TETES DE DEBILES!….

  24. MAINTENANT JE COMPRENDS BIEN LA CMA DE KIDAL CAR A BAMAKO C’EST L’ANARCHIE ET LES ARMES QUI PRENNENT LE DESSUS, ABAS LA COURS CONSTITIONNELLE SOUMISE AUX ARMES DU COLONEL PRENEUR D’OTAGES ASSIMI GOITA, ABAS LES IGNORANTS DE BAMAKO, ABAS LES POLITICIENS SANS CONVICTION . A PARTIR CE 29 MAI 2021 MON PRÉSIDENT C’EST BILAL AG CHERRIF QUE CELA SOIT CLAIR AUX IGNORANT DE BAMAKO, VIVE BILAL AG CHERRIF MERCI 1000000000 DE FOIS AU PRÉSIDENT SON EXCELLENCE BILAL AG CHERRIF

    • Vous êtes à la fois Moussa Diarra, Madou Traoré, Ousmane Sidibé. Hier vous étiez aussi Moussa Diakité hier. Vous vous trompez vous même Moussamoussa.

    • QUFAAROH'YA ET ADAMADEN YA NE MARCHENT PAS ENSEMBLE, PAS DU TOUT! ''MOUSSA DIARRA RETHINK YOUR VALUES!''

      LA CMA N A RIEN A Y VOIR!
      LA CMA EST PUREMENT RACIALE!
      LA GESTION DES CIVILS A DONNE’ L OPPORTUNITE’ AUX RACISTES DE VOULOIR DEPIECER LA NATION ET LE TERRITOIRE!
      BAMAKO A ETE UN TROU DE SERPENTS VENIMEUX DE TOUT LE MALI, LA DEMOCRATIE BAMAKOISE A TUE’ LE MALI, L ISLAM BAMAKOIS A TUE’ LE MALI, L HYPOCRISIE BAMAKOISE A TUE’ LE MALI,….

      MOUSSA DIARRA, LA DERNIERE CHANCE POUR LE MALI DE TENIR ENSEMBLE EST DANS LES MAINS DES MILITAIRES, SES FILS ET FILLES LES PLUS DIGNES, PRETS A MOURIR POUR LE MALI…

      SOUVENEZ-VOUS D UN POLITICIEN EMINENT CANDITAT A TOUTES LES ”PRESIDENTIELLES DEMOCRATIQUES” D APRES 1991, ANIMATEUR INCONTOURNABLE DE LA ”DEMOCRATIE MALIENNE” CHEF DE FIL DE L OPPOSITION LIBERE’ A TOUT PRIX, (MILLIONS D EURO DES POCHES DE NOS HOPITAUX,ECOLES, ARME’E, SECURITE’E) , ….QUI A DECLARE’ QU IL S EN MOQUE A QUEL PRIX, MAIS HEUREUX D ETRE LIBRE, QU IMPORTE LE PRIX! (NOTRE PERE SOUMI AVEC NOS ANCETRES SE BAT DESORMAIS DU BON COTE ”POUR L AFRIQUE SA LIBERATION DES ARABES ET DES FRANCAIS, TOUS ENEMIS DE L HOMME NOIR =LE QUFAAROH”)….NOS MILITAIRES EUX SE FONT TUER, IL N ONT AUTRES DROITS QUE DE SE FAIRE TUER? MEME PAR LA MAUVAISE GESTION DES MEMES CIVILS?…

    • ….BILAL AG ACHARIF DOIT VENIR A KOULOUBA, C EST UN MALIEN, IL PEUT SE PRESENTER AUX PRESIDENTIELLES, JE SUIS CERTAIN QUE PLUS VOTERONT POUR LUI QUE POUR CHOGUEL…

      🙂 LA POLITIQUE ETHNICISTE TUERA LE MALI QUE NOUS CONNAISSONS, CETTE POLITIQUE ETHNICISTE A POUR ORIGINE LA RELIGION DES ARABES, LE METISSAGE DE GUERRE ARABE, LES VIOLS VOLS, VIOLENCES ARABO-MUSULMANES SUR LES POPULATIONS NOIRES ET AUTOCHTONES ET NATIVES… 🙂

  25. La cour constitutionnelle ne prend pas en compte la validité de la démission de N’Bah Daw qui a été faite sous contraintes après privation de liberté dans un camp militaire.

