Respect du droit international humanitaire : Le CICR invite les députés maliens à jouer leurs rôles

0

La salle Aoua Keïta de l’Assemblée nationale a servi de cadre, le samedi 8 novembre 2014, à la tenue de la journée de sensibilisation sur le rôle du parlementaire dans la mise en œuvre du droit international humanitaire (DIH). L’un des objectifs de cette journée, organisée par le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) est d’informer les participants sur le DIH, ses principes fondamentaux et ses règles essentielles. La cérémonie d’ouverture de cette journée était présidée par le premier vice-président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Mamadou Tounkara, en présence du chef de la délégation du Cicr, Christoph Luedi et d’autres personnalités.

Selon le chef de la délégation du Cicr, Christoph Luedi, cette journée permettra de renforcer l’intégration des règles du DIH dans la législation nationale, dans l’objectif de renforcer la protection de la population. Avant d’ajouter que le DIH est un ensemble de règles d’origines conventionnelles et coutumières, applicables dans les situations de conflit armé. A l’en croire, les principaux instruments de DIH sont les quatre conventions de Genève du 12 Août 1949, tous ratifiés par la totalité des Etats et leurs deux protocoles additionnels du 8 juin 1977. «  En adhérant aux quatre conventions de Genève et à leurs protocoles additionnels, les autorités maliennes se sont engagées à mettre en œuvre des lois qui assurent l’application de ces règles au niveau national. Les parlementaires que vous êtes, avez un rôle  important à jouer dans ce sens. Car, c’est à vous qu’il revient de voter les lois en vue de l’intégration effective des traités du DIH dans la législation nationale », a souligné Christoph Luedi. En outre, il a précisé que cette journée sera une occasion pour les députés d’être édifiés sur l’état de ratification des traités de DIH par le Mali et les obligations juridiques qui en découlent. Pour sa part, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Tounkara a fait savoir que cette journée revêt une importance capitale parce qu’elle contribue au renforcement des capacités des députés. « Au cours de cette séance d’information, vous aurez l’occasion de mieux comprendre le rôle que doit jouer une institution comme la nôtre, en matière de protection des populations dans les situations de conflits armés », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER