Chan Rwanda 2016 : Le Mali en quart pour la seconde fois

0
CHAN 2016 : MALI-OUGANDA, POUR DISSIPER LES DOUTES ?
La sélection nationale locale (en vert)

L’équipe nationale locale du Mali s’est qualifiée pour les quarts de finale du 4e Championnat d’Afrique des Nations «Chan Rwanda 2016». Elle affrontera la Tunisie à ce stade de la compétition, le 31 janvier 2016. C’est au profit du nul vierge obtenu par les nôtres contre la Zambie, lors de la 3e et dernière journée dans le groupe D, le mercredi 27 janvier 2016.

Le match au sommet du groupe D a opposé la Zambie au Mali. L’enjeu du match c’était bien cette première place dudit groupe. L’équipe nationale locale de la Zambie, leader du groupe avec 6 points avant le coup d’envoi, avait réussi un parcours sans faute en réalisant 2 victoires en deux sorties. Quant aux Aigles locaux, invaincus jusque-là, ils devaient faire tout sauf une défaite pour ne pas rentrer dans les calculs en cas de victoire de la sélection ougandaise. Grâce à une bonne possession de balle du Mali, les poulains du coach Djibril Dramé se sont montrés dangereux grâce à une frappe puissante de Lassana Diarra à la 38e mn. Mais son tir a été stoppé en deux temps par Jacob Banda, portier de la Zambie. La mi-temps intervient sur le score de 0-0.

A la reprise, le Mali ne marque toujours pas, mais dans l’autre match du groupe D, le Zimbabwe déjà éliminé a mis fin à l’espoir de qualification ougandaise en ouvrant la marque par Manando à la 56e mn. L’Ouganda arrache l’égalisation par Serunkuma (90+5mn).

Par contre, le match Zambie-Mali s’est soldé par le nul vierge. Les deux pays se qualifient ainsi pour les quarts de finale.

Enfin, signalons que le Mali se qualifie en quart de finale de Chan pour la seconde fois d’affilée après celle de 2014 en Afrique du Sud.

Notons que la Zambie, première du groupe D, rencontrera la Guinée en quart de finale et la sélection nationale locale du Mali, deuxième, sera opposée à la Tunisie.

Le classement du groupe D après la 3e journée est le suivant : 1er Zambie 7 points, 2e Mali 5 points, 3e Ouganda 2 points, 4e Zimbabwe 1 point.

Les affiches des quarts de finale :

Le samedi 30 janvier 2016 : Rwanda/RDC (14h00), Cameroun/Côte d’Ivoire (16h00),

Le dimanche 31 janvier 2016 : Tunisie/Mali (14h00), Zambie/Guinée (16h00). Les demi-finales auront lieu les 3 et 4  février 2016. Le vainqueur du match Rwanda/RDC en découdra avec celui du match Zambie/Guinée et le vainqueur du match Tunisie/Mali jouera contre le gagnant du match Cameroun/Côte d’Ivoire.

Yacouba TANGARA

 

7e CONFERENCE DES RAILS DE KITA

La victoire des deux centres de formation

Les équipes du Centre Hirondelle de Kalaban-coura ACI en filles et celle du Centre de formation sportive de Kayes en garçons se sont adjugé les deux premières places du 7e acte de la conférence des rails. La compétition réservée à la catégorie cadette  s’est déroulée du 22 au 24 janvier 2016 à Kita.

Le terrain Sema Toloba Camara de la capitale de l’arachide (Kita) a abrité, le dimanche 24 janvier 2016, les finales garçons et filles de cette 7e conférence des rails.

En premier lieu, la finale des garçons a opposé l’équipe du Centre sportif de Kayes à celle du Centre Lamine Traoré de Kati. Après le coup d’envoi donné par Housseini Amion Guindo, ministre des Sports, on a assisté à une finale très serrée.

Très engagées défensivement, les deux équipes étaient au coude à coude pendant les trois premières périodes qui se sont soldées par 9-9, 19-17 pour le Centre Lamine Traoré de Kati, 28-27 pour le Centre de formation sportive de Kayes.

Le dernier quart-temps a été déterminant. Cette période de la vérité a tourné à l’avantage des jeunes du CFS de Kayes. Un peu plus réalistes, ils ont fini par l’emporter par le score de 48-36.

