Mali: l’installation du CNT, une victoire pour les militaires

3

Le Conseil national de transition a été installé ce week-end au Mali. Il s’agit du dernier organe de la transition qui devait être mis en place, après le coup d’État militaire du 18 août. Les nominations montrent un succès incontestable pour les militaires, alors même que de nombreuses voix s’étaient élevées pour protester contre la composition de ce Conseil, imposée par les autorités de transition.

Le décalage est grand entre le concert de contestations qui a précédé l’installation du CNT et le tableau final. Les militaires du CNSP, qui ont réalisé le coup d’État du 18 août, sont toujours accusés par une grande partie des organisations politiques, syndicales et associatives maliennes, d’imposer leurs choix de façon arbitraire, voire autoritaire, et de chercher à militariser les organes de la transition.

Pour autant, l’essentiel de ces organisations compte bel et bien des membres au sein de ce Conseil. Certains représentent officiellement leur organisation, d’autres y siègent avec l’assentiment de leur parti ou en leur nom propre. Au M5-RFP par exemple, le mouvement qui avait mené la contestation contre l’ancien président IBK, on dénonce l’accaparement de la transition par les militaires et refuse de siéger au CNT. Pourtant, plusieurs de ses membres y ont été nommés.

……..lire la suite sur rfi.fr

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. C’EST UNE BELLE CHOSE QUE LE CNT SOIT MISE EN PLACE SANS LES POLITICARDS QUI ONT FOUTU LE PAYS DANS LA MERD+++.
    BARRONS LEUR LA ROUTE PAR LES DIGNES FILS PATRIOTES ET QU’ILS PRENNENT ENFIN LEUR RETRAITE ET LAISSER LE MALI EN PAIX.

  2. “l’installation du CNT, une victoire pour les militaires”
    Qu’elle indigence intellectuelle dans l’expression.
    Maliweb qui titre un sujet aussi important avec une telle légèreté dans l’analyse : c’est désespérant……

    Pour Maliweb c’est comme un match Barça-Real c’est un papier pour un chauffeur de Katakatani. Respecter vos lecteurs et l’intelligence des maliens

  3. Bonjour,

    Certains Maliens comme Rebel ne sont pas étonnés de l’élection de Malick Diaw comme Président du CNT.

    Pour eux, c’est une tautologie.

    Rebel dit ironiquement :

    Être élu par des gens qu’on a soi-même désignés auparavant… c’est vraiment un exploit honorable !

    Rebel, ce n’est pas de la faute de Malick Diaw, ce sont les membres du CNT qui l’ont élu avec un score plus qu’honorable : 120 votes pour 118 votants.

    118 = 110 (membres du présents) +8 (mandants dont Oumarou Diarra du M5 RFP et Salif Keita).

    120 = 111 (pour Diaw) + 1 (pour Bah NDAW) + 1 (pour Assimi GOITA) + 7 (bulletins blancs).

    Certains internautes, comme Dogo64, s’étonnent de l’incompatibilité de ces chiffres.

    Chacun (e) est responsable de ses actes et de ses décisions. Les nouveaux membres du CNT l’ont montré car pour certains les groupements qu’ils sont censés représenter avaient appelé à ne pas participer au CNT et à ne pas élire Malick Diaw pour ceux qui y participent.

    Et pourtant le score est plus qu’honorable.

    Appelons à la responsabilité de tous les membres du CNT car ils auront à valider des lois de la République en leurs âmes et consciences.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here