    N’Bah Daw a été enlevé chez lui, séquestré et menacé avec des armes pointées sur lui pour l’obliger à démissionner.

    Il y a une complicité flagrante entre les colonels putchistes et la cour constitutionnelle.
    Les putchistes se sont empressés de les libérer parce qu’ils voulaient que la cour constitutionnelle légalise rapidement cet énième coup d’État.

    À chaque fois ce sont nos propres institutions qui ouvrent la porte à de futures déstabilisations du pays.
    Encore une fois la cour constitutionnelle vient de légaliser les coups d’État dans notre pays.
    Que personne ne soit étonnée si d’autres bandes de voyous en font autant.

    Il faut radicalement changer de République, que toute la structure étatique de notre pays soit revue et refondée. La situation a atteint un tel que niveau que le changement de constitution à lui seul ne suffira plus.

  26. VRAIMENT JE COMMENCE ÊTRE DÉÇU DU MALI, MAIS QUAND UN PEUPLE EST MÉCHANT ET ILLETTRÉS, IGNORANT UN TEL COUP D’État PASSE COMME UNE LETTRE A LA POSTE, Comment un colonel Menteur et PRENEUR d’Otage EST MIS À LA TÊTE De L’ETAT ,MERCI AU BAMAKOIS pour ce choix de l’irresponsabilité …..JE DIS A BILAL AG CHERRIF MERCI DE VOTRE CLAIRVOYANCE POUR COMPRENDRE que Peuple de BAMAKO est Ignorant, BILAL AG CHERRIF VOUS Êtes MON PRÉSIDENT A COMPTE de ce 28 MAI 2021

    • Les élites frileuses et conventionnelles que constituent les intellectuels et politiciens corrompus ont démissionné ou échoué par peur de kalacnikov. Ils ont oublié l’essentiel-la reconstruction, la defense et sécurité et la RECONCILIATION du Mali- pour se consacrer à la protection de leurs intérêts personnels, Ici leur objectif est clair:la conquête du pouvoir)et cela avec une certaine jalousie.Ce qui a créé le ra-le-bol chez la grande muette qui se croit marginalisée et abandonnée.
      Les militaires ne sont pas des juristes, ils sont formés pour defendre la patrie contre les ennemis(foreign and domestic) en particulier boutter ces terroristes du Nord du pays.
      Le pouvoir est au cœur de tout ce conflit interne à Bamako et on oublie le problème du nord.

    • Vous êtes à la fois Moussa Diarra, Madou Traoré, Ousmane Sidibé. Hier vous étiez aussi Moussa Diakité hier. Vous vous trompez vous même Moussamoussa.

  27. VRAIMENT LE MALI est TOMBÉ TRES BAS, C’EST COMPRENSIBLE DANS UN PAYS MECHANT et ILLETTRÉS, DE TEL COUP d’état PASSE Comme une LETTRE À LA POSTE, MAINTENANT j’AI COMPRIS ET FÉLICITE LA CMA de KIDAL , BILAL AG CHERRIF MERCI VOTRE CLAIRVOYANCE, AVEC CETTE IDIOTIE A BAMAKO J’AIME ET SUPPORTE BILAL AG CHERRIF, MERCI A BILAL POUR SA CLAIRVOYANCE ET SON BON SENS CAR A BAMAKO C’EST L IDIOTIE QUI MET UN PRENEUR D’OTAGE AU POUVOIR

    • Vous êtes à la fois Moussa Diarra, Madou Traoré, Ousmane Sidibé. Hier vous étiez aussi Moussa Diakité hier. Vous vous trompez vous même Moussamoussa.

