Enquête démographique et de santé : 150 enquêteurs en formation pour l’EDS-VI

0

Ils sont 150 auditeurs à être choisis pour recevoir une formation d’un mois avant d’être déployés sur le terrain pour collecter des données démographiques et de santé des Maliens. Conscient de l’importance de cette mission, le Secrétaire général du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Mama Coumaré, accompagné de la responsable bureau Santé de l’USAID, Mme Shanda L. Steimer, a rendu une visite d’encouragement aux futurs enquêteurs. C’était le mercredi 11 juillet à l’Institut national de recherche en santé publique (INRSP).  

Au nom du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le secrétaire général du département, Dr Mama Coumaré, a rendu une visite de courtoisie aux 150 futurs enquêteurs recrutés par l’Institut nationale de la statistique (Instat), sur financement de l’USAID et le Fonds mondial à travers PSI-Mali. Cette visite avait pour but d’encourager ces auditeurs à faire preuve d’assiduité pendant cette session de formation devant produire des enquêteurs patients, consciencieux, soigneux, fidèles, respectueux des coutumes et traditions des milieux d’enquête.

Pour avoir des données fiables, capables d’aider les décideurs dans la prise de décisions appropriées, il faut des statistiques claires et transparentes issues de bonnes enquêtes. Fondé de ce constat, le secrétaire général du MSHP a exhorté les enquêteurs à faire de la collecte d’informations fiables leur crédo. Pour y parvenir, il les invités à plus de courage et d’abnégation pour affronter les réalités du terrain. « Vous aurez, s’il le faut, à parcourir des distances à vélo, à dos d’âne ou de chameaux, et même à pieds, cependant vous devrez vous montrer à hauteur des attentes », a-t-il conseillé.

Satisfaite du soutien de son organisation au gouvernement du Mali dans ce processus, le responsable Santé de l’USAID, Mme Shanda L. Steiner, a invité l’ensemble des acteurs à mieux s’impliquer pour le conduire à bon port.

La 6e édition de l’Enquête démographique et de santé qui remplacera l’EDS V s’entendra sur la période 2018 – 2023. Elle devra fournir des statistiques détaillées sur la démographie et la santé.

Après la formation d’un mois, les 150 enquêteurs, dont 90 femmes, devront être déployés sur toute l’étendue du territoire. Selon le directeur de la Cellule de planification et de la Statistique, Aly Diop, les travaux de l’EDS, édition devront être bouclés dans les 4 prochains mois.

Il faut rappeler que la direction technique de cette enquête est assurée par l’INSTAT alors que la direction générale est pilotée par la CPS du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Ousmane Daou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here