Affaire polyclinique saccagée à Kati en 2012 : La Famille du Dr. Elmehdi dénonce son expropriation des ruines et réclame justice

1

La Polyclinique Médicale, ALLAMA, en face du Prytanée militaire de Kati, complètement détruite suite aux évènements de la crise sécuritaire déclenchée en 2012, peine à bénéficier DU soutien de l’Etat. Outre ces dommages, le propriétaire est victime d’une expropriation de son créancier, la Banque Of Africa.

Les proches  de Dr. Elmehdi Ag Hamahady, promoteur de la Polyclinique Médicale ALLAMA,  ont exprimé  leur indignation face à la presse  suite à une nouvelle procédure d’expropriation entamée par la BOA.  Selon les faits, le promoteur de la policlinique, client  de la Bank Of Africa S.A Mali, depuis plus de vingt ans, a bénéficié  en 2007 d’un prêt de 100 000 000 FCFA pour le financement de son projet de Polyclinique médicale  à Kati.

Une fois le prêt consenti et validé par la banque,  l’entrepreneur a investi l’intégralité du montant dans la construction et l’équipement de sa clinique.  Cinq ans plus, le Dr. Elmehdi a été victime du saccage de son infrastructure par une foule mécontente contre le soulèvement des groupes rebelles du nord contre l’Etat. Victime  d’un amalgame, à cause de ses origines Touareg,  le sieur Elmehdi  a été spolié de tous ses biens acquis durant toute sa vie avec dur labeur et contraint pour la sécurité de sa famille de  s’exiler en France et en Mauritanie.

Aussitôt,  ces évènements malheureux  produits,  le Dr Elmehdi AG HAMAHADY a informé la BOA de la situation par un courrier en date du 11 février 2012 par  voie d’huissier aux fins d’éviter une  saisie immobilière.  Une  saisine qui n’a pas empêché la banque  d’intenter un procès contre  la victime, qui a bénéficié  d’une suspension de la procédure  en mai 2015 aux termes d’un jugement du tribunal de grande instance de Kati du fait de l’engagement de l’Etat pris auprès de la BOA d’indemniser le Dr. Elmehdi et sa  famille. Ce, en application de la loi n°2012-025 du 12 juillet 2012 portant indemnisation des victimes de la rébellion du 17 janvier 2012 et du mouvement insurrectionnel du 22 mars 2012.

Ayant constaté  un retard dans le  remboursement, la famille de la victime indique  que la a banque a entamé  des nouvelles poursuites  le 22 juillet 2020,  troisième du genre,   pour entrer en possession de son argent.  Malgré l’engagement de l’Etat Malien  en date du 26 octobre 2020 auprès de la banque et celui de ne pas engager d’une nouvelle action, Selon toujours la famille de la victime, la BOA reprend le 18 mai 2021 pour la quatrième fois consécutive la procédure de saisie immobilière. Les proches du Dr Elmehdi  explique que « Cette procédure n’a été ni suspendue ni arrêtée  à défaut de l’intervention de l’Etat pour la suspendre », témoigne la famille, qui précise que  le lundi 1er novembre 2021, le tribunal a ordonné la vente aux enchères de la clinique Allama.  Un verdict que la  famille  dénonce aujourd’hui  en pointant un vice de procédure et  en introduisant  un recours en annulation de l’adjudication. Cette nouvelle audience est prévue le 27 décembre 2021 au tribunal de Kati. Avant lundi prochain, jour de l’audience demande  que la justice lui soit rendue, la rétrocession de ses ruines et  une indemnisation prioritaire.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Que la justice malienne mette Dr. Elmehdi Ag Hamahady, promoteur de la Polyclinique Médicale ALLAMA, dans tous ses droits, sans delais.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here