  28. Pour sortir de cette période d’anarchie au Mali , il faut mettre de côté les idéologies politiques et juridiques .Depuis son independance ce pays n’a connu que des coups d’état- des comportements illégaux et antidémocratiques.A cet effet, il faut des hommes et/ou femmes de conviction qui vont mettre leur experience à profit pour faire bouger les ligne.Les textes juridiges à eux sells new suffisent pas si la volonté et la vision manquent.De telle simulacre d’attitude existe partout en Afrique avec des dirigeants mal élus.Ce qui relève largement de la rodomontade.C’est dans ce contexte que le mouvement M5 RFP s’est investi comme leader de la “Gauche Prolétarienne Communiste au Mali” , cette nouvelle politique de contestation qui fait un peu grincer les dents. Pour contrôler cette crise anarchiste , une bataille de titans est INEVITABLE.
    Le Mali est toujours à la recherche de son “grand messie” pour faire face à ses multiples défis.

    • Pierre, le Mali n’a que deux defis; l’injustice et l’individualisme, c’est tout et les deux sont tres simples a resoudre a condition d’avoir simplement le courage de rendre le pays un PAYS DE DROIT et mettre les VOLEURS en prison apres avoir rembourse ce qu’ils sont vole!

  29. LE JERRY RAWLINGS MALIENS. JE ME RECONNAIT EN TOI. DIEU T’ACCOMPAGNE DANS CETTE LUTTE POUR LE TRIOMPHE DE LA VERITE. TROP D’IMPUNITE, D’INJUSTICE, D’INEQUITE, DE GABEGIE, DE MENSONAGE, DE PILLAGE A CIEL OUVERT. TROP C’EST TROP. ASSIMI A MI KO FO SANIA KA NATI

  30. La cour constitutionnelle légalise les coups d’état au Mali: une fâcheuse jurisprudence

    Par l’arrêt numéro 2021/02 CC du 28 mai 2021, la cour constitutionnelle du Mali, légalement constituée (conformément à la constitution du 25 février 1992) par IBK, constate la vacance de pouvoir à Koulouba suite à la démission de N’Bah Daw et déclare Assimi Goita président de la transition.

    Mais la cour met de côté la constitution du pays et reconnaît que la constitution ne prévoit pas un régime de transition.

    Par se fait, la cour constitutionnelle ne se base pas sur la constitution du Mali, elle constate un vide juridique pour évoquer la recevabilité de la demande émanant du « ministre » directeur de cabinet de la Vice présidence de la transition.

    Mais elle se base cette fois ci sur l’article 85 de la constitution pour évoquer son propre rôle d’ « ..organe régulateur du fonctionnement des institutions et de l’activité des Pouvoirs Publics », pour justifier sa propre compétence de pouvoir prendre une telle décision.

    I. LE CONSTAT SUR LA DÉCISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

    La cour constitutionnelle jongle entre la charte de la transition et la constitution du Mali sans se prononcer ni sur la constitutionnalité de cette même charte de la transition ni sur la validité de la démission de N’Bah Daw (faite sous contraintes après privation de liberté dans un camp militaire).

    Il y a à ce niveau deux problèmes de droit.

    – En quoi la charte de la transition telle que la cour constitutionnelle l’évoque dans son arrêt est elle conforme à la constitution?

    Du moment où la charte même de la transition est anti constitutionnelle elle est nulle et non avenue du point de vue du droit et ne peut en aucun cas ni remplacer ni compléter la constitution du Mali tel que cela est évoqué dans l’arrêt de la cour constitutionnelle.

    – La cour constitutionnelle se base sur la charte de transition (un document illégal car non conforme à la constitution qui définit clairement les règles de conquête et d’exercice des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire en république du Mali) pour trancher un problème de vide juridique.

    Mais la cour constitutionnelle ignore superbement que la charte de la transition est rédigée à la suite d’un coup d’état celui du 18 août 2020 (qui est considéré comme « un crime imprescriptible contre le peuple malien» selon la constitution en vigueur.
    Pour la constitution du Mali, un coup d’état est un crime qui ne se prescrit pas et qui est perpétré contre l’ensemble du peuple malien.

    Donc la cour constitutionnelle ignore sciemment les dispositions de la constitution en vigueur dans le pays pour se baser un document illégal (la charte de la transition) et procéder à un arrêt sur la vacance du pouvoir à la tête de l’État malien.

    Ce déni de la constitution suffit pour rendre l’arrêt de la cour constitutionnelle nul et non avenue.

