Meeting du 05 Juin 2020 : Le divorce entre le Président Ibrahim Boubacar KEITA et l’Iman Mahamoud Dicko est-il consommé?

2

5 avril 2019 premier meeting  d’avertissement, le 5 juin 2020 deuxième meeting pour demander la démission du Président IBK au plus tard à 18h et au-delà cet ultimatum le peuple souverain en tirera toutes les conséquences, c’est que l’on retiendra de la déclaration finale du rassemblement des forces patriotiques du Mali réunies autour de l’Iman Mahamoud Dicko,  fidèle ami du Président de la République, aujourd’hui son premier opposant.

Si en 2013, il y a eu un Primat de la Spiritualité de l’élection du Président IBK à la Magistrature Suprême du Mali, au détriment de son Programme de Société et les Vraies valeurs d’un Homme d’État. La question: IBK avait-il signé des compromis et des compromissions avec les Leaders Religieux (Gardiens du Temple), qu’il n’a pas honorés?

Pour l’enseignant Chercheur M Bréhima Mamadou Koné que nous avons interrogé, nous explique  qu’il est évident, il fallait s’attendre à toutes les éventualités, sur la déclaration finale du meeting du 05 Juin, parce que l’impopularité du régime et son incapacité à répondre efficacement aux aspirations du peuple, fait qu’il y a eu un conglomérat d’acteurs dans les rues de la capitale, avec des revendications différentes.

En plus, les leaders religieux ont une grande capacité de mobilisation des masses populaires plus que les Partis politiques et le gouvernement qui ont échoué à gagner la légitimité d’acteurs, qui en constituent les chevilles ouvrières des marches organisées par les Religieux.

Explique-t-il que l’Imam Dicko, reste l’espoir et l’alternance d’un peuple traumatisé par les différentes crises et la pauvreté endémique. Dicko, en vrai routier de la politique malienne, a bien compris cet état de fait, et œuvre pour combler le vide laissé sur le terrain par le politique et les organisations de la société civile.D’une situation générale, les Maliens se sentent mieux, majoritairement, au sein des Représentations du Culte Religieux et des Organisations de la Société Civile pour exposer leurs problèmes quotidiens qu’au sein des Partis politiques, des Représentations de l’Administration Publique et du gouvernement. Pourquoi cette montée des leaders religieux sur la scène politique avec des exigences de plus en plus nombreuses ? Trois registres analytiques : Premièrement : Parce que les politiques ont échoué sur tous les plans et se cachent sous un discours néolibéral. En plus, ils disent aux  jeunes, il ne faut pas compter sur l’État. On vous dit de ne pas compter sur l’État. Or, cet État n’existe pas. Et ceux qui tiennent ce discours néolibéral et fallacieux, ne peuvent vivre qu’en puisant dans les caisses  de l’État. Deuxièmement : C’est la politique qui s’est invitée dans les mosquées pour aller chercher les leaders religieux.Troisièmement : Si la classe politique n’était pas dans la médiocrité ; les leaders religieux se seraient limités à nous montrer le chemin de Dieu, la voie qui mène au Paradis.

La marée humaine que nous avons pu constater dans les rues de la capitale, à l’appel du très respecté Iman Dicko. Le Gardien du Temple qui veut réécrire l’histoire politique du Mali, pour sauver un peuple meurtri, trahi, humilié et dépaysé par la faute de la mauvaise gouvernance. Ce que démontre désormais l’iman Dicko est immortalisé dans les annales de l’histoire démocratique du Mali. Il est dorénavant le gardien du temple ou le guide de la révolution malienne en marche selon ses adeptes. Et le pire demander à la démission immédiate de son ami le Président de la République IBK. Cela explique le début d’un divorce entre les deux hommes…

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. fermons les représentations diplomatiques non essentielles
    réduisons les institutions et services techniques de l’état
    Réduisons la corruption à 50% seulement
    Assainissons la justice
    Avec ses économies faisons face a quatre secteurs seulement qui sont : la sécurité , l’école la santé et l’agriculture. Mr le président le peuple du MALIBA vous suivra comme des montons derrière Pasteur

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here