Problématique de l’emploi des jeunes au Mali : Ahmed Sow apporte ses éclairages à l’AJCR

0

La problématique de l’emploi est une épine dans les pieds de la plupart des jeunes qui sortent de nos facultés et autres grandes écoles. C’est ce qui a incité l’Association jeunesse citoyenne et responsable (AJCR) à solliciter l’expertise d’Ahmed Sow, Président d’honneur du Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES) pour animer une conférence sur le thème «La jeunesse malienne à la croisée des chemins. Quelles solutions pour l’avenir?» Cette conférence était parrainée par le PDES.

En débutant son exposé, Ahmed Sow a expliqué que la croisée des chemins est le point de rencontre de deux voies. Il a aussi reconnu que la jeunesse malienne était effectivement à la croisée des chemins. A ce niveau, il a cité deux voies, celle du fatalisme et celle de la réussite, et a demandé aux jeunes laquelle des deux ils préféraient.  Sans hésitation, tous ont opté pour la seconde.
Pour ce faire, Ahmed Sow a invité les jeunes à se former et à s’investir dans la création d’entreprises. Car, affirmera-t-il, «l’emploi ne se décrète pas,  il se crée». Il a donc encouragé l’auto-emploi des jeunes. Le Président d’honneur du PDES reconnaît que notre système de formation mérite d’être adapté à nos besoins. Le conférencier a également encouragé l’adoption d’une politique de valorisation de nos ressources minières. Il s’est dit convaincu que si ce domaine était utilisé à bon escient, il pourrait contribuer à la création de beaucoup d’emplois. Ahmed Sow a ensuite conseillé aux jeunes de l’AJCR de s’intéresser à la terre et a aussi dégagé d’autres pistes de création d’emplois, comme investir dans les métiers d’avenir et la création de PME/PMI.

Auparavant, le Président d’honneur du PDES avait indiqué que ce thème était d’actualité au Mali et un peu partout dans le monde, et avait précisé que le Mali avait besoin d’une jeunesse à l’exemple de l’AJCR, citoyenne et responsable. On pouvait ainsi comprendre la présence à cette cérémonie de nombre de responsables du PDES, avec à leur tête le Président Ahmed Diane Semega, le premier Vice-président, Jeamille Bittar et le 2e Vice-président, NDiaye Bah, entre autres. L’occasion faisant le larron, ils ont profité de cette rencontre pour montrer que tout allait pour le mieux entre les premiers responsables du parti. Une photo de Bittar, Semega et Ahmed Sow a même été brandie, ces trois personnalités ayant dernièrement effectué ensemble le pèlerinage à la Mecque.

Rappelons que ces amis du président de la République veulent tous briguer la magistrature suprême en 2012, au nom du PDES. Toute chose qui avait mis à mal l’unité du parti et provoqué une guerre de leadership. Pour montrer leur unité, les organisateurs de la conférence les avaient donc mis côte à côte. Autre fait marquant, ce n’est pas Ahmed Sow qui est le géniteur du Projet de développement économique et social d’ATT (PDES). Le Président du parti a tenu à apporter publiquement cette précision, corroborée par Ahmed Sow, qui a seulement contribué à la mise en forme du projet. Selon ses dires, les idées viennent du président ATT, qui est donc le concepteur du PDES.
Youssouf Diallo

Commentaires via Facebook :