    La cour constitutionnelle pour rester dans la légalité, devrait constater la vacance du pouvoir d’IBK (ÉLU conformément à la constitution) et désigner ensuite une institution de la république légale et non encore dissoute (cour suprême, conseil économique et social ou haut conseil des collectivités) pour leur confier temporairement et exceptionnellement le pouvoir exécutif du pays, en charge pour ces institutions légales d’organiser immédiatement les élections législatives pour constituer l’assemblée nationale et introniser ensuite son président élu comme président intérimaire de la république du mali en charge de conduire la transition jusqu’à l’élection du président de la république.

    Mais hélas, la cour constitutionnelle n’a pas fait cela, et est sorti de la légalité par cet arrêt.
    Elle a procédé à un bricolage juridique dangereux et fâcheux fait à base de faux alors qu’elle est une institution légalement constituée.

    Or, les décisions de la cour sont sans appel donc inattaquable juridiquement au Mali auprès d’une autre juridiction autre qu’elle même.

    Par le truchement du faux, la cour légalise donc non seulement Assimi Goita mais aussi la charte de la transition car l’un contre l’autre était dans l’illégalité.
    C’est un blanc-seing pour les coups d’état militaires au Mali.

    II. LA JURISPRUDENCE INDUITE PAR L’ARRÊT DE LA COUR

    L’arrêt de la cour constitutionnelle légalise les coups d’état au Mali et on ne peut attaquer cet arrêt que devant la même cour constitutionnelle en y introduisant un recours.

    C’est une jurisprudence qui risque d’encourager les militaires à recourir aux coups d’état à chaque fois que cela leur chante pour ensuite s’arranger avec la cour constitutionnelle pour légaliser leur forfaiture.

    Donc c’est une prime à l’instabilité institutionnelle et politique permanente dans le pays.

    Et c’est aussi un mauvais signal envoyé à la communauté internationale et aux bailleurs de fonds qui avaient vivement et largement commandé le coup de force des 24 et 25 mai 2021.

    On verra si la classe politique ou la société civile du Mali feront un recours auprès de la cour constitutionnelle pour contester son arrêt du 28 mai 2021. Car cet sort de la légalité.

    Mais la communauté internationale ne peut qu’imposer des sanctions internationales à l’encontre soit du Mali soit des dirigeants de la transition et cela risque de pénaliser les populations déjà éprouvées du pays.

    Car il suffit juste à la CEDEAO ou à l’UEMOA d’interdire aux banques de l’UEMOA et à la BCEAO de faire des transactions financières avec le Mali, pour mettre le pays à genou.

    III. LA CARTE M5 D’ASSIMI

    Assimi Goita, compte sur le mouvement M5 RFP pour redorer son blason auprès de la classe politique très sceptique quand à la conduite de la transition par les militaires.

    C’est un pari risqué avec des risques de conflits ou de difficultés de collaboration entre les membres du CNSP et les membres du M5 RFP car les deux groupes s’évitent et se méfient l’un de l’autre depuis 9 mois.

    S’ils parviennent à s’entendre bien, ils pourront faire revenir la confiance perdue de la communauté internationale à cette transition politique et peut être les bailleurs de fonds.

    Mais si jamais ça part en clash entre le M5 et les militaires, le risque de basculer dans un régime militaire dictatorial avec des conséquences fâcheuses sur les libertés individuelles et la perte potentielle pour les maliens du régime démocratique est réel.

    Tout dépendra de la capacité du M5 RFP et de Choguel Kokala Maiga (désigné premier ministre, on attend son décret de nomination) à maintenir un équilibre des forces en présence au sein du gouvernement et surtout à mener une gouvernance transparente et juste pour séduire la communauté internationale et les bailleurs de fonds et s’attaquer véritablement aux défis réels et énormes qui attendent le pays:

