Crise socio-politique : Le M5-RFP déterminé à faire partir le Président IBK

1

Aujourd’hui vendredi 10 juillet 2020, le mouvement M5-RFP (Front pour le Rassemblement Patriotique) va encore remplir les rues de Bamako pour demander une fois de plus la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita après plusieurs négociations échoués entre le M5 et le Président de la République.

Après plusieurs négociations échouées entre le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita et le M5-RFP, ce mouvement a décidé de sortir une troisième ce vendredi 10 juillet 2020 pour demander la démission du président de la République.

Mardi le 07 juillet 2020, le Bureau de la jeunesse de la CMAS a tenu son Assemblée générale dans son siège à Magnabougou pour véhiculer  leur objectif du rassemblement de ce vendredi.

Selon Nouhoum Sarr le Président du Partie FAD (Front Africain pour le Développement de camper le décor : « Résistez!
Nous diviser, c’est ça la première stratégie du régime en place. Nos craintes, nos méfiances s’expliquent et doivent se comprendre car elles sont tirées de la somme de nos expériences par le passé ».

Toujours aux dires de ce dernier, le regroupement est venu d’horizons différents, d’organisations différentes, des clans, de familles politiques et sociales différentes et qu’avec une seule détermination et un seul dénominateur commun, la démission du Président IBK, par tous les moyens légaux et légitimes.

Il a aussi demandé à tous de rester sereins et mobilisés pour demander la même cause.

Beaucoup d’autres leaders ont intervenu dans le même sens que Nouhoun Sarr comme Mohamed Aly Bathily, Dr Mamadou Konaté, Paul Ismaila Boro et Tayourou Dicko. Tous les intervenants sont unanimes et bien déterminés. « Seule le départ du Président ce vendredi serait la solution aux problèmes du Mali », selon eux.

Les organisateurs ont comme Slogan au cours de la manifestation de ce vendredi : « Zéro pas en arrière, enfoncez jusqu’au bout ».
Sékou Traoré dit ELBE (Stagiaire)

Source: La Priorité

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Brave Peuple du Mali: Apres l’ORTM, la Primature, l’Assemblee Nationale il faut dechouquer la Cour Constitutionnelle et ensuite le reste des Ministeres en commencant par les Affaires Etrangeres pour tres vite chasser le Petit-Monsieur, Tiebeln, le veritable prostitue politique sans honneur et sans dignite. Arreter ensuite Boua le ventru IBK pour le traduire devant la justice Malienne pour Haute Trahison, Boua a trop surfacture, trop menti, et trop echoue, Boua le vetru IBK est un vrai nullard qui en 7 ans n’a jamais pu faire une Seule realisation au Mali, tout est tombe et tout est par terre tandisque Boua, KK et Bouba font la dolce vita avec l’argent de nous contribuables. C’est fini et Boua degage!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here