Révision constitutionnelle : L’AMS- UNEEM invite au dialogue

0

Les anciens militants et sympathisants de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (L’AMS- UNEEM)  entendent à travers une démarche, réconciliées les deux parties notamment le camp du « Non » et du « Oui ».

L’information a été donnée  à la faveur d’une conférence de presse  au siège  de l’association à la Pyramide du souvenir le mercredi 26 juillet dernier.  Cette conférence était animée par le secrétaire général de l’AMS-UNEEM,  Oumar El Boncana Maïga.

Dans une déclaration liminaire, il a porté à la connaissance de l’opinion nationale l’engagement de son association à réunir les parties déchirées autour de la révision constitutionnelle. “Notre mouvement, précurseur du combat pour l’avènement des libertés démocratiques, croit légitimement qu’il ne peut demeurer plus longtemps spectateurs d’une situation qui l’afflige au plus haut point”, a-t-il déclaré.

Le secrétaire générale a affirmé qu’il n’y a eu qu’un seul mouvement démocratique qui a permis à notre nation de mettre fin à la tyrannie du régime militaire pendant 23 années et déplore qu’aujourd’hui, ce sont les acteurs majeurs de ce combat qui se retrouvent dos à dos. “Notre  organisation qui se veut non partisane mais fortement ancrée dans les valeurs éternelles et sacrées de l’indépendance nationale, d’unité, d’intégrité territoriale de notre pays. Ces valeurs nous les partageons avec les hommes et femmes des deux camps qui, à nos yeux ne constituent qu’un seul camp à savoir celui du Mali”, soutient-il.

A l’en croire,  l’AMS-UNEEM a enfilé déjà son manteau de conciliateur, de médiateur.  Mariam Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER