Observation préélectorale : La Modele-Mali met en place une cellule de veille

0

Dans le cadre du Projet d’appui à l’observation citoyenne du cycle électoral de la Transition au Mali 2020-2022, (Pro-observation Mali), financé par l’Union européenne, la Mission d’observation des élections au Mali ( Modele-Mali) a déployé 3000 observateurs à court terme ( OCT) et 75 observateurs à long terme (OLT).

Cet effectif permettra à la Modele-Mali de couvrir 13% des bureaux de vote qui représentent 3000 sur l’ensemble du territoire national. Pour une meilleure coordination de ces opérations, la Mission a mis en place une cellule de veille électorale opérationnalisée sur trois jours à compter de la veille de chaque scrutin. Elle constitue un dispositif de suivi, de coordination, d’analyse et d’alerte en temps réel sur les conditions d’organisation des opérations. La cellule de veille est mise en place du 17 au 19 juin 2023 et est composée de trois chambres.

Il s’agit de la chambre de décision appelée chambre politique qui est composée d’experts juridiques et électoraux, des leaders de la société civile et de la Modele-Mali, des représentants du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et celui de la Sécurité et de la Protection civile. Elle a pour vocation de faire une analyse objective des informations remontées et d’informer en temps réel les autorités en charge des élections sur les éventuels cas de dysfonctionnements ou de violences constatés, afin que les dispositions adéquates soient prises pour y remédier.

Ensuite, la chambre intermédiaire appelée chambre d’analyse, est constituée des analystes et experts genre/handicap, politiques, statistiques et de la Modele-Mali. Cette entité a pour vocation d’analyser et d’interpréter les données brutes remontées par les gestionnaires de données, les informations pertinentes issues des médias ou d’autres sources crédibles afin d’informer et éclairer les prises de décision de la chambre politique.

Il y a aussi la chambre technique : appelée chambre de veille, est composée de cinquante de gestionnaires de données. Elle a pour vocation de collecter en temps réel les données de terrain à travers une plateforme qui sera accessible en ligne au profit de tous les utilisateurs.

Ces informations ont été données samedi dernier par les responsables de la Modele-Mali à la faveur d’une conférence de presse tenue dans un hôtel de Bamako. Elle était animée par le chef de Modele-Mali, Dr Ibrahima Sangho en présence des représentants d’autres organisations partenaires. Il s’agit de l’ Observatoire, la Fondation Tuwindi, l’Association des jeunes pour citoyenneté active (Ajcad), la Communauté des bloggeurs du Mali ( Doniblog), Droits de l’homme au quotidien( DHQ).

Dans une déclaration lue par son chef, la Modele-Mali note plusieurs constats et formule des recommandations. En terme de constat, il s’agit de la campagne électorale tenue dans un climat apaisé et sécurisé ; du non-respect des dispositions de l’article 83 de la loi électorale en vigueur caractérisé par des pratiques publicitaires à caractère politique et l’utilisation des biens ou moyens d’une personne morale publique, institution ou organisme public.

Mais aussi, du remplacement de la carte nationale biométrique sécurisée par la carte d’électeur biométrique ; de la mise en place d’un dispositif pour la sécurisation des opérations électorales ; du non déroulement du vote anticipé des Forces de défense et de sécurité (FDS) à Kidal et l’absence de fichier électoral spécifique pour les FDS. Sans oublier l’absence d’audit du fichier électoral.

Pour palier à ces insuffisances la Mission recommande, entre autres, le déroulement du scrutin dans un climat pacifique ; l’accès des citoyens aux cartes d’électeurs non retirées dans les bureaux de vote ; la tenue du scrutin dans l’ensemble des localités du Mali ; l’’exercice effectif du droit de vote par tous les électeurs ; la sécurisation du processus électoral ; le respect des dispositions de la loi électorale ; la bonne collaboration avec les missions d’observation ; la transparence du scrutin.

Conformément aux dispositions de l’article 39 de la loi N°2022-019 du 24 juin 2022, modifiée portant loi électorale, la Modele-Mali est accréditée par l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige). Faut-il signaler que la Modele-Mali a déployé 75 observateurs/observatrices à long terme (OLT) pour observer le vote anticipé des FDS, tenu le 11 juin dernier.

Aboubacar TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!