La transition dans l’impasse : Cinq propositions pour sauver le colonel-président, Assimi, dépassé par la situation !

7

La transition est dans une impasse totale. Un an après la chute d’IBK, le Mali pose un pas de plus vers le précipice. Les jeunes officiers, avec à leur tête le colonel Assimi Goïta, sont complètement dépassés par la situation. Non seulement aucun changement n’est visible, mais ils sont en train de faire pire que le régime déchu. A tel point que c’est la survie même du Mali qui est en péril.

Il y a un an, le  nouveau Mali promis tend dangereusement vers sa dislocation à cause de la gouvernance chaotique des militaires putschistes. Très nuls devant l’Eternel, ils se sont révélés être de véritables affairistes, démagogues et populistes. Comme des prédateurs, ils ont accaparé tous les leviers du pouvoir qu’ils ont pris suite à la lutte hautement patriotique du peuple contre le régime d’IBK. Foulant aux pieds toutes les valeurs d’une république, les 5 colonels (Assimi Goïta, Sadio Camara, Modibo Koné, Malick Diaw et Ismaël Wagué) spécialisés en putsch (un coup d’Etat dans un coup d’Etat, une première dans le monde) ont pris en otage l’Etat du Mali.

Accueillis avec liesse, les colonels putschistes ont été une grande déception. Ils sont en train de faire pire que le régime déchu. Au moment où ils n’ont rien diminué du train de vie de l’Etat, les prix des denrées de première nécessité ont pris l’ascenseur. Le panier de la ménagère va de mal en pis au moment où la majeure partie du territoire reste invivable à cause d’une insécurité grandissante et quotidienne. Depuis leur arrivée au pouvoir par le canon des armes, l’économie du pays est en récession et l’inflation touche aux besoins les plus élémentaires.

Si sous IBK, les assaillants détruisent les villages avant de prendre la poudre d’escampette maintenant ils les assiègent et les occupants. Incompréhensible et inconcevable que sous un régime militaire, le Mali est devenu  un État affaibli et impuissant, qui assume difficilement son rôle régalien de protection des populations civiles face aux groupes armés qui essaiment dans tout le pays. La situation sécuritaire au Mali  a dépassé un seuil critique.

Les populations du nord (régions de Gao, Ménaka et Tombouctou), du centre (régions de Bandiagara, Douentza, Mopti et Ségou) et du sud (régions de Koutiala, San et Sikasso) continuent à faire les frais de la crise sécuritaire. Ces civils sont pris en étau entre les violences terroristes et celles des milices, en raison de la défaillance des institutions. Depuis le départ d’IBK, aucune localité n’a été libérée ou sécurisée. Du coup, la transition est dans une impasse totale. Pour sauver le colonel Président de la Transition Assimi, voici entre autres cinq(5) mesures concrètes :

Primo, il doit impérativement et immédiatement le Gouvernement Choguel Kokalla Maïga. Secundo, nommer un Premier ministre. Un vrai PM, il s’agit d’un véritable commis de l’État, qui connaît la société civile et la classe politique malienne, qui est réputé et respecté homme à poigne.

Tertio, Assimi doit mettre en place un Gouvernement de sursaut national (GSN) de maximum 15 membres, composé de patriotes convaincus et convaincants (politiques et non-politiques).

Quatrièmement, faire en sorte que la mission de Gns soit axée sur l’organisation et la sécurisation, les élections présidentielle et législatives sur toute l’étendue du territoire national dans les 10 prochains mois (même si la transition doit être prolongée de 3 à 6 mois).

