19ème conseil national de la Jeune chambre internationale du Mali « 80% des organisations locales se sont alignées sur le thème national »

0

En marge de la tenue du 19ème conseil national de la JCI-Mali, le président national 2016, Sénateur Abdoulaye Yaro, a animé une conférence de presse. Au cours de cette conférence, il a fait savoir aux hommes de médias qu’il est très satisfait de constater que presque toutes les organisations locales se sont alignées sur le thème national qui est : «Agissons pour l’accès à un assainissement adéquat, partout et pour tous au Mali». C’était le samedi 23 avril dernier à la maison des aînés, en présence du vice-président mondial, M. Ryad Sabratty.

 

Le conseil national, est l’une des 3 manifestations nationales de la JCI-Mali. 2ème du genre, le conseil national est une occasion pour la structure d’offrir des opportunités de formations à travers les modules riches, via l’institut de formation Jeune chambre, l’assemblée générale pour les débats et les prises de décisions et un programme alléchant du programme. Selon le conférencier, Abdoulaye Yaro après le lancement officiel des activités du mandat à travers la tenue de la rentrée solennelle, en janvier 2016 et sous le haut parrainage de Mme Keita Aminata Maiga, épouse du chef de l’Etat, la jeune chambre internationale du Mali tient les 22, 23 et 24 avril 2016, sa 2ème rentrée annuelle dénommée Conseil national qui a pour but principal le bilan à mi-parcours des activités de l’Organisation. Cette rentrée de portée nationale, affirme, Yaro, enregistre la participation de l’ensemble des organisations locales des jeunes chambres morales de Bamako et de l’intérieur du pays, ainsi que celle du vice-président mondial en visite au Mali. Le thème de l’évènement, c’est : « Un environnement sain pour une santé garantie ». Ce thème pour le président entre en droite ligne avec celui de la nationale témoignant ainsi l’engagement de la JCI-Mali à œuvrer pour les changements positifs dans des domaines clés comme l’assainissement et la santé. Chaque année, l’organisation du conseil national est confiée à une organisation locale et  la supervision quant à elle, est assurée par le comité Directeur National (CDN). Cette année, c’est la Jeune chambre internationale Bamako Ciwara qui a eu l’honneur de piloter. En guise de réponse aux préoccupations des journalistes, le sénateur Yaro dira qu’il est impérieux de redonner espoir à la jeunesse malienne et celle de l’Afrique, qui pour lui, malheureusement continue de périr en mer pour joindre l’eldorado européen, alors que les opportunités foisonnent dans notre pays, voire notre continent. Il a martelé qu’il faudra mettre l’accent sur le renforcement de capacité. Car, c’est ce qui manque. Par rapport au choix du parrain, Youssouf Bathily, Président de la Chambre du commerce et d’industrie du Mali (CCIM), le président national a fait savoir qu’il est très sensible à ce sujet. «Nous sommes une organisation qui se dit sérieuse», indique-t-il. Cette organisation a des principes et des valeurs. Lorsqu’on fait un choix, la personne consultée doit s’aligner à ces valeurs. Au-delà de ça, la Jeune chambre ne choisit pas des personnes, mais des personnalités. A noter que, désormais, la Jeune chambre internationale du Mali travaille avec un secrétaire permanent de cadres A pour une meilleure gestion de l’organisation. Concernant le salaire de ce dernier, les organisations locales, affirme Yaro, contribueront à hauteur de 45% et le Comité Directeur National va mobiliser les autres 55%.

 

Drissa KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER