Mali : 2 086 réfugiés regagnent Tombouctou en provenance de la Mauritanie, selon le UNHCR /MINUSMA

2

C’est un communiqué conjoint datant, du 10 mai 2019, de la MINUSMA et de  l’UNHCR qui a annoncé le retour volontaire de ces réfugiés maliens de la Mauritanie. Ils sont revenus  dans la période, du 13 au 25 avril. Et sont  2 086 réfugiés maliens à quitter volontairement du camp de réfugiés de Mbera en Mauritanie, pour le Koigouma, un village situé à 55 kilomètres de Goundam, dans la région de Tombouctou.

-Maliweb.net- Ils sont constitués essentiellement des femmes, des enfants et des hommes  qui avaient fui le conflit au déclenchement de la crise de 2012.  Ils avaient trouvé refuge en Mauritanie où le statut de réfugiés leur a été accordé. A leur arrivée, ils ont été accueillis par les autorités maliennes, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la MINUSMA.

Le Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif s’est réjoui  du retour de ces réfugiés qui, selon lui, entre dans le cadre du  processus de réconciliation et de facilitation des retours volontaires des réfugiés maliens. Ce, en conformité avec les accords tripartites signés entre le HCR et les pays d’asile.  Il a émis le vœu de favoriser dans la durée et dans de bonnes conditions ce processus.  L’organisation onusienne indique, dans ce communiqué, qu’à travers le projet à impact rapide (QIP), elle a  réalisé un projet de forage d’eau près de ce village.

Quant au HCR, en plus du transport de ces rapatriés, il a rassuré qu’il  prévoit une allocation financière de retour, la réhabilitation de leurs abris, le financement des activités génératrices de revenus et l’accompagnement de la communauté dans le domaine de l’éducation. Aussitôt, sa  Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies par intérim, Mme Angèle Djohossou a lancé un appel pour que  ‘’ les conditions propices soient réunies afin que les réfugiés reviennent et restent au Mali en sécurité et dans la dignité’’. Elle a demandé de  poursuivre la mise en œuvre des actions pour garantir la sécurité et mettre en place des infrastructures socio-économiques adéquates au profit des populations.

Selon toujours le communiqué, les représentants onusiens et le Gouverneur de la région de Tombouctou ont procédé à la remise de 10 tonnes de mil et de kits d’articles non-alimentaires.   Des dons fournis par la Direction régionale du développement économique et social (DRDES) du Ministère de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté.

Selon les statistiques du HCR, ce sont  71 858 refugiés maliens qui ont été rapatriés à la date du 31 mars 2019, mais près de 138 000 sont toujours en exil au Burkina Faso, au Niger et en Mauritanie, pays limitrophes du Mali.

Samba Sanogo/ Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est de l’affabulation et mensonges que déclarent ces sommités du HCR et la Minus-amusement: Koigouma (dans la commune de Gargondo/Ghachaf/Daouna Nord) de sédentarisation de quelques familles des nomades kel Tamacheq Idakakamen descendants du Saint Abdalla du Mema-Farimake (zone de Lere, das le cercle de Niafunke), provenant du camp de réfugiés de M’Berra en Mauritanie, en 1996, pas plus que 10 familles (100 personnes) retournés “réfugiés économiques” en 2012, reviennent encore en 2019 (300 personnes et non 2.000) pour bouffer dans les mangeoires de la Minus-amusement en quête d’honnarabilite .

    Alors que la ville de Goundam où il y a une base MINUSMA est attaquée chaque jour sans que les Minus-amuseurs ne réagissent, kabako!

  2. Croisement de refugiés
    Pendant certains qui ont fui la crise en 2012 reviennent au bercail, ceux qui fuient la crise de 2019 cherchent où aller dans le Centre. Quel Mali!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here