    1. Réviser le fichier électoral et la loi électorale et confectionner des cartes Nina qui font office de cartes d’électeurs
    2. Réunir les financements nécessaires à l’organisation des élections générales dans un contexte de perte de confiance des principaux bailleurs de fonds
    3. Accroître les capacités des forces armées et de sécurité du pays pour s’attaquer à l’insécurité et au terrorisme dans le pays
    4. Procéder aux réformes institutionnelles et politiques nécessaires à la refondation d’un État failli
    5. Construire les infrastructures économiques et sociales de base en manque totale dans le pays ou en état avancé de désuétude (routes, électricité, hôpitaux, écoles, télécommunications, aménagement agricole, etc)
    6. Améliorer l’emploi des jeunes, les conditions de travail des travailleurs et le pouvoir d’achat de la population dans un contexte de risque de sanctions internationales contre les pouvoirs transitoires
    7. Lutter farouchement contre la corruption, la gabegie et l’impunité en bâtissant une société basée sur la justice, la liberté et le droit.

    Wa salam

  31. La Cour de la Logique et de la Raison dit haut et fort que cette decision de la Cour Constitutionnelle n’a aucune valeur juridique! N’oublions pas que la Cour Constitutionnelle qui est en place aujourd’hui est nee du coup d’etat du 18 aout 2020. C’est donc la Cour Constitutionnelle des colonels . Pour le moment, le Mali n’a pas de Cour Constitutionnelle!
    As far as I am concerned, il y a eu un coup d’etat et non d’une demission du president Bah N’daw. IL N’A PAS DEMISSIONNE’ MAIS IL A ETE’ DEMIS DE SES FONCTIONS PAR LES AUTEURS DU COUP D’ETAT! ILS ONT DIT AU MONDE ENTIER POURQUOI ILS ONT DECIDE’ DE…… “RECTIFIER.”
    Pierre, AFO IKA PROF YE’ KO AKA SABALI!

    • Non, si je me souviens bien , la cour constitutionnelle date de la fin de la période d’IBK. Et Touré est connu pour être quelqu’un de très, très, très indépendant. ça veut dire alors que la cour constitutionnelle a délibérément produit un faux “verdict”? A quelle fin alors ?

      Mes compétences en droit constitutionnel sont presque nulles. Cependant Bah NDaw n’a pas démissionné et la charte ne saurait remplacer la constitution même dans notre Gondwana.

      Autre inquiétude et non des moindres le mariage annoncé entre deux contraires: le M5 et la junte. Comment cela va marcher ? Des militaires bien incompétents et un M5 qui peut tout tolérer sauf une non révision de l’accord d’alger qui conteste au mali sa souveraineté sur les 2/3 de son territoire décident de fonder un foyer….

  32. La cour constitutionnelle légalise les coups d’état au Mali: une fâcheuse jurisprudence

    Par l’arrêt numéro 2021/02 CC du 28 mai 2021, la cour constitutionnelle du Mali, légalement constituée (conformément à la constitution du 25 février 1992) par IBK, constate la vacance de pouvoir à Koulouba suite à la démission de N’Bah Daw et déclare Assimi Goita président de la transition.

    Mais la cour met de côté la constitution du pays et reconnaît que la constitution ne prévoit pas un régime de transition.

    Par se fait, la cour constitutionnelle ne se base pas sur la constitution du Mali, elle constate un vide juridique pour évoquer la recevabilité de la demande émanant du « ministre » directeur de cabinet de la Vice présidence de la transition.

    Mais elle se base cette fois ci sur l’article 85 de la constitution pour évoquer son propre rôle d’ « ..organe régulateur du fonctionnement des institutions et de l’activité des Pouvoirs Publics », pour justifier sa propre compétence de pouvoir prendre une telle décision.

    I. LE CONSTAT SUR LA DÉCISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

    La cour constitutionnelle jongle entre la charte de la transition et la constitution du Mali sans se prononcer ni sur la constitutionnalité de cette même charte de la transition ni sur la validité de la démission de N’Bah (faite sous contraintes après privation de liberté dans un camp militaire).

    Il y a à ce niveau deux problèmes de droit.

    – En quoi la charte de la transition telle que la cour constitutionnelle l’évoque dans son arrêt est elle conforme à la constitution?

    Du moment où la charte même de la transition est anti constitutionnelle elle est nulle et non avenue du point de vue du droit et ne peut en aucun cas ni remplacer ni compléter la constitution du Mali tel que cela est évoqué dans l’arrêt de la cour constitutionnelle.

