Gestion de la Transition : L’exemple Burkinabè qui devrait être vu des autorités maliennes

0

À la surprise générale de tous, le Président et les ministres de la transition Burkinabè ont montré, à l’issu du dernier Conseil des ministres, un bel exemple de patriotisme en prenant des décisions salutaires en face du monde.

Si le Chef de l’Etat décide de garder son salaire de Capitaine, les ministres, à leur tour, ont décidé de « consacrer 50% de leurs salaires du mois de novembre à la Caisse nationale de solidarité au profit des personnes en difficulté, notamment les personnes déplacées internes ». Ainsi, les autorités de la transition du Burkina Faso, viennent de prouver que le patriotisme ne réside seulement que dans l’acte.

En effet, leur exemple doit servir de leçon pour les autorités maliennes, qui devraient en premier lieu, agir de la sorte afin d’atténuer la souffrance des populations qui continuent de ployer sous les effets d’une crise multidimensionnelle.

Mais si ce n’est que le président Assimi qui a montré le bon exemple en décidant d’injecter une partie de son salaire dans les œuvres sociales, aucun membre du gouvernement n’a daigné renoncer à quoi que ce soit. En tout cas, pas à notre connaissance.

Et pendant que les urgences se multiplient et font couler beaucoup d’encres et de salives, nous assistons mine de rien, à une augmentation budgétaire au niveau de la présidence, du Conseil National de Transition et d’autres institutions de la République. Comme pour dire que la décision relative à la réduction du terrain de vie de l’État a été renvoyée aux calendes grecques. De qui se moque-t-on ?

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here