Présidentielle 2018 : « Toute personne qui se mettra entre nous et IBK l’apprendra à ses frais », affirme Bocary Tréta

11

 L’élection présidentielle qui s’annonce timidement éclaire la scène politique  comme les étoiles dans le ciel. Très complexe, mouvementée à travers l’opposition, les associations qui affûtent leurs armes pour la conquête du pouvoir avec un seul slogan le changement. Quant à la mouvance présidentielle, elle se réserve pour des raisons de leaderships. Dans les services comme les lieux de rencontre, un seul slogan : ça ne vas pas, faisons assez de prudence pour ne plus tomber dans la gueule du loup. C’est ce qui ressort de notre enquête menée sur le terrain.

La moitié des 77% des maliens ayant porté leur choix au président IBK ne parlent plus de même langage. Parmi ces rangs, on y note les associations, les mouvements, les leaders religieux et une branche de la mouvance présidentielle. Parmi ces traités, nombreux n’apprécient pas la gouvernance et les différents slogans formulés.

Pourtant, ces différentes colorations avaient nourri leur espoir au président IBK comme homme de la situation dans un pays miné par la corruption et l’insécurité. Entièrement consacré à la gestion du pays, ces hommes sont aujourd’hui déterminés à conquérir le pouvoir et apporter du changement. La mauvaise gouvernance est-elle à la base ? La question mérite d’être posée.

Quant aux mouvements et associations, le constat est astreignant.  Côté de la majorité, c’est le silence radio dans le souci de ne pas tomber dans la gueule du lion, de peur  d’afficher leur volonté politique.

Pourtant, à l’occasion de la rencontre des militants en commune V en mars 2016, le secrétaire général du rassemblement pour le Mali (RPM), le Dr Bocary Tréta avait accusé la majorité en ces termes : «  A partir d’aujourd’hui, on ne se laissera plus trimbalé par l’opposition… Seul le RPM réélira IBK en 2018… »

Mamadou Diarrassouba à son tour affirme : « Toute personne qui se  mettra entre nous et IBK, l’apprendra à ses frais ».

 En tournée en commune II du district de Bamako, le docteur Tréta  disait :

« Le président peut se tromper, mais  le RPM lui a confié la mise en œuvre de son projet de développement. Quand j’ai été nommé ministre, j’ai tout fait pour que les cadres du RPM viennent animer le siège du parti, mais ça n’a pas été fait ».

La question qui se pose est de savoir si ces slogans sont dignes d’un rassembleur. La mouvance présidentielle a-t-elle les moyens de communications pour redresser la barre malgré quelques rencontres utopiques du premier ministre entre les différents protagonistes ?

Attendons de voir.

Yacouba Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Comment Treta peut parler encore au Mali avec son histoire d’engrais. Des cadres qui volent leur propre parent pour s’enrichir. On aura tout vu sous IBK

  2. comrades stupid is what Stupid say. However, stupid plus incompetent make most provocative statements. It appear fool who made asinine comment in this article is speaking in IBK behalf in hope their is runoff election that IBK could win being IBK know that fool is not a worthy challenger. I believe making provocative statement is fool way of attempting to compensate for incompetence however, people of Mali know that Moussa Coulibaly is only candidate that offer everything Mali needs in a leader. Among those qualities Moussa Coulibaly possess is wariness, youth plus maturity.

    MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI 2018
    Patriotic Movement Platform For Change

    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  3. Voilà qui est clair pour les diables de la division qui ont tout fait pour diviser le président IBK et Treta pour affaiblir le camp présidentiel. Mais ce fut peine perdue car ceux deux géants de la politique malienne sont plus qu’uni avec pour but de continuer l’œuvre de construction que le président IBK a commencé. Que la bataille électorale comme donc.

  4. Treta des gens a etre renvoyer de la gestion de chose publique ds un pays serieux .Tous ces soutiens a ce vieux hellas les souteneurs savent qu’il ne nous conduira que ds sa tombe .Le Malien doit se reveiller notre avenir c’est entre les mains d’un jeune president .Cette chance nous est presentee si ces elections ont eu lieux sortez jeunesse du Mali dire non a cette oligarchie .

  5. « Toute personne qui se mettra entre nous et IBK l’apprendra à ses frais »

    “Il n’y a de mariage heureux que par consentement mutuel.”
    ….alors mariez vous ! On s”enfout eperdument.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here