Meeting du PRVM -Fasoko dans la région de Ségou : Mamadou Oumar Sidibé promet gros

0

Après la région de Sikasso, le candidat Mamadou Oumar Sidibé a entamé la semaine dernière une grande tournée dans la région de Ségou. Dans la capitale du balazan, à San, à Ké-Macina, le vendredi 20 juillet dernier.  Le Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali (PRVM -Fasoko) et les partis de la Coalition pour le Renouveau Politique (CRP) fortement implantés, ont réussi une véritable démonstration de force avec trois grands meetings.

Le premier meeting a eu lieu dans le cercle de San dans la soirée du vendredi dernier. Un meeting splendide où des milliers de militants et sympathisants ont répondu à l’appel du candidat. Dans une ambiance festive au rythme des chants du PRVM -Fasoko, le candidat de la CRP prenant la parole s’est dit fier d’être à San. Il a invité les Sanois à plus de vigilance et d’engagement pour faire triompher les idéaux du parti.

La seconde étape était le cercle du Ké-Macina où le parti et ses 14 élus communaux en 2013 sont prêts à imposer leur rythme à la présidentielle. Malgré une insécurité totale, le candidat, dans sa course vers Koulouba, a décidé de tenir un meeting dans le cercle du Ké-Macina. Mamadou Oumar Sidibé, qui est le 7e candidat à visiter le cercle du Ké-Macina, a vu toute la population à ses côtés car elle dit se voir dans son programme.

C’est dans la salle Mièruba de Ségou que le candidat Sidibé a tenu son dernier meeting devant une foule grandiose. Était présents, le président du RECOTRADE de Ségou, les élus communaux, ainsi que le Directoire de campagne.

Malgré plusieurs meetings qui se sont succédé ce jour à Ségou, les militants du PRVM-Fasoko et de la CRP ont répondu massivement à l’appel. C’était le même message, dans toutes ses localités : restaurer la confiance et l’espoir. Par ailleurs, il estime qu’il faut une refondation de l’État afin de relancer rapidement la construction nationale et le développement socioéconomique du Mali dans un environnement apaisé de démocratie et de liberté.

Le candidat dira ensuite que le mandat présidentiel 2018-2023 sera un mandat de rupture, de réformes politiques et sécuritaires, de relance économique afin d’impulser une nouvelle dynamique à notre pays, le Mali.

Dans son programme de développement dénommé « La Confiance Retrouvée », le président du PRVM-Fasoko promet au peuple malien, qu’une fois élu, il jurera sur le coran avant d’entrer en fonction. Pour ce faire, il se focalisera sur trois (03) grands piliers parmi les 12 piliers pour guérir le Mali qui a tant souffert. Il s’agit de l’Agriculture, de la Santé et des NTIC. Dans ses 24 engagements, il compte créer 200.000 cadres d’emploi, mettre en place la couverture sanitaire universelle numérique avec une contribution de l’État à hauteur de 70%, faire bénéficier aux agriculteurs les 30% du budget alloué au secteur, augmenter de 10% le budget alloué à la Culture, entre autres.

Enfin, le candidat Mamadou Oumar Sidibé explique que le développement du Mali n’est pas une question de programme ou de projet de société, mais une question d’Hommes, de patriotes intègres capables de prendre des décisions pour le bonheur du peuple malien.

Abdramane Samaké

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here