En seconde heure, la finale en série filles a mis les filles du Centre Hirondelle de Kalaban-coura ACI aux prises avec le Centre de formation sportive de Kayes.

Seul le premier quart-temps a vu les deux équipes se quitter dos à dos (17-17). Dès lors, l’équipe de Ibrahima Cissé, entraîneur du Centre Hirondelle de Kalaban-coura, a fait la course en tête en remportant les trois prochaines périodes respectivement par 32-25, 41-37 et 61-44 au finish.

Signalons aussi que les filles du Centre Hirondelle  ont fait preuve de technicité et de réalisme durant cette seconde affiche.

Au terme de ces deux finales, plusieurs distinctions ont été remises aux acteurs. Ainsi,  les prix de meilleur marqueur et meilleure marqueuse ont été remportés respectivement par Boubacar Keita du Centre de formation sportive de Kayes et Assétou Coulibaly de l’US Kita avec le même nombre de points (49).

Les révélations sont Fousseini Traoré du Centre de formation sportive de Kayes en garçons et Aïcha Coulibaly du Centre Hirondelle de Kalaban-coua ACI.

Le Centre Mamouta Kane a obtenu le prix fair-play et enfin les récompenses de meilleur entraîneur sont revenues à Mangoné Thioune du CFSK en gradins et à Ibrahima Cissé du Centre Hirondelle de Kalaban-coura.

Il convient de dire que le niveau était bon dans l’ensemble et la Fédération malienne de basketball va en profiter pour renforcer les équipes nationales de catégories, selon Me Jean Claude Sidibé.

Badara Sangaré, représentant de la cellule de communication  d’Orange Mali; sponsor officiel de la Fmbb, s’est réjoui également de l’initiative. Orange a habillé  les 12  équipes participantes.

Yacouba TANGARA

 

 

19E CHAMPIONNAT NATIONAL DE JUDO

Pas de surprise notable

Le 19e championnat national de judo qui s’est déroulé le samedi 23 janvier 2016 au Palais des sports de Bamako n’a pas donné lieu à des surprises dans les différentes finales de la soirée.

Placé sous la présidence d’Amadou Traoré, président de la Fédération malienne de judo, le 19e acte du championnat national de judo a regroupé 78 judokas venus de Kayes, Koulikoro et du district de Bamako, avec la présence de 14 filles.

L’assistance a eu droit à douze finales (hommes et femmes) dans les différentes catégories concernées.

En série filles, notamment dans la catégorie des moins de 48kg, Youma Ballo du Camp-Para a gagné devant Kadi Diarra du dojo de Maniaboubou.

Chez les moins de 52 kg, Djénébou Konitio du GMS a battu Kadiatou Kéita de Maniaboubou.

Quant à Mama Diarra de la BIM, elle a gardé son titre de championne du Mali suite à sa victoire face à Salimata Tamboura de Kayes chez les moins de 57Kg.

En messieurs, le combat qui a régalé le plus les adeptes du judo est sans nul doute celui qui a opposé Vincent Diassana du Camp-Para à Karonga Soumano de l’USFAS chez les plus de 100kg.

Ainsi, après une belle bataille, Karounga Soumano a gagné face son adversaire du Camp Para.

Notons les victoires de Birama Traoré du Stade Omnisports (-60kg), Mamadou Tolo du Camp I (- 66kg), Lamine Kanté du Camp Para (-73kg), Seydou Traoré de l’USFAS (-81kg) et  Bomboli Niaré du Camp I (90kg), respectivement face à Moussa Macalou de Kayes, Souleymane Kondé du Camp Para, Adama Mariko  du Camp I, Mamadou Konitio de l’USFAS et Modibo Waigalo du stade du 26 mars.

Il convient de dire que le Comité national olympique et sportif était représenté par Solomane Diarra.

Amadou Traoré, président de la Fédération malienne de judo s’est dit satisfait du niveau des jeunes et s’est réjoui du bilan de la saison écoulée.

Notons également que des diplômes de reconnaissance ont été remis à l’occasion de ce 19e championnat  à Papa Seyan Kéita, ancien président de la fédération, Mme Diarra Samsoré Traoré, secrétaire à l’organisati,  Boubou Sidibé, Directeur technique, Amadou Traoré, Président de la fédération, Papa Oumar Diop, journaliste.

Yacouba TANGARA

PARTAGER