Integrity Icon : Accountability Lab Mali ouvre la course à l’Intégrité

1

Une délégation d’Accountabilitylab Mali composée du directeur des opérations   M. Souleymane Boiré, et M.  Cheick Dembélé le directeur pays  par intérim en plus de  la directrice du Conseil d’Administration Mme Niama Koné, a reçu  le 5 janvier 2021  la presse dans le cadre du lancement de son programme   Integrity Icon. C’était au siège de ladite structure, les échanges ont porté sur le lancement des activités  de  integrity icon   au titre l’année  2021.  

En respectant une tradition désormais établie chez eux, les responsables d’Accountability lab Mali ont procédé au rappel de création de leur organisation et ses objectifs. Selon le directeur par intérim, Accountability lab Mali, a été créée en 2016 et est membre du réseau international lab  basé à Washington DC aux Etats Unis. Aussi la mission principale de l’organisation est de promouvoir la redevabilité , l’intégrité en plus de lutter contre la corruption notamment au sein de l’administration publique malienne. C’est dans ce sens que s’inscrit la réalisation de son programme Integrity Icon qui met sur scène les fonctions désignés intègres. Tenue annuellement cette compétition se présente comme un changement de paradigme comme se plaisent à dire les responsables d’ Accountability Mali. En effet, Integrity Icon est présenté comme un mouvement national avec comme objectif d’identifier et célébrer les fonctionnaires honnêtes et intègres de l’administration publique afin qu’ils puissent inspirer les jeunes.  Pour la présente édition les  5 nominés tirés des  2578 candidatures sont : Famakan Cissé enseignant   en fonction, Yaya Konaté contrôleur divisionnaire à Kita, Fatoumata Koné conseillère chargée de la scolarisation des filles au Centre d’animation pédagogique de Bougouni, Mamadou Lamine Diarra conseiller pédagogique anglais chargé des manuels scolaires et des bibliothèques et Maïmouna Diarra infirmière vont competir pour le rang de l’homme ou la femme icône intègre de l’année 2021. Et comme déclaré par la présidente du CA , Mme Niama Koné il s’agit là d’une belle façon  d’encourager le mérite du travail bien fait et combattre la médiocrité.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Je peux vous citer au moins un. C’est le blanchisseur au bout du carré Bannisraela à Hamdallaye. Il est très intègre et me l’a prouvé au moins 3 fois de suite en me remettant de l’argent qu’il retire de mes poches en blanchissant mes habits.
    Ce qui m’a le plus étonné c’est qu’il m’a remis un jour plus de 15 000 CFA sortis de la poche d’un de mes boubous alors que sa prestation dépassait à peine 2 500 FCFA

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here