    – La cour constitutionnelle se base sur la charte de transition (un document illégal) pour trancher un problème de vide juridique.

    Mais la cour ignore superbement que la charte de la transition est rédigée à la suite d’un coup d’état celui du 18 août 2020 (qui est « crime imprescriptible » selon la constitution en vigueur.

    Donc la cour constitutionnelle ignore sciemment les dispositions de la constitution en vigueur dans le pays pour se baser un document illégal (la charte de la transition) et procéder à un arrêt sur la vacance du pouvoir à la tête de l’État malien.

    C’est un bricolage juridique fait à base de faux par une institution légalement constituée, la cour constitutionnelle.

    Or, les décisions de la cour sont sans appel donc inattaquable juridiquement au Mali auprès d’une autre juridiction autre qu’elle même.

    Par le truchement du faux, la cour légalise donc non seulement Assimi Goita mais aussi la charte de la transition car l’un contre l’autre était dans l’illégalité.
    C’est un blanc-seing pour les coups d’état du Mali.

    II. LA JURISPRUDENCE INDUITE PAR L’ARRÊT DE LA COUR

    L’arrêt de la cour constitutionnelle légalise les coups d’état au Mali et on ne peut attaquer cet arrêt que devant la même cour constitutionnelle en y introduisant un recours.

    C’est une jurisprudence qui risque d’encourager les militaires à recourir aux coups d’état à chaque fois que cela les chante pour ensuite s’arranger avec la cour constitutionnelle pour légaliser leur forfaiture.

    Donc c’est une prime à l’instabilité institutionnelle et politique dans le pays.

    Et c’est aussi un mauvais signal envoyé à la communauté internationale qui avait vivement et largement commandé le coup de force des 24 et 25 mai 2021.

    On verra si la classe politique ou la société civile fera un recours auprès de la cour constitutionnelle pour contester son arrêt du 28 mai 2021.

    Mais la communauté internationale ne peut qu’imposer des sanctions internationales à l’encontre soit du Mali soit des dirigeants de la transition et cela risque de pénaliser les populations déjà éprouvées du pays.

    III. LA CARTE M5 D’ASSIMI

    Assimi Goita, compte sur le mouvement M5 RFP pour redorer son blason auprès de la classe politique très sceptique quand à la conduite de la transition par les militaires.

    C’est un pari risqué avec des risques de conflits ou de difficultés de collaboration entre les membres du CNSP et les membres du M5 RFP car les deux groupes s’évitent et se méfient l’un de l’autre depuis 9 mois.

    S’ils parviennent à s’entendre bien ils pourront faire revenir la confiance perdue de la communauté internationale à cette transition politique.

    Mais si jamais ça part en clash entre le M5 et les militaires, le risque de basculer dans un régime militaire dictatorial avec des conséquences fâcheuses sur les libertés individuelles et la perte du régime démocratique est réel.

    Tout dépendra de la capacité du M5 RFP à maintenir un équilibre des forces en présence au sein du gouvernement et surtout à mener une gouvernance transparente et juste pour séduire la communauté internationale et les bailleurs de fonds et s’attaquer véritablement aux défis énormes qui attendent le pays:

    1. Réviser le fichier électoral et la loi électorale et confectionner des cartes Nina qui font office de cartes d’électeurs
    2. Réunir les financements nécessaires à l’organisation des élections générales dans un contexte de perte de confiance des principaux bailleurs de fonds
    3. Accroître les capacités des forces armées et de sécurité du pays pour s’attaquer à l’insécurité et au terrorisme dans le pays
    4. Procéder aux réformes institutionnelles et politiques nécessaires à la refondation d’un État failli
    5. Construire les infrastructures économiques et sociales de bases en manque totale dans le pays ou en état avancé désuétude (routes, électricité, hôpitaux, écoles, télécommunications, aménagement agricole, etc)
    6. Améliorer l’emploi des jeunes, les conditions de travail des travailleurs et le pouvoir d’achat de la population dans un contexte de risque de sanctions internationales contre les pouvoirs transitoires
    7. Lutter farouchement contre la corruption, la gabegie et l’impunité en bâtissant une société basée sur la justice, la liberté et le droit.

