Allo Docteur !!! : Les femmes enceintes sont-elles plus à risque d’infection au coronavirus ?

0

A ce jour, il existe peu de données pour évaluer la sensibilité des femmes enceintes au coronavirus COVID-19. Mais on sait que les femmes enceintes subissent des changements immunologiques et physiologiques qui peuvent les rendre plus sensibles et plus à risque de complications aux infections virales respiratoires. Cela a été le cas avec de précédents épisodes d’infections à coronavirus (Sars-CoV à l’origine de l’épidémie de SRAS en 2003 ou le MERS-Cov) 1 ou d’autres infections virales respiratoires comme la grippe ou la coqueluche, deux maladies face auxquelles les femmes enceintes doivent être vaccinées2.

A ce titre et en l’absence de vaccin disponible contre le nouveau coronavirus, les femmes enceintes sont invitées à suivre avec la plus grande attention les recommandations de prévention pour éviter les infections : se laver régulièrement les mains avec du savon et de l’eau pendant au moins 20 secondes (ou à défaut avec du gel hydro alcoolique), éviter les personnes malades, ne pas se toucher le visage, se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir ou le coude lorsque vous éternuez, nettoyer sa chambre et les objets courants, éviter les contacts proches et les lieux très fréquentés…

A l’heure actuelle, il n’existe aucune recommandation officielle concernant les femmes enceintes.

Les femmes enceintes sont-elles plus à risque de complications en cas d’infections ?

Là-encore, peu d’études permettent d’apporter une réponse claire sur les conséquences d’une infection pendant la grossesse pour la mère et le bébé.

Sur les deux rapports4,5 décrivant 18 grossesses de femmes infectées par le coronavirus Covid-19 (toutes infectées lors du dernier trimestre), les symptômes chez les mères sont similaires aux autres femmes. Sur les 19 naissances (un cas de jumeaux), 16 ont bénéficié d’une césarienne, des détresses fœtales ont été notés chez 6 femmes et 6 enfants sont nés prématurément. A partir de ces données très limitées, il est difficile d’en tirer des conclusions définitives.

En extrapolant à partir des autres cas d’infection par un coronavirus (SARS-CoV et MERS-CoV) 6,7 pendant la grossesse, il semblerait que ces infections augmentent le risque d’accouchements prématurés, de fausses couches et de décès du fœtus. Par ailleurs, des fièvres élevées au cours du premier trimestre de grossesse peuvent avoir des conséquences sur le fœtus (risque plus élevé de malformations)8.

Les établissement hospitaliers sont conscients de ces risques et mettent en œuvre des procédures limitant les risques d’infections. Mais certains experts préconisent un dépistage systématique au coronavirus COVID-19, comme les autorités chinoises le recommandent déjà.

doctissimo.fr

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here