Et enfin, le colonel-président doit appeler tous les syndicats et leur demander de surseoir à leurs grèves jusqu’à ce que le pays puisse se doter d’une assemblée nationale et d’un président de la République.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. MON FRERE TU FAIS ERREUR VOICI LA BONNE LISTE DES CHOSES A FAIRE -IL FAUT CONSERVER LE GOUVERNEMENT ACTUEL ET FAIRE CES 5 CHOSES C EST MIEUX

    1- FAIRE VENIR LE GROUPE WAGNER POUR AIDER A CONTROLER LES 75 % DU TERRITOIRE
    2 DEGAGER LA FRANCE ET SES SUPPLETIFS
    3 COMMANDER ARMES RUSSES
    4 ASSISSES REFONDATION5
    5 ELECTIONS

  2. IL A DEJA FAIT TOUT CA ASSIMI -RAPPELLES TOI GOUVERNEMMENT MOCTAR OUANE

    NOMMER NOUVEAU PM C EST CHOGUEL KOKALA MAIGA

    NOUVEA GOUVERNTEMENT C EST L EQUIPE CHOGUEL

    MANQUE JUSTE CONVOQUER SYNDICAT POUR SURSEOIR GREVE

  3. Mon cher journaliste de la rédaction vu que personne na voulu prendre la responsabilité de ce machin soit au moins professionnel ,sur quel plan ils ont fait pire que IBK on veut des faits ou des chiffres sinon tout le reste n’est que pire spéculation ou cécité intellectuelle laissez les gens travailler ce ne sont pas des magiciens cas même on ne construit pas une maison ,un village encore moins une nation a la va vite. Tu nous raconte des histoires de panier de la ménagere à Bamako rien ne vous empêche d’acheter tous les jours vos grosses 4*4 dans presque toutes les rues de Bamako il ya embouteillage et a tous moments même en plein jour, tout l’argent par dans les voitures ,motos, carburant, thé, téléphone, forfait nul part vous n’évoquez le prix de forfait ni du carburant pour gérer la circulation de Bamako .Moi président les véhicule circulerons par tranche d’age et par jour pas de véhicule de plus de 10ans a vendre les plus de 20ans en région ou en pièce d”taché et le litre de carburant a 1750F essence diesel1250 comme la circulation deviendra
    fluide ,la vie à Bamako est trop moins chère c’est pourquoi il ya de nouveaux quartiers tous les ans ,demandez les frais de location de d’appartement à Gao .ET a chaque vous crier c’est par rapport à Bamako et nous à Hawa à Adratouili Kebila ,Dogoni ,Ganchira, Fes en Fes Kirchwel,Dioumatene Niaradougou ou Koni pour ceux parmi les supposés journalistes Bamakois ce sont des noms des villes Maliennes.Les gens des qu’ils s’enrichissent ils oublient leur village car la vie est trop facile rendez l’équitté et non l’égalité en faisant de la vie de Bamako infernale pour que les gens sortes pour aller investir dans leur village comme les Ivoiriens .Je connais certains qui ont plus de 100maisons à Bamako alors la maison paternelle est délabrée avec ses parents dedans sauf à l’approche des élections il fait une couche de peinture même une case ronde il n’a pas ça dans sa région tu me parle de vie cher rien a faire .ON est venu chercher l’argent ou c’est l’immigration ?Continue le travail bien mon cher Dr Choguel le peuple est avec vous .il faut qu’il rendent tout l’argent détourné meme par erreur allez y au tresor déposé vous éépargnerait l’himmuliation sino la maison centrale sera rempli .SBM dit qu’ils sont 76par chambre vous serez100 inchallah appelé Karim avant que quelque n’arrive au le vieux ne avec nos lingot d’or que nos grands freres disent qu’ils ont fait gel des avoir ou envoye les Russes le chercher par tous les moyens

  4. On verra bien si eux seuls ont le monopole du patriotisme. Pauvres de nous, c’est le peuple qui me fait pitié dans tout ça!

  5. …..Un vrai PM, il s’agit d’un véritable commis de l’État, qui connaît la société civile et la classe politique malienne, qui est réputé et respecté homme à poigne…. Ca c’est Choguel mom frere.

Répondre à Fill Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here