Me Bathily chez IBK : Un tête à tête franc autour d’un seul sujet majeur

0

Le président des Associations pour le Mali (APM) et membre du comité stratégique du M5-RFP, Me Mohamed Ali Bathily a rencontré le président de la République Ibrahim Boubacar Keita tard dans la nuit du 12 au 13 juillet sur invitation de ce dernier. Les échanges entre les deux personnalités ont surtout porté sur comment IBK pourra mettre en place une nouvelle Cour constitutionnelle du moment où l’Assemblée nationale, qui est aussi habilitée à nommer trois des membres, est contestée.

L’ancien ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily était chez le président de la République dans la nuit du 12 au 13 juillet, de 01 h à jusqu’à 4 heures du matin. Des journaux en ont parlé. Dans un entretien téléphonique que nous avons eu avec lui hier dans la matinée, l’intéressé, Me Mohamed Ali Bathily a confirmé l’information. Pourquoi était-il, en tant qu’opposant, présent au domicile du chef de l’État à une heure tardive ? Bathily nous a tout confié. « J’ai été appelé vers 0h30, par quelqu’un, de la part du Président. J’ai demandé à ce qu’on mette la rencontre au lendemain matin, mais la personne a dit que c’était urgent et que le Président tenait à me voir ce soir (le 12). J’ai donc accepté d’y aller. Mais en partant, je suis allé avec trois autres membres de ma famille », nous a confié l’ancien collaborateur d’IBK qui précise aussi qu’il ne savait nullement les raisons de son invitation.

Les vérités de Bathily à IBK

Arrivé chez IBK, notre interlocuteur dit avoir souhaité être le premier à prendre la parole. Ce qui fut accepté par le président de la République.  Bathily a, à ses dires, demandé trois choses à  IBK. « À mon arrivée, avant qu’il ne me dise les raisons de mon invitation, je lui ai dit certaines vérités. Je lui ai dit d’arrêter les tueries qui étaient en train de se faire dans la ville. Je lui ai dit que les tueries se font dans les carrés et je lui ai dit d’appeler ses éléments afin qu’ils cessent de tuer les gens. Je lui ai dit aussi que ce que vit Issa Kaou N’djim dans son lieu de détention est une torture. Je lui ai dit de libérer tous les responsables du M5-RFP qui ont été arrêtés. Je lui ai également dit d’instruire à sa police de nous laisser, nous responsables du M5-RFP, de faire nos réunions, car elle empêche nos réunions »,  nous a confié Me Mohamed Ali Bathily qui ajoute : « Après mon intervention, IBK a appelé le général Moussa Diawara pour lui demander de faire libérer tous ceux qui étaient détenus ».

Les raisons de l’invitation

Selon Me Bathily, IBK l’a juste appelé pour prendre conseil auprès de lui sur la situation de la Cour constitutionnelle. « Il m’a dit qu’il m’a appelé pour avoir des orientations concernant la Cour constitutionnelle. Je lui ai dit que l’Assemblée nationale souffre de légitimité et qu’elle ne pouvait pas nommer les trois membres de la Cour constitutionnelle qu’elle doit. Il m’a donc demandé de le guider sur ce qu’il faut faire. Je lui ai dit que je le ferais, mais je lui ai,  en attendant, demandé de libérer tous les détenus et laisser les gens pratiquer leurs droits, car nous sommes en démocratie », rapporte Me Bathily qui dit quitter le domicile d’IBK   vers 4 heures.

Le compte rendu à Dicko et au Comité stratégique du M5-RFP

Selon Me Bathily, après avoir quitté IBK à 5 heures, il a fait le compte rendu de la rencontre à l’imam Dicko à 10 heures. « J’ai été chez l’imam Dicko à 10 heures. Je lui ai dit tout ce qui s’est passé entre moi et IBK la nuit dernière. Et l’imam m’a dit qu’il l’a, lui-même, appelé », laisse entendre le Docteur en droit. Après l’imam Dicko, Bathily affirme avoir fait le compte rendu de la rencontre lors de la réunion du comité stratégique du M5-RFP.

Selon Bathily, tous les leaders du M5-RFP ont été informés de ce qui s’est passé. La rencontre entrait uniquement, à ses dires, dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle Cour constitutionnelle sans que cette Assemblée nationale ne nomme trois membres qui lui reviennent.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here