Pour son travail abattu après l’intervention française au nord de notre pays : La Fédération Léo Lagrange Mali a reçu les salutations de François Hollande

0

Les responsables de la fédération Léo Lagrang Mali ont animé une conférence de presse, le mercredi 19 novembre à la maison du partenariat de Bamako. Objectif: informer l’opinion malienne de la haute estime que les autorités françaises ont du travail abattu par Léo Lagrange Mali, annoncé par le président François Hollande lors de la clôture du 25ème congrès mondial tenu le 26 octobre 2014 à Dijon en France. Elle était animée par son président, Gaoussou Traoré.

Rappelons que la fédération Léo Lagrange Mali est une association de droit malien. Elle est un mouvement d’éducation populaire. Elle a pour but de lutter contre toutes les formes de marginalisation, d’exclusion et de précarité. Elle œuvre pour l’épanouissement individuel et collectif des populations, en particulier des jeunes. Elle compte 36 associations à travers le Mali, et de nouvelles adhésions sont demandées.Pour le conférencier, le 25ème congrès vient de se tenir à Dijon (France) et la clôture a été présidée par le président François Hollande.

À ses dires, la surprise de la délégation malienne fut grande quand, dans son discours, le président français a salué la fédération Léo Lagrange du Mali, pour le travail fait au Mali, après l’intervention française. “Il y a onze fédérations qui maintenant sont associées à votre gouvernance. Je veux saluer Gaoussou Traoré qui représente le Mali et notamment Tombouctou puisque Léo Lagrange a assuré, une fois que nos armées avaient fait le nécessaire contre les terroristes, le soutien à la population. Quand la France se déploie, elle le fait parfois avec ses soldats.

Elle le fait aussi avec les valeurs, toujours avec les valeurs. Au Mali, les soldats étaient ceux de la république et puis les animateurs étaient ceux de Léo Lagrange “, a dit le président français lors de la clôture du congrès.Parlant des réalisations de sa structure, le conférencier dira que depuis sa création, la fédération Léo Lagrange du Mali a ouvert de nombreux chantiers de solidarité internationale dans de nombreuses localités, avec des jeunes français et maliens, travaillant en binômes, et dans l’interculturalité.Malheureusement, les enlèvements de ressortissants européens et les évènements de 2012 ont mis fin à ces échanges inter jeunes, a-t-il déploré.

Évoquant le partenariat avec d’autres structures similaires, le conférencier a annoncé que Léo Lagrange Mali a des conventions avec des associations comme l’Association pour le développement économique et social en Afrique francophone (ADESAF) dans le cadre d’un programme d’appui à 53 villages de la commune rurale de Sangha.

Et, d’ajouter que ce programme comporte des volets relatifs à l’installation d’adduction d’eau sommaire dans des villages, l’éducation scolaire par la construction et l’équipement d’écoles, d’éducation environnementale, de production maraîchère et de plantation d’arbres fruitiers pour les groupements de femmes.

Boubacar PAITAO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER