Soumaïla Cissé : « Il paraît que le Mali avance. Oui, il avance… mais vers l’abîme »

15

Les militants de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) ont présenté leurs vœux de nouvel an à Soumaïla Cissé, président du parti. La cérémonie a eu lieu, ce samedi soir, au palais de la Culture au bord du fleuve Djoliba. L’évènement était l’occasion pour le président de l’URD de partager, avec les militants, ses impressions sur la situation du pays.

Maliweb.net – Les jeunes du parti, les femmes, les conseillers nationaux, les députés, les membres du Bureau Exécutif national. Toutes les instances du parti ont chacune souhaité leurs meilleurs vœux au président du parti. Chacun des intervenants a dénoncé la « victoire volée » de Soumaïla Cissé lors de la dernière élection présidentielle. Aux dires d’Abdramane Diarra, président des jeunes de l’URD, ses camarades et lui n’avaient ménagé aucun effort pour assurer la victoire à leur candidat. Des efforts qui ont payé en dépit des «fraudes». Et, parce que les jeunes de l’URD ont été fidèles au parti, explique Diarra, qu’ils sont victimes d’arrestations arbitraires et d’intimidation. «L’avenir, interpelle Abdramane Diarra, c’est à l’URD et nulle part ailleurs ».

Mme Koné Ramatou Adiawiakoye, présidente du mouvement national des femmes de l’URD a salué le combat des femmes pour la démocratie au Mali. Elle s’est aussi réjouie du fait que 23% des conseillers nationaux du parti sont des femmes. Une représentation qui pourrait s’améliorer si l’on songeait à alléger les frais de caution pour les femmes, a plaidé la présidente des femmes de l’URD. Mme Koné Ramatou Adiawiakoye a interpellé les autorités sur les affrontements intercommunautaires dans le centre du pays. Les premières victimes sont, selon elle, les femmes, en tant que femmes, veuves ou mères.

Avec trois départs et 4 adhésions de députés, l’URD reste, malgré son statut de parti d’opposition, le parti le moins affecté par les vagues de transhumances décriées çà et là. Ce qui fait dire aux Pr Salikou Sanogo, vice-président du parti que l’URD n’est pas un parti à vocation purement électoraliste. C’est un parti de conviction où, on œuvre pour le développement social. En réponse à ces «bons» vœux « poignants et touchants », Soumaila Cissé a présenté ses vœux réciproques aux militants de l’URD, aux Maliens y compris ceux de la diaspora qui « souffrent dans leur chair les affres de l’exil ».

Sur la situation du pays, le Chef de file de l’opposition dépeint une situation qui oblige le Parti à redoubler d’efforts afin de faire face aux nombreux défis. Car, indique Soumaïla Cissé, «Nul n’a le monopole du patriotisme ».Aux dires de l’orateur, le pays vit au rythme des grèves et des manifestations pour dénoncer: la vie chère, la violation de la Constitution, le projet de découpage territorial, le projet de loi d’entente nationale…. «Il paraît que «notre pays avance», s’étonne Soumaïla Cissé. Oui, bien sûr qu’il avance, mais « vers l’abîme », constate le Chef de file de l’opposition, dans un tonnerre d’applaudissements.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. Du n’importe quoi raconté par l’union contre la démocratie et la republque’
    Ce n’est pas étonnant! Ça ne l’ai pas du tout !
    Quel regroupement politique contre le Mali!

  2. Cher Président Facebook Mali,un président qui se glorifie de son pays en abîme ha le beau mali. Mr Cisse ayez la réflexion de te mûrir dans la glace avant de parler de ton pays,aujourd’hui, dit nous quel pays dans lequel ,il n’ya pas de tous ce que tu viens de nous citer. Sabaly à cause du Dieu,ce n’est pas comme ça que tu serais appeler à dirigé cette nation digne,sociale et respecter. Le peuple Malien te regarde avec son historique,que le bon Dieu bénisse ce Mali.

  3. La sagesse bamanan dit: ” NI MORIKE’ KO DOUNYA BE’ WILI, AYERE’ NI AKA WALAHA KOLONI BALA.”

  4. Dès qu’un opposant cesse de dire des bêtises, il devient automatiquement un sage. Tel ne sera jamais dit de Soumaïla.
    Jusqu’à sa disparition, à cause des déceptions de candidat malheureux en 2002. en 2013 et en 2018, Soumi a définitivement perdu la raison par aigreur. Tant pis pour tous les malhonnêtes maudits !
    Les idiots qui parlent de grève n’ont qu’à regarder tout autour d’eux : en France, aux États-Unis, en Tunisie, au Sénégal, en Guinée Conakry, au Burkina, etc. Et vous verrez, malgré votre idiotie de haine, que le Mali avance, comme vient de l’affirmer les Institutions de Bretonne Woods, les Emirats Arabes, etc. Dingues !
    Vive IBK, l’auguste !
    Que les les jaloux périssent : amen !

