CdM 2022 : le Japon surprend l’Allemagne !

1

Après l’équipe de France ce mardi contre l’Australie (4-1), c’était au tour d’une autre grosse équipe européenne à rentrer en lice dans cette Coupe du Monde 2022. En effet, les Allemands d’Hansi Flick affrontaient, en début d’après-midi, le Japon au Khalifa International Stadium. Le sélectionneur allemand alignait ainsi une équipe très offensive puisque Musiala, Müller, Gnabry et Havertz démarraient ensemble.

On n’a pas tardé à retrouver la Mannschaft qu’on connaissait, subtilisant le ballon et optant pour des frappes de loin venant des pieds de Gündogan et Kimmich. Mais ils ont failli être rapidement douchés puisque sur une perte de balle du milieu de Manchester City, Ito centrait pour Maeda, qui marquait, mais était signalé, assez logiquement hors jeu (8e). Après, ce fut plus compliqué pour les Nippons. Kimmich s’essayait de loin, mais tombait sur un bon Gonda (20e) tout comme Gündogan moins de dix minutes plus tard (28e). Mais finalement, les Allemands allaient trouver la faille. Sur un magnifique renversement de jeu, Kimmich trouvait Raum. Le latéral gauche était d’abord fauché par Gonda, puis plaqué par ce dernier. L’arbitre désignait le point de penalty et Gündogan transformait facilement (1-0, 33e). Juste avant la pause, le second but allemand était refusé pour un hors-jeu, cette fois-ci de Kaï Havertz (45e +5).

Le Japon renverse tout
Au retour des vestiaires, les Japonais s’enhardissaient, mais les Allemands demeuraient les plus dangereux, ainsi Ilkay Gündogan, qui aurait pu décaler Serge Gnabry, décidait de frapper et touchait le poteau (60e). La Mannschaft n’était pas à l’abri de quelques errements défensifs, mais les Nippons étaient bien trop peu précis. Par contre, la 70e minute était le début du show Gonda. Pas franchement impérial en première période, il s’est imposé coup sur coup devant Hofmann, puis deux fois devant Gnabry de façon assez surréaliste, mais ô combien importante.

Mais Neuer n’était pas en reste. Après un magnifique contrôle de la poitrine, Kubo frappait en pleine surface. Le tir était contré par Rüdiger puis repoussé de façon spectaculaire par Neuer avant qu’Ito, qui avait pourtant le but grand ouvert, frappe au-dessus (72e). Mais cela se rapprochait trop et Doan de belle façon après une remise pas franchement inspirée de Neuer (1-1, 75e). Mais à force de jouer à la baballe, les Allemands allaient être punis. Sur un coup franc qui semblait anodin, Asano était lancé dans le dos de la défense, bien couvert par Süle pour le hors-jeu, se jouait de Schlotterbeck et envoyait une mine dans l’angle à moitié fermé par Neuer (2-1, 83e). Les Allemands jetaient alors toutes leurs forces de la bataille. Mais, malgré les sept minutes de temps additionnel et d’ultimes assauts, les Japonais ont bien renversé l’Allemagne et nous ont offert la deuxième surprise de ce début de Mondial après la défaite de l’Argentine contre l’Arabie Saoudite.

Source: https://www.footmercato.net/

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Pour l’Afrique, on voit des pays qui ne méritent vraiment pas leur place dans la coupe du monde. Et cela a toujours été de règle avec les passes droits de l’arbitrage qui aurait créé des privilégiés de pays au détriment du mérite. Et nous autres africains soucieux de voir la percée du continent dans ces compétitions, qui au retour avec les résultats et les prestations médiocres de nos représentants, le cœur meurtri, demandons à revoir le processus de qualification de nos équipes à la phase finale en éliminant d’office les équipes ayant participé, qui n’ont pas pu se qualifier au second tour lors de la coupe du monde précédente. Mais aussi à posteriori de créer une commission indépendante d’arbitrage qui va revoir tous les enregistrements VAR des éliminatoires pour apprécier les différents arbitrages, qui de plus en plus seraient entrain de prendre de l’ascendant sur le mérite des équipes et les sacrifices physiques psychologues et financiers engagés dans les éliminatoires. L’arbitrage serait t’il devenu un État dans le football Africain??? Que la moralité sied.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here