Gala de lutte traditionnelle: Le pari gagné de la FASEM

0

La Fédération des associations sénégalaises au Mali ( FASEM), sous la conduite de son président, Daouda Dioh, a organisée le samedi 25 décembre 2020 au Stade Ouezzin Coulibaly de Bamako, un gala de lutte traditionnelle. L’événement était placé sous le haut parrainage de l’Ambassadeur de Sénégal au Mali, S.E.M Birame M. Diagne, en présence de Yekini, ancien champion d’Afrique de lutte traditionnelle, venus spécialement pour rehausser la rencontre. Cette soirée gala de lutte traditionnelle a été très riche et variée. Au total plusieurs combattants maliens et sénégalais repartis en deux catégories, il s’agit de poids lourds et des poids légers ont pris part à ce tournoi de lutte. Après les combats très animé dans les deux catégories devant un public acquis à leur cause. En poids léger Babacar Tine gagne contre Amadou Dia. S’agissant des poids lourds, Mamadou Galo Sow gagné contre Abdou Tine.

Après le succès enregistré du tournoi, Daouda Dioh, président de la Fédération des associations sénégalaises au Mali (FASEM), s’exprimé  de ses sentiments de fierté pour la bonne tenue de la compétition. ” J’ai un mandat de 5 ans à la tête de la FASEM, et durant mon mandat je serai pour une seule  optique pour que toute l’Afrique soit réunit que le Mali y gagne. Nous sommes là au Mali et rassemblant tous les africains et on connait déjà l’histoire du Mali, on connait ce que le Mali a joué sur l’histoire de l’Afrique. Et moi Daouda Dioh, en ma qualité du président de la FASEM, je lutterais autour de cette optique avec mes compatriotes sénégalais et mes frères maliens pour que le Mali soit toujours tissé devant de la chaine”, a-t-il déclaré.

A sa suite, l’Ambassadeur de Sénégal au Mali, S.E.M Birame M.Diagne, a abondé dans le même sens que le président de la FASEM. Le parrain de l’événement, se dit très animé d’un sentiment d’une grande satisfaction du bon déroulement de l’événement.” Nous avons vraiment assisté à une grande communion de la communauté Sénégalo et Malienne et Africaine ici à Bamako autour de cet grand événement culturel que la lutte dont la plupart des pays de la sous région pratique en général, mais le Sénégal en particulier. Nous avons aujourd’hui dans ce stade Ouezzins Coulibaly est différent des facettes de la culture et des sports sénégalais qui est autre que la lutte traditionnelle”, a déclaré l’Ambassadeur Birame M.Diagne.

Défilé des différents éthnies sénégalaises, des prestations artistiques, des remises de cadeaux, d’attestations de reconnaissance, des prix aux gagnants ont été l’un des temps de la compétition.

A noter que l’événement a été rendu possible grâce au partenariat fructueux entre la FASEM et l’Assurance bleue, sponsor officiel du tournoi de lutte traditionnelle.

Vivement l’année prochaine !

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here