Cour Suprême : Les membres de la HAC prêtent serment

0

Les neuf membres de la Haute Autorité de la Communication (HAC) ont prêté serment vendredi dernier à la Cour Suprême. Ils ont été choisis par le Président de la République, le président de l’Assemblée nationale et les Organisations et associations professionnelles des médias. Ils ont juré de remplir en toute transparence leurs missions de contrôles des médias. Les neuf membres ont en commun une solide expérience en matière de régulation de la communication.

 Ils sont neuf membres qui composent la Haute Autorité de la Communication dont trois choisis par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta (Fodié Touré, Amidiata Ouattara et Gaoussou Drabo), trois par le président de l’Assemblée nationale, Honorable Issaka Sidibé (Yacouba Diarra, Mme Diallo Hatui Younoussa Maïga et Mamadou Diaouné) et les trois autres par les organisations et associations professionnelles des médias (Mahamane Hamèye Cissé, Mahambé Touré et Aliou Djim). Ils ont prêté serment le vendredi 11 décembre 2015 à la Cour Suprême sous la présidence de M. Etienne Kéné, et en présence des responsables du monde de la communication, des parents, amis et connaissances des désormais assermentés.

Tout d’abord, l’honneur est revenu à Mme le Greffier en chef de procéder à la lecture du décret de nomination des neuf membres du Président de la République en date du 25 septembre 2015.

Ensuite, le Procureur général, dans sa réquisition, a mis l’accent sur les missions et les attributs qui attendent les membres de la HAC. Organisme qui a remplacé le Conseil Supérieur de la Communication avec des pouvoirs et compétences plus étendus et plus renforcés, la HAC a pour mission de réguler le secteur de la Communication dans les domaines de la Communication audiovisuelle, la presse écrite, de la publicité par voie de presse audiovisuelle et écrite et de la presse en ligne. Elle a pour attribution l’autorisation de création des services privés de radiodiffusion et de télévision, d’installation et d’exploitation des services privés de communication audiovisuelle. Aussi, la HAC doit jouer aussi un rôle de veille et d’alerte, de construction, de recherche, de contrôle et de sanction. Egalement, elle peut contribuer au règlement à l’amiable des conflits entre les médias eux-mêmes, d’une part, et entre les médias et le public ou les institutions, d’autre part.

Aussi, le Procureur général a procédé à la présentation des neuf membres à commencer par le président, M. Fodié Touré. A la lecture des différents CV, un seul constat s’impose. Les neuf membres ont en commun une solide expérience en matière de régulation de la communication. Ce qui leur permettront d’être aptes afin de mener pleinement leurs missions avec respect, honneur et responsabilité. Avant de terminer, il a souhaité que les missions assignées aux membres de la HAC soient couronnées de succès.

Enfin, le moment solennel a été la lecture par le président de la séance de la formule consacrée pour le serment. Ainsi, les neuf membres de la HAC ont juré de remplir leurs missions conformément à la loi.

Les membres de la HAC sont placés sous protection de la loi et exercent leurs missions en toute indépendance. Ils ne peuvent être inquiétés, ni poursuivis pour les avis et opinions émis dans l’exercice de leurs fonctions. Leurs mandats sont de sept ans pour ceux choisis par le Président de la République et de six ans pour les autres. Des mandats non renouvelables. Les membres de la HAC sont désormais aptes et bien préparés pour faire face à leurs nouvelles missions.

Youssouf Sangaré

 

PARTAGER