Conseil national de transition : A quoi joue l’Imam Oumarou Diarra ?

3

Le visage du Conseil national de transition est enfin connu depuis une semaine. La liste des membres a été dévoilée avec beaucoup de surprise. Car des personnalités que personne n’attendait voir au CNT ont fait leur entrée dans l’organe législatif de la transition. Et tous les grands partis politiques y sont représentés, malgré eux.

En effet, la présence de certaines personnalités dans le CNT a suscité beaucoup de débats. Si le secrétaire général de la CSTM, Hamadoun Amion Guindo, et le puissant secrétaire à l’organisation du RPM, non moins ancien questeur de l’Assemblé nationale du Mali, Mamadou Diarrassouba, ont pu supporter les critiques, tel n’a pas été le cas pour ce ténor du M5-RFP, Imam Oumarou Diarra. En effet, après avoir voté par procuration pour le Président élu, le Colonel Malick Diaw, l’Imam de la Place de l’indépendance a démissionné. Selon ses propres mots : « Faisant suite à votre décret n°2020-0239/PT-RM portant nomination des membres du Conseil national de la transition (CNT) en date du 03 décembre 2020, je viens par la présente décliner l’offre. »

L’Imam Diarra fait comme si son nom a été mis dans le décret sans son consentement. Alors que plusieurs sources indiquent que personne ne sait retrouver dans le CNT par hasard. Mieux, plusieurs réunions ont été tenues au préalable avec tous les potentiels membres du CNT. Et que c’est sur la base des dossiers déposés au bureau du Vice-président de la transition que les consultations ont été engagées. Ceux qui ont été retenus ont tous donné leur accord avant la publication de la liste définitive. La question qu’on se pose est celle de savoir si l’Imam Diarra n’a pas su au moment des consultations et des réunions tenue très souvent à Kati que le CNT ne répond pas à ses attentes ? Pourquoi a-t-il voté par procuration pour le Président Diaw ? Et Pourquoi a-t-il déposé ses dossiers et participer à des réunions préparatoires ?

En clair, l’Imam Oumarou Diarra a voulu faire de la récupération politique. Cela, en oubliant qu’il n’était pas le seul à déposer son dossier en catimini et qu’on ne peut rien cacher comme avant.

André Traoré

 

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Alors que plusieurs sources indiquent que personne ne sait retrouver dans le CNT par hasard.
    André, pardon évite de nous faire ça : corrige “ne sait”, met ne s’est à sa place.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here