L’Assemblée Générale de LIMAMA : Les leaders religieux réagissent contre la prolifération des bars et hôtels

0

La Ligue des Imams et des érudits pour la solidarité islamique a organisé une grande assemblée générale d’information à la grande mosquée. L’objectif de cette rencontre était d’expliquer à  tous les musulmans la situation sur la prolifération des bars et hôtels dans le district de Bamako et le code de la famille. La cérémonie était présidée par le président du HCIM, l’Elhadj Mahamoud Dicko en présence du grand imam de la grande mosquée de Bamako, l’El Hadj Koké Kallé, du président de LIMAMA l’Elhadj Fodié Cissé, du guide spirituel Chérif Ousmane Madani Haïdara, l’ensemble des imams du district de Bamako et plusieurs fidèles musulmans. C’était le 02 Octobre 2011.

 Le  président de LIMAMA, l’El hadj Fodié Cissé  a salué les fidèles musulmans  pour leur mobilisation massive en réponse à leur appel. Au cours de cette assemblée le secrétaire général de LIMAMA, El hadj Aboubacar Camara a lancé un appel aux autorités politiques et religieuses en collaboration avec tous pour la sécurité, la stabilité, le bien être, la tolérance et la paix.  Pour lui, que nul ne se prévale de son rang social ou de son poste pour porter préjudices à autrui. Les musulmans respectent tout le monde, mais ne craignent personne quand il s’agit de dire la vérité dans le domaine de la religion a dit le secrétaire général. Que chacun sache que quel que soit sa place,  il reste avant tout un fils de ce pays a-t-il ajouté

  LIMAMA a demandé à tous les musulmans de s’acquitter de leurs devoirs, de collaborer avec les hommes de bien, ne jamais laisser leurs familles et leurs biens dans les mains de personnes pas dignes de confiance, qui ne respectent rien au pays a poursuivi M Camara.

La ligue des Imams et des érudits pour la solidarité islamique a prié Dieu afin que celui-ci préserve notre pays de la violence et qu’il nous aide à créer les conditions les meilleures pour des élections libres et transparentes.

Quant au président de HCIM, l’Elhadj Mahamoud Dicko, il a lui affirmé que l’IMAMA est une structure apolitique et un creuset de retrouvailles  pour tous les musulmans au Mali. Il a ensuite demandé aux musulmans de faire beaucoup attention et de ne poser aucun acte contraire aux lois en vigueur dans notre pays. Il a cependant déploré le fait que sur cent bars plus de 30 à 40 bars ne sont pas  conformes à la législation en vigueur. L’argent ne peut pas nous détourner du droit chemin  a dit le président de HCIM.

Boubèye Maïga

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER