Salif Sanogo, directeur général de l’ORTM lors de sa visite à la Maison de la presse : “Pour moi, il n’y a pas de différence entre médias publics et médias privés … “

0

Trois mois après sa prise de fonction comme directeur général de l’Office de radiotélévision du Mali (Ortm), Salif Sanogo a sollicité l’accompagnement de ses confrères des associations de la presse privée. Il l’a dit au cours d’une rencontre tenue à la Maison de la presse, le mardi 19 mars 2019. Pour la circonstance, il était accompagné de Sidiki dit Youssouf Dembélé (directeur de la Télévision nationale) et de Mahamadou Koné, directeur de la Radio nationale.

Pour le nouveau directeur de l’Ortm, cette rencontre avec ses confrères de la presse privée est une rencontre de famille pour se confier à eux et solliciter leur accompagnement. Car, a-t-il soutenu, beaucoup de personnes ignorent que la Maison de la presse est la grande famille commune dont l’Ortm est membre, au même titre que les structures de presse privée. “Généralement, je n’aime pas le vocable presse privée, presse publique, parce que pour moi, toutes ces presses appartiennent à la grande famille de la presse nationale malienne. Quand on parle de la presse nationale malienne, il s’agit de la presse privée et de la presse publique. Car les deux presses ont la même matière de travail qui est l’information. Et les deux presses ont la même mission qui est le devoir d’informer le public. Donc, pour moi, il n’y a pas de différence entre médias publics et médias privés. Ils sont tout le temps ensemble car ils font le même travail. Seulement, ils travaillent dans des structures différentes, mais ils ont la même essence. Donc, c’est pour cela que j’ai tenu à venir dans la grande famille de la presse pour rencontrer mes frères et mes sœurs en compagnie de Mahamadou Koné (directeur de la Radio nationale) et de Sidiki dit Youssouf Dembélé (nouveau directeur de la Télévision nationale). Que nous soyons à la Maison de la presse ou que vous soyez à l’Ortm, chacun est chez lui et il n’y a pas de différence. Et chaque fois que vous aurez besoin de nous pour quoi que ce soit, n’hésitez pas à venir nous voir. Nous sommes disponibles. Et nous espérons que chaque fois que nous aurons besoin de vous, vous serez disponibles. Nous sommes dans un esprit de famille, dans un esprit de confraternité et dans un esprit de convivialité”, s’est adressé Salif Sanogo à ses confrères de la presse privée.

Au nom de ses confrères des associations de la presse privée, Fakara Faïnké a remercié Salif Sanogo et sa délégation pour leur démarche à l’endroit de leurs confrères de la presse privée. Il leur a fait des bénédictions pour la réussite dans leurs missions. Un cocktail a mis fin à la cérémonie.                                                                                                                 Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here