Transition: le torchon brûle entre M5 et CNSP

4

Grosse chicane entre le CNSP et le M5RFP à propos de la conduite de la Transition. La divergence est apparue précisément à propos des échanges sur l’organisation de la concertation sur la Transition que le CNSP a unilatéralement convoquée, sans associer les autres principalement le M5-RFP.

Pour les militaires qui ont pris le pouvoir, il y a dix (10) jours, le M5-RFP est un regroupement de civils politiques et membres de la société civile comme les autres. Donc, ils sont soit avec les politiciens soit dans le lot de la société civile. Or, pour le M5-RFP, il est le principal acteur de la chute de IBK, c’est qui a fait tout le travail, le CNSP n’a fait que parachever son œuvre. Donc il doit être, lui M5-RFP, l’acteur majeur et privilégié de la transition.

La crise de confiance entre la junte, qui a renversé le président IBK et la contestation regroupée au sein du M5-RFP, commence avant-hier jeudi 27 aout 2020 avec la publication de l’Acte fondamental N° 1 du CNSP.

Dans cet Acte fondamental, les militaires disent que c’est le Chef du CNSP qui est désormais le Chef de l’État (article 32).

Dabs la tradition propre aux périodes des coups d’État, l’Acte fondamental remplace la Constitution que les auteurs du coup d’État prennent soin de suspendre dès leur première déclaration.

Cette tradition n’a pas été respectée dans le cas de nos militaires qui renverser le président IBK. Car pour maquiller le coup d’État, qui est condamnable par et pour tout le monde, ils n’ont pas suspendu la Constitution dans la première déclaration qu’ils ont fait à la télévision nationale aux premières heures du mercredi 19 aout après la démission forcée du président IBK.

Les militaires ont donc attendu 6 jours pour rédiger un Acte fondamental. Neuf (9) jours après l’arrestation du président IBK, c’est-à-dire avant-hier jeudi, ils ont rendu public leur Acte fondamental sans concerter les forces de la Nation encore moins la CEDEAO.

Ce vendredi, lors de la cérémonie d’hommage et de prières aux victimes des émeutes du 11 juillet, organisé au Palais de la Culture, l’autorité morale de la contestation, le très éclairé et très respecté Imam Mahmoud Dicko a tiré la sonnette d’alarme et mis en garde la junte.

Comme si cela ne suffisait pas à entamer la confiance entre partenaires du renversement du régime du président IBK, sans concerter les autres forces vives, la junte publie communiqué pour inviter (mais c’est comme convoquer) les forces vives : partis politiques de tous bords et société civile dans ses diverses composantes au CICB samedi matin pour des échanges sur l’organisation de la Transition.

Pour le M5-RFP, c’est le cassis belli (Kélé Koun). Le M5-RFP, qui le dit ouvertement qu’il refuse d’aller à cette convocation, invite à son tour le CNSP « à une concertation urgente entre les deux forces principales du changement que sont le M5-RFP et le CNSP, comme cela avait été souhaité lors de la rencontre de prise de contact du 26 août 2020 ».

En termes clairs et direct, Issa Kaou Djim, porte la voix du M5-RFP, dans ses diverses composantes, dira aux militaires que la victoire du peuple ne sera pas confisquée.

La junte au pouvoir critiquée et dénoncée de toutes parts, et sous la pression forte de la CEDEAO qui maintient ses sanctions et lance un ultimatum recule.

Après l’annonce de boycott du M5-RFP et de plusieurs acteurs politiques et de la société civile annonce le report de la concertation sur la transition qu’elle avait prévu de tenir ce samedi matin 29 août 2020. Ce jour,plusieurs organisations de la société civile, des partis politiques, des groupes armés signataires de l’accord pour la paix et la réconcilation nationale avaient pris d’assaut la salle de réunion du CICB. Alors que tout le monde attend le début des échanges, le report de la rencontre a été annoncé sans plus de précision.

