Hôpital Gabriel Touré : le syndicat observera 2 heures de sit-in par jour

2

Les travailleurs de l’hôpital Gabriel Touré reprennent les hostilités. Ils prévoient d’observer tous les matins un sit-in de deux heures de 8 à 10 heures tous les jusqu’à la satisfaction de leurs besoins.

-Maliweb.net –Le syndicat de l’hôpital Gabriel Touré n’en décolère pas. A compter de ce lundi, le syndicat observera deux heures de sit-in tous les matins jusqu’à la satisfaction de leur besoin.

Selon Djimé Kanté, Secrétaire Général Adjoint et  porte-parole du comité Syndical, qui publie un communiqué sur sa page Facebook, les travailleurs ne demandent  pas de la mer à boire aux autorités mais juste quatre points indispensables au bon fonctionnement de leur établissement :

Il s’agit de « la mise à la disposition du petit matériel indispensable aux soins (gants, alcool et autres) ; le payement de 3 mois d’arriérés des émoluments du personnel bi-appartenant ; le Payement des primes de garde au titre au 2ème trimestre 2019, et enfin le respect des engagements pris vis-à-vis du personnel par les autorités du pays ».

Cette contestation des travailleurs intervient quelques jours après la publication du rapport du Vérificateur général qui a épinglé l’établissement hospitalier de beaucoup de manquements. Il faut également rappeler que le nouveau ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Samaké s’était engagé à améliorer les conditions de travail des travailleurs. Ce qui n’a visiblement pas été le cas.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Quand on vous dit que ce pays entre les mains des produits du Satan vous n’en croyez pas. Mais avec le temps vous allez comprendre. C’est le seul pays au monde où les dirigeants politiques n’ont aucun égard envers les citoyens. Ça ne peut pas marcher. Pays truffé de malhonnêtes et d’inconsciencieux. Où on va là ? Tous des apatrides !

  2. Je crois que si l’assurance maladie universelle sera opérationnelle il faudra songer à PRIVATISER ces établissements!
    Trop de corruptions, trop de désordres, trop de négligences , trop de banalités, de trop de maux !!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here