Hawa Tirera : Une Franco-Malienne aux côtés des enfants orphelins du Mali et d’Afrique

0

Dans le but d’assurer le minimum vital aux enfants orphelins du Mali et d’Afrique, Hawa Tirera, une Franco-Malienne a lancé sur fonds propre, une association qui aide les enfants déshérités à travers des différents orphelinats de l’Afrique de l’Ouest. Pour cette année, elle compte se rendre au Sénégal.

 Âgée de 23 ans, cette jeune fille d’origine malienne, née d’un père Soninké et d’une mère Bambara qui vit en France se soucie énormément des enfants en situation difficile et précaire. Elle a porté sur les fonts baptismaux une association. “Un Don Pour Un Sourire”. Cette association a pour but d’aider les enfants orphelins. Mais, le lancement de l’association est également pour Hawa Tirera, une manière de concrétiser une envie qui la tient à cœur depuis sa tendre enfance”, nous explique un militant de l’association.

C’est dans ce cadre qu’elle nomme son projet, “Un Don Pour Un Sourire”. La première édition de son don a eu lieu le 18 octobre 2019 au sein du centre Nelson Mandela à Bamako au Mali.

“Un Don Pour Un Sourire” permet de consacrer du temps aux enfants pour favoriser leurs développements et leur épanouissement afin de non seulement privilégier le contact permanent avec les enfants mais aussi avec les membres de l’orphelinat qui restent les garants de la vision globale du projet et de l’action menée auprès des enfants défavorisés de l’Afrique de l’Ouest.

La deuxième édition de “Un Don Pour Un Sourire” aura lieu en septembre 2020 à Dakar, la capitale sénégalaise dans un orphelinat, Daaray Serigne Saliou Mbacké.

“Un Don Pour Un Sourire” vise à aider les enfants vivants au sein des orphelinats dans les différents pays de l’Afrique de l’Ouest, afin de permettre à ces derniers d’avoir le sourire aux lèvres.

Expliquant son engagement auprès des enfants orphelins du Mali d’Afrique, Hawa Tirera dira qu’il nous faut aider les autres avec le peu de moyens que nous avons. Elle qui intervient auprès des enfants orphelins depuis son plus jeune âge à travers des fournitures scolaires, des produits de première nécessité et sur fonds propre, pense qu’il n’y a pas d’âge pour s’engager, et qu’on n’est jamais trop pauvre pour aider les autres.

Pour les années à venir, l’association “Un Don Pour Un Sourire” espère augmenter la fréquence de ces interventions en Afrique.

 

Alexis Kalambry

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here