Disparition d'Enfants : ATT impuissant face au calvaire de ses amis

0

Âgée de 5 ans, la petite Fatoumata Mariko a été portée disparue en pleine journée au Grand marché de Bamako. Une énième disparition qui vient rappeler, hélas cruellement, d’autres cas mystérieux d’enlèvement et même de vols d’enfants, phénomène courant dans le district de Bamako, notamment l’approche des élections générales de 2007. On se rappelle le cas du petit Sékou Landouré, enlevé sur le trottoir de la Grande mosquée de Bamako.

Une disparition mystérieuse d’enfant défraie la chronique. Cette fois-ci, c’est une petite fille, Fatoumata Mariko dite ‘’Yadè’’ reste introuvable depuis une vingtaine de jours. Âgée de 5 ans, elle a été enlevée au grand marché de Bamako en plein jour et portait au moment de sa disparition un body blanc sur une jupe.

Où peut-elle bien se trouver depuis? Qu’est-elle devenue? Quel est le dessein de ses ravisseurs ? Questions restées jusqu’ici, sans réponse. Seule certitude en revanche: toutes les recherches entreprises par ses parents pour la retrouver sont demeurées infructueuses : des communiqués radiodiffusés, des pérégrinations à la Brigade chargée de la protection des mœurs et de l’enfance. Les membres de sa famille sont sur pied, de nuit comme de jour, Son père, Mamoutou Mariko, tailleur domicilié à Kalabancoura ne dort plus et sa mère – la pauvre ! Vendeuse au grand marché- elle est encore sous le choc état dans lequel nous l’avons rencontrée dans les locaux de l’Ong ‘’Terre de vie’’.

Face à ces disparitions d’enfants, les plus hautes autorités du pays, à commencer par le président de la république, restent impuissantes. Il y a juste quelques mois, c’est le petit garçon de la demoiselle Traoré qui était envelé sur le trottoir de la Grande mosquée de Bamako. Les recherches ont été vaines.

Chiaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER