Rencontre d’échanges entre la CENI et la classe politique : Mamadou Diamoutani rassure sur la crédibilité des prochaines élections

0

Les membres de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) ont rencontré, le mardi 11 octobre 2011, dans la salle de conférence du Gouvernorat du district de Bamako, les représentants de la classe politique.  Le président de la CENI, Mamadou Diamoutani a, à cette occasion, rassuré les uns et les autres sur la détermination de son institution à œuvrer pour des élections transparentes et crédibles.  "Nous vous rassurons sur notre indépendance et  notre attachement au respect de la loi électorale. Rien que la loi électorale et toute la loi électorale ! ", a déclaré le président de la CENI. Il a indiqué que, conformément à l’article 14 de la loi électorale, la CENI sera partout où sa supervision aidera à crédibiliser le processus électoral. "Au niveau du siège, nous comptons installer un système de centralisation informatisé des résultats afin de pouvoir nous prononcer en temps réel sur la proclamation provisoire des résultats par le ministère de l’Administration territoriale et des collectivités locales", a-t-il ajouté.

Pour le président de la CENI, les moyens financiers ont commencé par être mis à la disposition de la CENI. Un premier versement d’un budget estimatif de 6 milliards de nos francs est déjà débloqué. Il reste des moyens matériels Après les assurances de Mamadou Diamoutani, la salle pratiquement à moitié vide, devait réagir. Amadou Soulalé du parti FAMA fut le premier à prendre la parole. Comme à son habitude, il n’avait pratiquement rien à dire sice n’est que  féliciter les différents membres de la CENI.

Plusieurs participants ont exprimé diverses préoccupations relatives à la neutralité de la CENI, à son budget, son indépendance vis-à-vis de l’Administration territoriale, de la DGE, etc. Faisant allusion au contentieux de la CENI, un représentant d’un parti avait souligné que "les péripéties dans la mise en place de la CENI doivent être portées devant l’administration où devant la justice malienne au stade où nous sommes. Si l’on ouvre ce débat ici, nous n’allons pas terminer aujourd’hui ".

En définitive, Mamadou Diamoutani et la Conseillère en communication du bureau de la CENI, Mme Traoré Oumou Touré, ont donné toutes les assurances quant au respect strict de la loi électorale dans  tous les actes que cette institution  va poser.

Bruno D SEGBEDJI

 

Commentaires via Facebook :