  5. Nul part ailleurs,à aucun moment un pays ne s’est redressé avec un président illégitime car le redressement ne peux pas se faire sans la confiance de la population.
    Comment peut-on suivre et aider un dirigeant qui n’arrive pas à avoir un cap depuis qu’ il est au sommet de L’ÉTAT dont un des nombreux premiers ministres en moins de cinq ans est plus préoccupé à se faire élire en 2023 qu’ à sécuriser ce pays ?
    Comment faire confiance à un président qui n’a jamais porté l’habit du président de la république ,reste le chef d’un CLAN nuisible aux finances publiques ?
    Le président légitime a raison: LE MALI AVANCE VERS L’ABÎME.
    Quand IBK est venu au pouvoir,on s’inquiétait énormément du cas de kidal.
    Au terme d’un quinquennat,on a oublié kidal pour se concentrer sur le centre du Mali avec des ramifications au Burkina Faso .
    Malgré le dynamisme légendaire des hommes d’affaire maliens qui maintenaient l’économie à un niveau acceptable,les finances publiques souffrent au début d’un quinquennat usurpé.
    L’ ABIME N’EST PAS LOIN SI LE «KANKELETIGUI»CONTINUE À EXERCER LA HAUTE FONCTION.
    Depuis le coup d’État contre la démocratie le Mali n’a jamais eu un président de la république pour accompagner son peuple à relèver le défi d’une sécurisation complète du pays.
    Ce peuple a crû avoir élu UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ,c’est un CHEF DE CLAN qui s’impose avec une arrogance inégalable à KOULOUBA.
    Quand on arrive pas à citer le nom de celui qui s’impose comme l’un des hommes politiques le plus important des deux dernières décennies,on n’est pas président de la république ,mais le chef d’un CLAN HAINEUX.
    Quand on constate,les agents de la santé engagés des bras de fer avec le gouvernement sans réagir,ce n’est pas le président de la république qui est à KOULOUBA,mais un chef de CLAN ARROGANT ET CRIMINEL.
    Affirmer que ce peuple a élu largement cet homme froid ,arrogant,criminel ,c’est l’attribuer la qualification d’un peuple indigne d’être souverain.
    On ne peut élire IBK,on l’a pas élu.
    C’est pourquoi l’attitude de SOUMAILA CISSE est d’une fierté réconfortante pour tout un peuple.
    Il montre au monde entier qu’ IBK ne représente ce peuple ;que ce peuple ne peut accepter un homme politique qui agît de façon incroyablement irresponsable.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  6. Peux-tu regarder ton pays avancer dans l’abîme et que tu te réjouis. Qu’elle stupidité! En bon patriote tu ne dois jamais souhaiter du mal pour un pays qui t’a tout donné.

    • Il a fait un constat ou c’est un souhait qu’il a émis ? Éclaires moi un peu sinon moi qui souhaite le meilleur pour ce pays pense déjà que le MALI a fini d’avancer vers l’abîme, il est maintenant au dessus du précipice mais le jour de la chute, le coupable serait ailleurs. Montres moi une seule calamité qui manque à ce MALI de IBK
      (insécurité galopante, vol et corruption à ciel ouvert, impunité régnante, mensonge, …..) 😎😎

      • Certainement vous n’avez pas suivi la suite. La manière de dire et la réaction de ses partisans «Il paraît que «notre pays avance», s’étonne Soumaïla Cissé. Oui, bien sûr qu’il avance, mais « vers l’abîme », constate le Chef de file de l’opposition, dans un tonnerre d’applaudissements. Oui la grande joie des applaudisseusseurs. Devons nous tous dormir et laisser notre pays descendre dans l’abîme? Devons nous laisser notre pays envahir par l’insécurité sans trouver ensemble la solution? Devons nous laisser nos populations s’entretuer et enclenché une guerre civile sans trouver la solution? Devons nous laisser notre pays descendre dans l’abîme parcequ’on n’a perdu une élection? Que dirons nous demain à nos petits enfants qui souffriront avec nous dans l’abîme? Si le pays tombera dans l’abîme nous serions tous comptables et coupables.

  7. Maliden et COCO vous ne comprenez rien, vous pouvez reste epidermique mais la verite est que le Mali va vers l’abime avec un president illegitime, une cour constitutionnelle illegitime, une cour suppreme illegitime et une assemblee naionale illegitime et c’est la verite d’Allah, vous pouvez mettre votre tete dans le sable comme fait l’autriche et le reveil sera tres difficile pour vous et votre IBK. Boua ka bla.

  8. Mon frere Soumi degage toi…
    Tu peu rien faire pour c pays. Si tu insiste de destabilise c pays tu aura ta par..
    Merci

    • Le poooooovre …. IL CHERCHE A RÉCUPÉRER SA DOTATION DE 500 MILLIONS ..
      …….ET NE TROUVE VISIBLEMENT PAS LES MOYENS ………
      ALORS ….COMME IL CROIT QU EN CONTINUANT …. IL VA Y ARRIVER …
      ………..ALORS ………..IL CONTINUE !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here