Dans la salle des responsables et acteurs qui étaient dans la salle stupéfaits. Certains n’ont hésité à éclater leur colère. «Il faut qu’ils nous prennent au sérieux. On ne peut pas nous inviter et se foutre de nous. On n’est pas d’accord. Il faut qu’il nous respecte», declarait une participante.

De même, le président du parti RDS, Younouss Dicko a déclaré que c’est désagreble de les faire attendre, déplacer pour rien. « Il est necessaire d’organiser l’événement de manière plus reflechie, de manière qu’on ne perd pas beaucoup de temps. C’est un désagrement pour nous, mais tout ce qui est bon pour le Mali, nous allons le faire», a déclaré le responsable politique.

La Junte explique que c’est pour “des raisons d’ordre organisationnel”… Mais en vérité, c’est la pression du M5-RFP et le manque de soutien des autres acteurs. Il s’agit clairement d’un échec d’envergure pour les militaires puisqu’aucune nouvelle date n’est donnée pour cette rencontre.

La Junte va-t-elle tirer des leçons de sa démarche solitaire ?

Une rencontre est prévue actuelle à 20 heures entre le CNSP et le M5-RFP à Kati pour aplanir les divergences.

 

Par Sikou BAH

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Je prie le Bon Dieu qu’il y ait une bonne entente entre le M5 – RFP et le CNSP. Soyons très objectifs, rationels et concrets; nous avons tous vecu les événements. Le précurseur des marches de Contestation à grande échelle est sans détour le M5 – RFP. Oui il a aussi existé des associés dans cette lutte qui n’a dit son nom. Dans la vie, il est bon de décortiquer le mot logique et concret. Le CNSP sait concrètement et logiquement que c’est le M5 – RFP qui a été l’origine de routes les Marches de Contestation à grande échelle tout juste avant la chute de I.B.K. et son régime. Vous savez le CNSP est une qualité d’individus qui possèdent des armes et d’autres outils redoutables. Voilà logiquement parlant que ces Officiers Militaires sont venus à la dernière minute parachever les travaux déjà entrepris quelque temps au paravent. IL est pratiquement inadmissible et incompréhensible que le CNSP essaye d’éloigner le M5 – RFP DE lui. C’est très très écoeurant. Quelques jours après la chute souhaitee de I.B.K. et de son régime ; on constate le rapprochement intelligent des ennemis et associés qui ne voulaient pas du tout de ces 2 ( CNSP et M5 – RFP ). Les ennemis essayent coute que coute de gagner l’espace occupé par le CNSP et écarté le M5 – RFP. L’explication est très simple: ceux sont des délinquants financiers et associés, des pratiquants des malversations, de vol intelligent, népotisme et de corruption. Et je suis sûr et certain que les ennemis et associés risquent bien de gagner leur jeu. Au Mali ; la presque totalité des Maliens sont très très financièrement affamés. Au Mali on se connaît entre nous. C’est clair et net. Nous sommes tous très habitués aux gains faciles et très rapides. Beaucoup de nos Cadres civils et Généraux jubilent avec des Milliards de façon aisée. Il est arrivé un moment au Mali où gagner des Milliards est chose aisée. Le cas du Général Moussa DIAWARA qui s’est procuré d’un Verger titanesque et astronomiquement hors du commun. Rien qu’à observer les avoirs de Karim KEITA (fils de I.B.K.) avec ses amis et ses connaissances qui rôdent autour de lui. Donc voyant ces facilités qui se manifestent depuis 1968 à nos jours dans l’impunité ; cela a donné une tentention interieure de faire remplir les poches très rapidement. Ces nouvelles autorités Militaires ont quelque chose derrière la tête. Mais ceux sont des Maliens comme nous. Ils ont vu et ont vécu dans le milieu. Voilà pourquoi je me dirige vers certains Cadres valables et intègres qui ont déjà montré leur preuve dans la gestion de ce Pays. IL s’agit de : Soumana SACKO comme Président; Oumar TATAM LY Premier Ministre ; Bassary TOURÉ comme Ministre des Finances et de l’économie ; Mahamadou KASSOGUE Directeur Pôle économique et Financier avec rang de Ministre; Docteur Paul TRAORÉ comme Ministre du Budget ; Moussa Sinko COULIBALY comme Chef des Armées; Ismael WAGUE comme Chef Adjoint des Armées; Clément DEMBELE à la Justice Garde des Sceaux ; Cheick Oumar CISSOKO le Cinéaste à la Culture ; Issa Kaou DJIME aux Relations extérieures avec rang de Ministre des Affaires étrangères et les autres issus du Clan Militaire et Civil. En réalité la façon dont je vois le Mali ; j’ai peur de l’avenir du Mali Vraiment peur. Personne ne vise que ses intérêts avec intelligence. Â mon avis, les personnes cibles qui peuvent mener à bien et qui ont le secret du redressement économique et Financier du Mali sont : Soumana SACKO, Oumar TATAM LY, Bassary TOURÉ, Docteur Paul TRAORÉ et Mahamadou KASSOGUE. Là où je suis je ne fais pas confiance aux nouvelles autorités Militaires. Je suis neutre et je ne milite dans aucune association politique ou Parti Politique. Mon homme c’est Soumaila CISSE mais je ne milite jamais dans L’U.R.D. je connais trop ce Mali. Je demande au CNSP et au M5 – RFP de se donner la Main rapidement. Tout le Mali les observe foncièrement. Le Mali traverse une période très très dangereuse de son histoire. Vraiment dangereuse. Une petite erreur minime soit elle fera du Mali un Pays irrécupérable à jamais. Je ne le souhaite pas du tout. En principe ; la première tâche des deux (2) doit se diriger vers les Récupérations des Milliers de Milliards de F CFA volés par les délinquants financiers déchus. Car les caisses de l’état sont vides, vides et vides. L’argent est le Nerf de la guerre et le Centre névralgique de tous les mouvements quotidiens d’une Nation. Je prie le Bon Dieu que le CNSP se tourne vers le M5 – RFP et composer ensemble. Pour vous dire ma neutralité au Mali; je déteste Choguel MAIGA; Mountaga TALL et Me BATHILY. JE n’aime pas les voir limiter au sein du M5 – RFP. Vraiment. Quand tous les points seront sur les 《i》je demande aux autorités de mettre les Religions dans les Mosquées et l’armée dans les Casernes. Je vois l’avenir du Mali dans ces options et optiques. Que Dieu sauve notre MALI Amen AMINE YARABI. Merci beaucoup.

