AS Réal de Bamako : Conti à la tête de l’équipe pour un an

0
Badra Alou Diallo
Badra Alou Diallo

Le nouvel entraîneur de l’AS Réal de Bamako (L1 malienne) s’appelle Alou Badra Diallo dit Conti. L’ancien entraîneur de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) et du Djoliba AC de Bamako a été officialisé, lundi 9 novembre 2015, à Djicoroni (fief du Réal).

Après le départ de Nouhoum Diané, dernier coach en poste, les responsables de l’AS Réal de Bamako ont porté leur confiance sur Alou Badra Diallo communément appelé Conti. Il a signé un contrat d’une durée d’un an. L’objectif assigné au nouveau coach des Scorpions du Réal est de décrocher surtout une place qualificative pour la compétition africaine des clubs de la CAF, la saison prochaine. Aussi, il s’agit pour lui et ses joueurs de remporter la coupe du Mali de football (édition de 2016) et finir soit premier ou au moins deuxième du championnat national de première division. Le même jour, Conti tout souriant, a pris langue avec les joueurs et plusieurs supporteurs du club.

Les dirigeants de son nouveau club l’ont rassuré de leur soutien et sont d’avis pour renforcer l’équipe en vue d’aborder les rencontres de la nouvelle saison (2015-2016). Amadou Diadiè Touré, président du club : «Badara est connu. Il ne faut pas se faire d’illusion. Nous avons eu une vingtaine de candidature. Une commission était mise en place pour ça. A la lumière de ce travail, Conti a obtenu la confiance des responsables et des supporteurs de l’équipe.  Dans son contrat, nous voulons finir premier ou 2e du championnat et essentiellement avoir une place africaine», a expliqué le président. Abdoulaye Coulibaly sera l’adjoint de Conti pour le compte de l’exercice 2015-2016. Alou Badra Diallo s’est réjoui : «j’ai un sentiment de fierté d’entraîner l’équipe du Réal. Les objectifs sont : le championnat, une place africaine et la coupe du Mali. Comme les autres clubs. Le championnat malien est très difficile, il faut être régulier. Le Réal a un amalgame de jeunes et d’anciens joueurs. Il faut être patient. Je demande l’aide des supporteurs ». La lecture de la fatiya a marqué le point de départ des travaux de Conti à la tête du Réal. Tidiane Kouma, un grand supporteur du Réal, a affirmé que le soutien moral, matériel et financier des supporteurs ne fera pas défaut pour l’atteinte des objectifs du club.

Yacouba TANGARA

 

PARTAGER