Programme d’éradication du ver de Guinée : Un Mali sans ver de Guinée sous peu !

0

La revue annuelle des activités du programme d’éradication du ver de Guinée dans les quatre payes endémiques de la dracunculose, le Tchad, l’Ethiopie, le Soudan du Sud et le Mali a eu lieu le 25 janvier dernier à la Maison des aînés de Bamako, en présence des experts venus de plusieurs pays dont : les USA, la Suisse, le Burkina, l’Ouganda et leurs homologues du Mali. Cette rencontre vise à faire le point sur cette maladie dans ces zones. C’était sous la présidence de la ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Marie Madeleine Togo, qui avait à ses côtés Dieudonné Sagara, responsable de l’éradication du ver de Guinée à l’OMS, basé à Genève.

Il s’agissait pour les experts de la question, venus de divers horizons, de se pencher sur l’évolution de la situation de cette endémie région par région, la mise en œuvre des activités de pré-certification dans les régions libérées, le niveau de mise en œuvre de recommandations antérieures, l’identification des points forts et les insuffisances de la mise en œuvre du programme et l’élaboration des plans d’action par région pour l’année 2017.

Dans son intervention, le Dr Sagara, responsable de l’éradication du ver de Guinée à l’OMS, a souligné que la phase de certification qui commence pour le Mali doit confirmer la preuve de l’absence de cette maladie sur toute l’étendue du territoire malien. Il a rappelé aussi que les exigences de l’équipe de certification sont multiples et multiformes. Elles sont faites dans le but de s’assurer que l’arrêt de la transmission est effectif pendant trois années consécutives. Mais aussi pour juger du degré de mesure prise pour éviter à jamais une réémergence de la maladie au Mali.

La ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Togo Marie Madeleine Togo, a rappelé les efforts importants faits par le Mali dans la lutte pour l’éradication de cette maladie et ce depuis 1986.  En exemple, soulignera-t-elle, le Mali est passé de plus de 16024 cas recensés en 1992 dans 1163 villages à cinq (5) cas dans trois localités en 2015. En 2016, il a été enregistré 0 cas humain en 2016 au Mali. Ces résultats traduisent l’engagement du Mali à parvenir à zéro (0) cas de ver de Guinée sur son territoire fin 2016. Engagement renouvelé lors de la revue internationale du programme d’éradication organisée à Atlanta, du 9 au 11 mars 2016. Cependant, regrette Mme Togo, 11 cas d’infection ont été recensés chez des chiens dans le district sanitaire de Tominian dans la région de Ségou.

Ibrahim Kalil Togola, stagiaire 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER