7e congrès du syndicat autonome de la magistrature : Cheick Mohamed Cherif Koné à la tête d’un bureau de 27 membres

1

Le 7ème congrès ordinaire du Syndicat autonome de la magistrature (SAM) qui a eu lieu samedi 26 décembre 2015 a débouché sur l’élection d’un bureau de 27 membres dirigé par Cheick Mohamed Cherif Koné. Ses pairs ont placé leur confiance en lui pour un mandat de trois ans.

L’ordre du jour de ce congrès, placé sous le thème ‘’Pour une magistrature indépendante, respectable et performante’’, portait entre autres sur la présentation et discussion du rapport moral et financier, la relecture des statuts et du règlement intérieur et la mise en place du nouveau bureau du comité directeur du SAM. Au sortir des travaux, c’est l’Avocat général près la Cour suprême, Cheick Mohamed Cherif Koné, qui prend les rênes de ce syndicat pour relever de nouveaux défis.

Pour l’élection au poste de Président, 2 personnes étaient en lice. Après le vote, le constat a été on ne peut plus clair. Le nombre de votant était de 78 dont 43 en faveur de Cheick Mohamed Cherif Koné contre 35 pour le président sortant, Issa Traoré, qui n‘a pas été reconduit dans ses fonctions.

Dans son intervention, le président Koné a remercié tous ses pairs pour la confiance placée en lui. Il les a ensuite invités à aller vers l’unification du SAM et le Sylima. «Toute les expériences ont prouvé que c’est dans l’union et non dans la division que les magistrats sont plus aptes à se faire entendre. Il est grand temps pour les magistrats de retrouver les forces et ressources nécessaires permettant d’aller à cette unification tant souhaitée», exhorte Cheick Mohamed Cherif Koné. Conscient de l’immensité de la tâche qui  l’attend désormais, l’homme s’engage déjà à relever les nouveaux défis que lui assigne sa nouvelle mission: les conditions de vie et de travail des magistrats.

Ibrahim M.GUEYE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Je me réjouis de cette élection pour enfin retrouver son image d institution digne de cette corporation. la tête est le reflet de tout regroupement le SAM n était jamais tombé aussi bas dans toute son histoire à travers la moralité de son premier responsable. haut les coeurs.

Comments are closed.