    Wa salam

  33. Moi je suis completement perdu dans cette histoire et peut-etre un jour je vais comprendre quand je vais sortir de l’ENA dans 5 ans serie DROIT comme Pierre qui avait des bons prof comme Toure et Bathily!

  34. C’est juste des signes précurseurs des grands ennuis de cette dictature militaire qui s’installe lentement dans notre pays. C’est tellement lamentable de voir notre Cour Constitutionnelle tripatouiller les textes de notre Constitution pour nommer Assimi Goita Président de la République du Mali. Comment peut-on s’attendre à l’organisation des élections crédibles dans ces conditions? Notre Constitution décrit clairement le processus de remplacement dans le cas de démission/absence/vacances de poste du Chef de l’État. Ce processus ne fait jamais référence à un quelconque poste de vice-président…
    Cette décision crapuleuse et indigne de notre Constitution n’aura aucune valeur juridique auprès des instances internationales. C’est un non-lieu et une peine perdue!

  35. L’arrêt N° 2021-02 de cette cour (ou plutôt basse cour) est un répugnant ramassis de bricolages et d’inepties juridiques. C’est le véritable pogrom politique du siècle contre le droit, nul ne fera pire. Mais le plus écœurant est que l’ignoble arrêt commence par la risible phrase : au nom du peuple malien … comme s’il y avait une seule tête au sein de ce machin qui représente le peuple. Le droit est une affaire de principes, pas de compromissions. Lamentable !

    Pensées rebelles.

    • Mon cher,

      Les soldats ratés cherchent à sauver leur tête …

      Et crois moi, l’action de la cour constitutionnelle a été obtenu de la même façon que les démissions volontaires de ZON BRIN et BOUA NBEN DIAW …

      Mais ça va mal tourner … car ils ne sont qu’au début de leur problème … le pire reste à venir …

      Moussa Ag,… toujours content de lire le frère Rebel …

  36. 😂 😂 😂 😂
    SACRÉ MALIBA … !!! 😂 😂 😂 😂

    Toujours à croire qu’on peut bâtir une forteresse sur un tas de meeeerde chiée par des soldats ratés depuis GMT … WALLACE ÇA VA S’EFFONDRER … ÇA SIMPLE BON SENSÉ 😂 😂 😂

    C’est pour ça j’insiste que le Mali mérite son sort merdique … et ce n’est pas demain que ça va changer … 😞 😞 😞 😞

    Moussa Ag,.. Répéter les mêmes conneries et s’attendre à des résultats différents … 😂

    ANW TAH YEY FAH DE YEY … 😂

  37. `On n’est bon, que les artcles arrettent de nous orienter vers la guerre de personnes ou de clans, qu’on arrette de se considerer victime de qui ou de quoi que se soit. qu’on aille de l’avant. Il faut une reglementation immediate de la prostitutions des politiciens ou partis politiques qui n’ont pas de vision politique. Nous avons assiste a l’alliance urd/rpm ( opposition/ parti au pouvoir sur la meme liste electorale), des gestes pareilles devraient etre consideree anticonstitutionnelles et devraient avoir des sanctions et une amande. bien sure une amande pour nourrir la caisse de l’etat. vive le progres

    • Il faut reconnaitre que la classe politque a echoue au Mali depuis Alpha Omar Konare qui a seme les graines de la mal gouvernance et de la grande corruption, jusqu’a nos jours, l’individualisme et l’injustice ont pris le dessus et “Bebi ba balo” est devenu la regle, dommage! Ce que nous voyons au M5-RFP est un signe majeur de cet echec et de cette maladie: ils peuvent se mettre ensemble pour faire tomber GMT ou IBK mais ils ne peuvent pas se mettre ensemble pour construire, jamais arriver a un consensus, on les a vu avec les 11 CV a Kati quand on leur avait demande de fournir des candidats pour le post de PM la fois passee! Voici le Malien dans son essence: destructeur mais pas constructeur! Sinon VEGETATIFS on fait n’importe combinaison POLITIQUE pour pouvoir MANGER une part du GATEAU-MALI