  2. C’est la junte qui se comporte très mal envers le M5-RFP, certainement à cause des autres acteurs pro-IBK qui n’ont jamais cessé de dénigrer ces braves hommes et femmes qui se sont battus corps et âmes contre ce régime alors que les autres ne cessaient de dire que IBK et son régime ne démissionnerons pas et que les institutions continuent à travailler malgré que le M5-RFP demandaient leur démission à mordicus en quatre sorties, ces pro-IBK se moquaient même du M5-RFP avec trop d’arrogance, c’est ces hommes qui sont entre le M5-RFP et la junte et il est temps et grand temps que la junte comprenne que son sort est lié à celui du M5-RFP qui reste un groupe hétéroclite qui s’est battu en croyant sans équivoque à la chute du régime, mais cela est flou dans la tête de la junte qui risque de rater cette transition à cause de leur incompréhension de la réalité qui les entour, c’est dommage, ils sont bizarre et très bizarre, se sont des hommes qui veulent cacher le soleil avec leurs mains, ils regretterons ce comportement indigne d’hommes normaux.

  3. Soi disant journaliste ton métier, a ce stade ne pourra pas te nourrir, mieux faut aller faire d’autre choses ( vendre les bananes, ou aller chercher un champ)
    Mais ces fameux journaliste, il ya tellement d’infos au Mali, et tu n’arrives pas a chercher de la bonne infos au temps T.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here