  38. Nous n’attendons que le meilleur pour le Mali. Si Assimi est le messie tant attendu par le peuple qu’il s’assume et nous lui en saurions gré. Pour l’amour du Mali.
    Maintenant, le maçon est au pied du mur. Il faudra le juger. N’avait-il pas dit que nous n’avons plus droit à l’erreur? Alors, je proclame que l’erreur serait justement de ne pas procéder à la refondation du Mali en tant qu’Etat failli. L’autre erreur serait de dire comme Bah Ndaw : j’organiserais des élections propres (en oubliant l’essentiel c’est à dire la refondation sans laquelle nous risquons de retomber dans les travers du passé).
    Cher Assimi, engagez-vous à refonder le Mali et vous inscrirez ainsi votre nom au panthéon de l’histoire. Je vous exhorte à nouer une solide alliance avec les porteurs du projet de refondation de cher pays.

  39. Pauvre Mali. Je pense que la même cour constitutionnelle et par le même colonel Goïta, a remplacé la Constitution de 1992 par la Charte de la Transition. Non ?
    Vive le colonel Goïta, vive le putschiste.
    Mais nous en ferons tous le prix.

    • Pauvre Mali. Je pense que la même cour constitutionnelle et par le même colonel Goïta, a remplacé la Constitution de 1992 par la Charte de la Transition. Non ?

      Eh oui, c’est la même basse cour en effet. Comme dirait l’autre idiot, le Mali est mort de sa belle mort…

      Pensées rebelles.

  40. Préparer la suite est un salut pour le Mali .
    Arrêter les jeux de la concurrence qui créent le mensonge et la tricherie.

  41. FANTASTIQUE…..!!!!!

    TRÈS BIEN FAIT….!!!!

    VOILÁ QUE C’ EST FAIT: LA PRISE DE DÉCISION SUR L’ AVENIR, LE DEVENIR DU MA LI, SE FAIT PAR LES MALIENS.

    ENFIN, LE MALI NATIONALISE LA SOLUTION Á SES QUESTIONS DE GOUVERNANCE…!!!!!

    VIVE LE MALI LIBRE, DANS UNE AFRIQUE LIBRE…!!!!

    VIVE LE NATIONALISME AFRICAIN….!!!!

    MALIENS, AFRICAINS NOIRS, SORTEZ LES TAM TAM…!!!!

    CECI ÉQUIVAUT AU “NON” DE SÉKOU TOURÉ ADRESSÉ AU GÉNÉRAL FÉLON DE GAULLE ASSASSIN DES PÈRES DE NOS INDÉPENDANCES…..!!!!

    LA DÉCOLONISATION, LA VRAIE, CELLE APPUYÉE PAR LE MONDE MULTIPOLAIRE, SE DÉROULE SOUS NOS YEUX, PARTIE CETTE FOIS-CI DE LA CENTRAFRIQUE ET AVEC COMME ÉTAPE ACTUELLE ,LE MALI….!!!!

    OUI, C’ EST FAIT…..!!!!

    TOUTE NOTRE CONFIANCE AUX JEUNES SANKARISTES DES FAMAS….!!!

    LE PEUPLE ET SON ARMÉE FONT “UN”, UNE SEULE ÂME DANS UN SEUL CORPS, LE MALI….

    NOUS ALLONS VIDER LE LONG RANG DES RÉSERVISTES FRANCAFRICAINS TRAITRES CONGÉNITAUX….

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

  42. Sur quel article de la Constitution du Mali, la Cour Constitutionnelle du Mali s’est base’e pour faire cette declaration?

    • Seydou Bamanan.
      Vous savez bien que le Mali est à la croisée des chemins:une anarchie abyssale. La Constitution et la Chartre sont en compétition voire en conflict.
      La Cour Constitutionnelle veut lui donner un certain permis ou couverture juridique afin qu’il vague à ses occupations.

      • D’autre part Amadou Toure de cette Cour fut l’un de mes brillants prof à l’ex ENA du Mali au même titre que Me M Aly Bathily .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here